Aller au contenu principal

Les maires d’Île-de-France s’interrogent sur la nécessité d’un bilan de mandat

Publié le : 17 avril 2019 à 21:51
Dernière mise à jour : 18 avril 2019 à 15:59
Par Cap'Com

À l’approche des élections municipales et à quatre mois des restrictions de la communication en période électorale, les maires d’Île-de-France ont consacré un atelier de leur salon annuel au bilan de mandat.

Dans les mêmes thématiques :

C’est avec le rappel du cadre juridique, marqué par la date du 1er septembre 2019, que cet atelier a débuté pour conduire ensuite vers une réflexion sur cet outil de communication qui oscille entre communication électorale et communication institutionnelle.

Pour Cap’Com, intervenant dans la table ronde, ce fut surtout l’occasion de rappeler que, comme toute démarche d’évaluation, un bilan est un processus continu qui doit porter un regard sincère sur des résultats. Avec certains impératifs : être pédagogique, être éditorialisé pour ne pas dérouler une litanie d’actions, et conduire, non pas à l’autosatisfaction, mais à une meilleure compréhension, voire implication des citoyens dans la gestion publique.

Présidé par Claude Capillon, maire de Rosny-sous-Bois, l’atelier, qui s’est tenu le 17 avril devant quelque 200 participants, a vu intervenir maître Jean-Luc Vasseur, avocat, Christian de La Guéronnière, directeur de l’agence Epiceum, Jean-François Vigier, maire de Bures-sur-Yvette et Bernard Deljarrie, délégué général du réseau Cap’Com.

À lire aussi :

Le kit élections municipales 2020

Bilan de mandat : le candidat sortant peut-il le publier à l’approche des municipales ?
Lire la suite
Bilans de mi-mandat, comment les départements se sont-ils donnés les moyens de valoriser leurs actions et leurs élus
Lire la suite