Aller au contenu principal

Derniers lancements de marques territoriales avant la période électorale

Publié le : 8 juillet 2019 à 14:38
Dernière mise à jour : 5 septembre 2019 à 18:03
Par Anne Revol

Plusieurs collectivités ont profité des quelques semaines restantes avant l'entrée dans la période électorale de restrictions de communication pour dévoiler leur marque de territoire.

Dans les mêmes thématiques :

Les trois b de Besançon

C'est le cas de la communauté d'agglomération du Grand Besançon, qui accompagne son passage au 1er juillet 2019 en communauté urbaine. Devenue Grand Besançon Métropole, elle se dote d’une marque territoriale.

Intitulée « Besançon, boosteur de bonheur », elle résulte d’un travail de co-construction de douze mois coordonnée par l’agence MMAP. 115 personnes issues de la diversité du territoire ont été réparties en huit ateliers pour développer une identité commune au Grand Besançon autour de l’idée qu’il y a à Besançon tous les éléments pour construire son propre bonheur, que ce soit de manière individuelle ou collective.

Pour illustrer cette marque aux trois b, l’agence MMAP a travaillé autour de cette première lettre commune. La forme du « b » du logo rappelle ainsi à la fois l'historique Boucle du Doubs qui encercle le centre-ville de Besançon, la célèbre Citadelle avec la barre au centre de la lettre, et « le sourire des Bisontins » avec le demi-cercle coloré du bas. Pour rester en cohérence avec cette nouvelle marque, la nouvelle identité institutionnelle de Grand Besançon Métropole décline également ce b.

Le logo de la marque territoriale (à gauche) et celui du Grand Besançon (à droite).

Le concept de marque se décline autour de trois univers : le développement économique, les études supérieures et le tourisme. Pour promouvoir « Besançon, boosteur de bonheur », une campagne d’affichage a été déployée dans les gares de Paris, Lyon et Dijon, et un concours photo est proposé du 2 juillet au 31 août sur le thème « Le bonheur dans le Grand Besançon ».

Grand Poitiers : « Jouons le futur »

Comme la métropole bisontine, celle de Poitiers a aussi accompagné son passage en communauté urbaine d'un travail sur son attractivité. Créée suite à la fusion de plusieurs intercommunalités en janvier 2017, Grand Poitiers s’engage dans une démarche d’attractivité territoriale. L’enjeu : améliorer la notoriété et l’image du Grand Poitiers et le positionner dans le paysage des villes françaises. Consultation de plus d’une centaine d’acteurs économiques, associatifs, institutionnels, touristiques et culturels, réunions du comité d’orientation pour définir les atouts et les enjeux du territoire, puis pour concevoir la stratégie d’attractivité… deux ans de réflexions accompagnés par l’agence Inkipit ont abouti à la création, avec l’agence MMAP, du slogan « Jouons le futur ».

Une formule « clin d’œil » au Futuroscope, l’élément identitaire majeur du territoire, et à l’économie du jeu développée sur le territoire qui se veut inclusive via la conjugaison à la première personne du pluriel du verbe jouer. La marque lancée le 19 juin 2019 sera dotée cet été d’un site web mettant à disposition un kit de communication.

« Grenoble Alpes : Get Ahead »

Le 22 mai 2019, Grenoble Alpes Métropole a lancé sa marque de territoire, donnant corps à une démarche d’attractivité engagée avec les acteurs touristiques, économiques, culturels, institutionnels ou sportifs, fin 2017. D’abord avec un diagnostic d’image fondé sur quatre enquêtes en ligne auprès des habitants, étudiants, chefs d’entreprise et touristes, qui a abouti au positionnement « Grenoble Alpes, l’esprit pionnier », ensuite avec la mise en place d’une gouvernance collective de 20 partenaires, enfin avec la création de la marque de territoire Grenoble Alpes et de son logo.

Il se compose du G de Grenoble qui fait blason, coiffé des quatre massifs environnants : Vercors, Chartreuse, Belledonne, Taillefer. Le slogan associé – « Voir plus loin » – met en avant « le caractère d’ambition, de dépassement, d’innovation dans tous les domaines ». Une baseline déclinée en anglais – « Get Ahead » – pour un usage international, qui reprend les initiales de « Grenoble Alpes ».

La marque vise deux objectifs : la valorisation de l’identité et de l’image au sein du territoire, et le rayonnement du territoire et son attractivité. Elle véhicule quatre valeurs du territoire : le progrès, le bien-vivre, le courage et l’ouverture, à travers quatre visuels différents. Pour lancer cette nouvelle marque, un site web grenoblealpes.fr, des réseaux sociaux, une campagne média et digitale. De l’affichage a été également déployé sur le territoire grenoblois pour sensibiliser les habitants à la question de l'attractivité et les inciter à rejoindre le collectif de « pionniers ».

« One Provence » et son logo « data driven »

Exister, au milieu des autres marques territoriales voisines, comme celle de la région Sud « Provence, enjoy the unexpected », tel est l’objectif de la marque « One Provence » inaugurée le 2 juillet 2019 par le comité de gouvernance économique de la métropole Aix-Marseille-Provence.

Plusieurs agences ainsi que la direction de la communication de la métropole étaient en compétition pour créer l’emblème de cette nouvelle marque. C’est le logo proposé par l’interne qui a été finalement choisi. Il se compose de 12 rectangles qui représentent chacun un secteur d’activité du territoire : tourisme, transport maritime, artisanat, université, agriculture, etc. Leur taille est proportionnelle à leur importance dans l’économie du territoire. Ce logo, basé sur un algorithme qui calcule les différentes proportions, donne en effet une représentation des différentes données économiques du territoire. Une création « data driven » qui évoluera donc en fonction de ces données.

Cette nouvelle bannière territoriale concrétise une démarche globale et collective afin de renforcer l’attractivité du territoire métropolitain. Engagée depuis plusieurs mois, elle implique plus d’une dizaine d’acteurs métropolitains : la métropole Aix-Marseille-Provence, Aix-Marseille Université, Euroméditerranée, le Grand Port maritime de Marseille, l’aéroport Marseille-Provence, la chambre de commerce et d’industrie Marseille-Provence, la chambre de métiers et de l’artisanat des Bouches-du-Rhône, la chambre d’agriculture des Bouches-du-Rhône, l’UPE 13, la CPME 13 et Provence Promotion.

La marque territoriale sera utilisée par tous les acteurs économiques mais également tous les acteurs de la culture, du sport et du tourisme associés à la démarche, dans les salons professionnels ainsi que dans le cadre des missions de prospection internationale.

« Territoire d'envol  », une marque économique autour de l’aéroport Lyon – Saint-Exupéry

Le 26 juin 2019, la Communauté de communes de l’est lyonnais (CCEL) a lancé sa marque « Territoire d'envol » en présence de 200 chefs d’entreprise et partenaires institutionnels. Cette intercommunalité regroupe huit communes et comporte sur son territoire l’aéroport international Lyon – Saint-Exupéry. Une infrastructure majeure sur laquelle elle base cette nouvelle identité territoriale et son logo pour renforcer son attractivité économique : nuances de bleu pour rappeler le ciel, baseline « Lyon Saint-Exupéry », dessin stylisé rappelant à la fois l’architecture de la gare « Lyon – Saint-Exupéry » et un avion en papier, placé au centre d’une rose des vents. Une rose des vents qui se décline selon les supports pour montrer la centralité de la CCEL au sein du territoire régional, national et européen.

Un site internet, des comptes sur les réseaux sociaux dédiés aux entreprises – LinkedIn et Twitter –, une série des « Success Story » du territoire sur YouTube seront créés pour promouvoir cette nouvelle marque et plusieurs outils réseaux fédéreront les acteurs du territoire : le réseau des ambassadeurs (habitants), le réseau des forces vives (entreprises) et le think tank des grandes entreprises.

À lire aussi :
Une marque de destination touristique pour le Cotentin
Lire la suite
Le Mans reste dans la course avec sa marque territoriale « Of course Le Mans ».
Lire la suite