webleads-tracker

Au Maroc, la communication veut contribuer à l’efficience des politiques publiques | Cap'Com, Le réseau de la communication publique et territoriale

Au Maroc, la communication veut contribuer à l’efficience des politiques publiques

créé le : 
05/06/2017

Fort de sa dimension internationale et francophone, le réseau Cap’Com s’est associé au 1er colloque international sur la communication publique du Maroc.

Organisé les 11 et 12 mai dernier à Rabat sous le titre « Communication publique et métamorphoses de l'espace social vers un partage d’expériences », le séminaire a rassemblé des chercheurs de divers pays francophones (Europe, Afrique, Québec) et des professionnels exerçant leurs activités dans des institutions publiques.

Amina Lasfar, maître de conférences à l’Université Catholique de l’Ouest-Angers et Vincent Meyer, professeur des universités à l’Université de Nice Sophia Antipolis, tous deux membres du Comité de pilotage de Cap’Com, ont pris part aux travaux coordonnés par Mohamed Bendahan, professeur et chef de département des Sciences de l’information et de la communication à la Faculté des Lettres et Sciences humaines de Rabat. Quatre axes de travail ont articulé ces journées : questions épistémologiques en communication publique ; communication, société civile et espace public/politique ; communication, discours, représentions et espace médiatique ; communication, culture et espace numérique.
La table ronde des professionnels de la communication publique qui a clos cette manifestation scientifique a permis aux participants de porter un regard croisé sur les pratiques des métiers de la communication publique et d’aborder la question de la formation des communicants publics marocains. Elle a été également l’occasion pour Amina Lasfar et Vincent Meyer de lancer un projet de partenariat entre le réseau Cap’Com et l’Université de Rabat afin d’œuvrer au développement et à la professionnalisation de la communication publique au Maroc. Nos collègues marocains, universitaires comme professionnels, ont accueilli positivement cette proposition en exprimant un vif intérêt pour d’éventuelles collaborations avec le réseau Cap’Com.

S'ouvrir sur les expériences internationales

Le colloque a aussi été l’occasion pour le ministre délégué chargé de la Réforme administrative et de la Fonction publique, M. Mohamed Benabdelkader, d’annoncer la volonté du gouvernement marocain de mettre en place une politique précise de communication publique entre l'administration et le citoyen. «  Le succès d'une administration ne dépend pas seulement de l'atteinte de ses propres objectifs, mais également de sa capacité à réaliser une communication efficace avec le citoyen et de son interaction avec l'environnement extérieur », a-t-il déclaré. Il a aussi souligné la nécessité de s'ouvrir sur les expériences internationales réussies dans ce domaine afin d'identifier leur valeur ajoutée et les exploiter au mieux pour le bon fonctionnement de la communication publique. Des perspectives d’échanges professionnels qui s’annoncent.

Auteur: 
Cap'Com