webleads-tracker

Construire le discours : le choix des mots et des langages - Grand format Cap'Com 2013 | Cap'Com

Construire le discours : le choix des mots et des langages - Grand format Cap'Com 2013

Analyse de la communication publique
Publié le : 
13 décembre 2013

Thématique : Quel que soit le support utilisé, le vocabulaire est essentiel en communication. Qu’il s’agisse d’un magazine, d’une plaquette, d’une affiche, d’une signature mais aussi des réseaux sociaux, le message premier est porté par le choix des mots. Or il existe, par nature, un hiatus (écart, distance) entre le sens
émis et le sens perçu. Le discours institutionnel n’est pas forcément compris par celles et ceux auxquels il s’adresse.

Animateur : Jean-Louis Laure, consultant, expert auprès des Commissions particulières du Débat public.

Intervenants : Denis Muzet, sociologue, directeur de l’institut Médiascopie – « L’analyse des mots de communication publique ». - Xavier de Fouchécour, directeur conseil de l’agence Beaurepaire - Jack Dumont, graphiste, directeur de la communication de Besançon - Jean de Legge, ancien directeur de l’institut d’études TMO Régions et ancien directeur général de l’information et de la communication de la ville de Rennes et de Rennes Métropole - Denis Bertrand, linguiste, sémioticien, professeur de littérature française à l’Université Paris VIII. Auteur de Parler pour gagner. Sémiotique des discours de la campagne présidentielle de 2007. Expert de l’émission de décryptage des discours politiques Déshabillons-les sur la chaîne Public Sénat.

Pour traiter ce thème, le grand format était organisé en 4 temps successifs :

Temps 1 : Analyse des mots de la communication publique
Comment choisir les bons mots ? Comment traduire en langage compréhensible par tous des notions souvent complexes – le jargon ne se limite pas aux acronymes – et jusqu’où vulgariser ? Faut-il simplifier ou au contraire charger de sens les mots difficiles ? Existe-t-il une différence entre mots publics et mots privés ? La communication publique se trouve-t-elle privée de certains mots ?
 
Temps 2 : Éclairage, les nouvelles tendances de la communication par l’image

Temps 3 : Table-ronde et débat  
Le langage fait signe, le signe fait langage : le langage face à l’irruption de l’image digitale dans la communication. L’irruption de l’image digitale dans la communication, maniée et multipliée autant par les émetteurs que par les publics, bouscule l’écriture et le langage et dilate les modes d’expression. Cette tendance constitue-t-elle un changement de paradigme pour la communication publique qui voudrait que prévalent jusqu’à présent le discours et le verbe ? En quoi cette évolution peut-elle constituer un enrichissement ou, au contraire, être source d’appauvrissement ? Offre-t-elle une opportunité pour concerner des publics habituellement « à l’écart » ? Représente-t-elle un risque de perte d’identité collective ? Quelle est la responsabilité de l’acteur public au regard de ces transformations : gardien du temple de la langue française ou opérateur efficace des signaux du numérique et des réseaux sociaux ? Comment transmettre des idées et développer des arguments ? Quel équilibre entre le sens et le signe ?
 
Temps 4 : Conférence stratégique de Denis Bertrand, linguiste, sémioticien, professeur de littérature française à l’Université Paris VIII. Auteur de Parler pour gagner. Sémiotique des discours de la campagne présidentielle de 2007. Expert de l’émission de décryptage des discours politiques Déshabillons-les sur la chaîne Public Sénat.

Grand format proposé le 12 décembre 2013 lors du Forum Cap'Com à La Rochelle

Contenu : interventions en version audio, documents de présentation des intervenants et compte-rendu

Évaluer ce document: 
0