webleads-tracker

À Cergy, la com pour les jeunes, par les jeunes | Cap'Com, Le réseau de la communication publique et territoriale

À Cergy, la com pour les jeunes, par les jeunes

créé le : 
08/01/2018

Le 17 janvier prochain, dix jeunes habitants de Cergy recevront des trophées un peu spéciaux lors de la cérémonie de vœux à la jeunesse de leur ville : des versions miniatures du Prix des jeunes Cap’Com /Anacej. Une consécration locale après leur présence remarquée et enthousiaste à la remise officielle du trophée devant les communicants publics le 6 décembre dernier au Havre pour la web-série « Jeunes à Cergy ». Imaginé par les jeunes Cergyssois, ce programme court et humoristique promeut les offres et services jeunesse de la ville. Décryptage d’une action de communication exemplaire pour les jeunes, faite par les jeunes.

La jeunesse, c’était le thème central du Forum de la communication publique il y a quelques semaines au Havre. Il faut dire qu’elle donne régulièrement du fil à retordre aux communicants. Tous cherchent la bonne recette pour se faire entendre de ce public complexe et protéiforme. Car la vrai problématique est de savoir « comment toucher non pas la jeunesse, mais les jeunesses », souligne Nicolas Nowazcyk, directeur de la communication de Cergy. Dans sa ville, l’enjeu est important : près de 52 % de la population a moins de 30 ans. La municipalité a engagé une politique jeunesse globale et transversale et une stratégie de communication pluriannuelle l’accompagne pour lui donner de la visibilité, apporter de la lisibilité à l’offre jeunesse et rendre l’information accessible à tous les jeunes. Des objectifs atteints par la web-série « Jeunes à Cergy », l’une des actions mises en œuvre dans ce cadre. Cette opération de communication sur les offres et services offerts par la ville aux jeunes Cergyssois a su toucher sa cible, les jeunes. En particulier ceux du jury jeunes du prix Cap’Com/Anacej qui ont remis en décembre dernier leur prix aux élus, directeurs et agents des services communication et jeunesse et aux jeunes habitants ayant participé au projet . « Recevoir ce prix par un jury de jeunes c’est un peu notre grand prix à nous », nous avoue Nicolas Nowazcyk .

Laisser faire les jeunes

Pour atteindre sa cible, il est parti d’un constat aussi simple que nécessaire : les jeunes sont les mieux placés pour parler au jeunes : « nous, nous avons la technicité des supports, eux ils ont les codes qui vont parler aux jeunes du même âge ». La ville veut faire connaître autrement les infos, les bons plans et les actus qui concernent les jeunes. La direction de la participation citoyenne et de la communication imagine donc un concept de programme vidéo court et humoristique sur le web et lance un appel à candidature via les réseaux sociaux, le site de la ville et les animateurs jeunesse pour intégrer concrètement les jeunes à la réalisation et à la diffusion des vidéos. Ils co-écrivent les scénarii, tournent et jouent dans les vidéos, participent au montage et relaient les vidéos sur les réseaux sociaux, devenant ainsi des ambassadeurs. « Une communication directe et moins institutionnelle où les jeunes parlent aux jeunes sur un média qu’ils utilisent et avec leurs propres codes », explique la direction de la communication. « Les thématiques abordées portent sur les offres et services de la direction de la jeunesse et des sports mais également sur des sujets transversaux portés par la ville et susceptibles d’intéresser les jeunes Cergyssois. Les jeunes sont totalement libres dans l’écriture des scénarii. La seule contrainte est de veiller à rester respectueux et de ne pas tomber dans la vulgarité ». Le projet permet au d'ailleurs au passage de transmettre des messages sur l’égalité notamment en faisant passer les filles, souvent plus en retrait que les garçons, devant la caméra.

Un projet pédagogique et collaboratif

Au-delà de l’objectif de communication, la web-série poursuit une vocation pédagogique : initier les jeunes aux métiers de l’audiovisuel. Ce projet collaboratif et pédagogique porté par la direction de la jeunesse et des sports et la direction de la participation citoyenne et de la communication (5 personnes mobilisées sur le projet) s’étale sur l’année scolaire 2017/2018. Pour chaque mini-saison (6 épisodes), 8 à 10 Cergyssois de 16 à 20 ans participe à 4 ateliers et 1 session de tournage (soit 5 ½ journées). Ils sont encadrés par une équipe professionnelle de production audiovisuelle (société 1616prod) qui les conseillent dans l’écriture des scenarii et assure le suivi de production, et par des animateurs jeunesse de la ville. Budget d’une session de tournage : 3 850 € (11 550 € pour 3 saisons).

Depuis le mois de septembre, 10 épisodes ont été réalisés. Pour Nicolas Nowaczyk, le prochain enjeu sera de « renouveler le genre » : intégrer des guests, faire évoluer le projet et le casting, impliquer davantage les jeunes en les rendant de plus en plus autonomes...

En attendant, le dernier épisode mis en ligne invite les jeunes à participer aux vœux du maire à la jeunesse le 17 janvier prochain . « 600 jeunes sont attendus pour cette événement phare de début d’année qui accueillera Marwa Loud pour un showcase exceptionnel », précise le dircom. Un bel auditoire pour les dix jeunes Cergyssois, qui seront récompensés par des mini trophées Cap’Com/Anacej réalisés spécialement par la Fée Crochette, conceptrice des Trophées du Grand Prix Cap'Com depuis quelques années. Une belle initiative de Cergy qui valorise ses jeunes et la compublique !

Les césars de la compublique

Le 6 décembre 2017, les jeunes Cergyssois Jamal Bradel, Devlin Akem, Kim Bahn, Nour Aimouch et Claude-divine Anin ont reçu le prix Jeunes Cap'Com/Anacej au Havre aux côtés de Nicolas Nowaczyk, directeur de la communication de la ville de Cergy, Sanaa Saitouli, adjointe au maire à la jeunesse et à la petite enfance, Aurélie Gauthier, directrice de la jeunesse et du sport, Laurence Lemaire, chef de projet communication numérique, Sandra Ramaully, chef de projet communication, Youssef Lahmidi, chargé de mission accompagnement acteurs jeunesse, Idrissa Coulibaly, animateur jeunesse et Kim Khenafou, animatrice jeunesse. Une « cérémonie qui les a mis en lumière eux, comme la ville dont ils sont fiers ». indique le dircom Un peu « les césars de la compublique » en somme !

 

Auteur: 
Cap'Com