Aller au contenu principal

L’exclusion médiatique des habitants des banlieues grande absente des programmes du rapport Borloo.

Publié le : 5 juin 2018 à 09:02
Dernière mise à jour : 14 juin 2018 à 09:54
Par Cap'Com

« Vivre en grand la République », les 19 programmes du rapport Borloo font l’impasse sur l’image des banlieues et l’exclusion médiatique dont leurs habitants souffrent.

« La situation est facile à résumer : près de 6 millions d’habitants vivent dans une forme de relégation voire parfois d’amnésie de la Nation, réveillée de temps à autres par quelques faits divers ». Le rapport Borloo n’a pas besoin d’identifier les causes qui sont connues. Il invite surtout à agir car l’écart des chances d’avenir, selon les territoires, les origines sociales, la géographie urbaine, ne cesse de croître. « Cette situation ne sera pas tenable si nous renonçons ».

Mais dans les 19 programmes d’action rien qui pourrait inviter les médias à mieux rendre compte des banlieues, à s’y intéresser au-delà des faits divers et des clichés, à couvrir la vie et les opinions de leurs habitants comme celles des autres. Pourtant, lors du travail autour du rapport la question fut abordée comme le rappelle Nassira El Moaddem , directrice du Bondy Blog. « De quel Vivre ensemble parlons-nous si nous ne sommes pas capable de faire exister médiatiquement les habitants des quartiers ? », expliquait-elle récemment.

À noter que l’image des banlieues dans les publications des collectivités locales n’a pas été abordée dans le cadre du travail sur ce rapport. Et pourtant, confirme la directrice du Bondy Blog, « la communication publique devrait davantage aborder les quartiers au travers de tous les thèmes de la vie locale et en parler régulièrement ce qui laisse voir que leurs habitants ne sont pas des gens à part ». Une recommandation qui fera l’objet d’une réflexion lors des 9e Rencontre de la presse et des médias territoriaux, les 25 et 26 juin au Celsa.