Aller au contenu principal

« Ma commune j’y tiens », la campagne des maires de France

Publié le : 14 novembre 2018 à 20:53
Dernière mise à jour : 16 novembre 2018 à 10:14
Par Bernard Deljarrie

L’Association des maires de France a lancé, le 7 novembre 2018, une grande campagne de communication pour « sensibiliser le grand public sur la place et le rôle de la commune et de ses élus ». Pour Marie-Hélène Galin, directrice de la communication de l’association « la réussite de cette campagne repose sur la mobilisation de tous et surtout des communicants territoriaux qui peuvent décliner la campagne dans leurs supports ». Un message qu’elle a porté auprès de membres du Comité de pilotage de Cap’Com, auxquels elle est venue présenter la campagne, le 8 novembre dernier.

Dans les mêmes thématiques :

Trois enjeux pour cette communication d’une ampleur inédite pour l’AMF : interpeller les citoyens sur les risques liés à la réduction des moyens d’action des communes, les inciter à soutenir leur commune et valoriser l’image de la commune.

Cette campagne entend aussi, selon le président de l’AMF, « combattre les discours stigmatisants et les procès injustes dont sont de plus en plus souvent victimes les communes et leurs élus ». Il nous faut restaurer à sa juste place la commune, dans les têtes et les cœurs, explique-t-il.

Une opération de communication qui se déroulera en deux temps marqués par des plans médias dans la presse régionale. La campagne de mobilisation du premier temps sera diffusée en annonce presse dans les 60 titres de la presse quotidienne régionale ainsi que dans Le Parisien Aujourd’hui en France, soit 183 insertions au total, sur 3 semaines. Les deux séquences de la campagne seront relayées via des bannières et des posts sponsorisés sur Twitter, Facebook, LinkedIn et Instagram.

Une première phase « On le fait », pour susciter la mobilisation

Une première phase de teasing qui interpelle sur les enjeux sera lancée à partir du 16 novembre à l’approche du Congrès des maires. Objectif : affirmer le rôle déterminant des maires et leur engagement quotidien aux côtés des Français et apporter la preuve de leurs actions.

S’appuyant sur 18 visuels différents, le message rappelle, chiffres à l’appui, ce que réalisent les communes. « Ramasser 600 000 tonnes de déchets sauvages », « Fournir 12 millions de m3 d’eau potable chaque jour », « Gérer 331 514 équipements sportifs »… On le fait disent « Les maires de France » qui signent l’affiche.

Une seconde phase plus émotionnelle pour susciter l’adhésion

Une seconde phase en février qui joue sur un registre davantage émotionnel, pour « égrainer, de façon positive et émouvante, tout ce qu’apportent au quotidien, les élus ou collaborateurs municipaux, pour démontrer finalement que les grands sujets qui font le quotidien des citoyens sont gérés à l’échelle communale avec humanité ». Six visuels marqués d’un verbe d’action positif, Embellir, Eveiller, Entourer, Rassembler, Innover, Secourir. Des messages qui ont pour objet de faire partager l’attachement des habitants à leur commune et valoriser l’engagement quotidien des maires, des équipes municipales et des agents tout au long de la vie des citoyens. Ce deuxième temps sera lancé à partir du mois de janvier 2019, au moment des vœux et durera jusqu’en septembre 2019, 6 mois avant les élections municipales. Point d’orgue, le concours photo sur Instagram, où « chacun pourra se prendre en photo dans sa commune, à un moment qu’il juge important dans sa vie ».

S’approprier et décliner la campagne dans sa commune

Comptant sur les communes pour relayer la campagne, l’AMF diffuse auprès des élus et communicants territoriaux un kit qui présente les enjeux et permet la déclinaison des visuels. Chaque élu, chaque commune, explique l’AMF « est invité à relayer les messages de la campagne sur ses différents canaux de diffusion, afin de lui donner un rayonnement national, aussi bien à travers l’activation d’un dispositif de relations presse, que par la publication d’annonces presse dans les médias généralistes et municipaux et un relais via un volet digital ». Le kit est à télécharger sur le site de l’AMF.