Aller au contenu principal

Une appréciation plus juste du nombre de communicants territoriaux

Publié le : 24 avril 2018 à 22:16
Dernière mise à jour : 26 avril 2018 à 14:32
Par Cap'Com

Les effectifs des professionnels de la communication territoriale en augmentation de 40 % !

Combien sont les communicants territoriaux ? En 2009, l’Observatoire de l’emploi, des métiers et des compétences du CNFPT estimait à 9 700 les effectifs territoriaux dans le métier de la communication publique, soit 0,55 % de la FPT.

En 2013, toujours selon le CNFPT, les professionnels de la communication publique territoriale représentaient 10 700 agents soit 0,6 % des effectifs de la fonction publique territoriale,

« Dans les faits, explique la dernière étude métier du CNFPT de septembre 2017, cet effectif est à envisager plus largement. En premier lieu, des métiers d’autres familles professionnelles ont des activités occasionnelles de communication. En second lieu, les services communication font travailler des agents qui ne sont pas uniquement référencés sur les métiers de la communication publique. Au total, 14 000 agents sont affectés sur un service communication, soit 0,7 % des effectifs de la fonction publique territoriale ».

Une appréciation plus juste qui fait bondir de +40 % le nombre officiel des communicants territoriaux

Cette étude sectorielle Métier du CNFPT, réalisée avec la participation de Cap’Com, prend aujourd’hui en compte la diversités des rattachements mais aussi des activités au-delà des 6 métiers traditionnels (dircom, chargé.e de com, de publication, de com numérique, photographe-vidéaste, graphiste). Sont ainsi considérées de nouvelles fonctions : marketing territorial, relation citoyen, com interne et numérique avec une plus grande ouverture vers les réseaux sociaux, l’intranet, la Civic Tech ou l’open data.

Ce nouveau regard rejoint les données établies en 2011 par l’étude Métier de Cap’Com. En effet, l’association évaluait à 15 000 les professionnels de la communication dans l’ensemble des collectivités locales. S’ajoutent à ceux-ci près de 10 000 autres professionnels, ceux des organismes publics nationaux et locaux (Institutions de l’Etat, organismes paritaires et sociaux, hôpitaux publics, logement social, universités…), ceux des agences spécialisées et les consultants en com publique.

Cette année, Cap’Com renouvelle l’étude Métier qui sera présentée lors du 30e Forum de la communication publique de Lyon les 5 et 6 décembre. Les communicants publics seront appelés en mai et juin à répondre à l’enquête métier 2018 « Radioscopie du communicant public » dont les résultats restent la référence pour dresser le profil des communicants publics et cerner les enjeux de leur métier.

Une étape dans la reconnaissance du métier

Lire la suite