webleads-tracker

De plus en plus de logiciels libres en collectivités territoriales | Cap'Com, Le réseau de la communication publique et territoriale

De plus en plus de logiciels libres en collectivités territoriales

créé le : 
14/12/2017

Les logiciels libres se développent au sein des organismes publics.

La ville de Rennes a annoncé, à la rentrée 2017, délaisser la messagerie Outlook pour le logiciel libre Zimbra. Ce sont 500 000 euros d'économies qui ont été réalisées. Au Puy-en-Velay, l’économie atteindrait le million d'euros, la ville-agglo ayant fait appel aux services de nombreuses solutions libres, telles que Libre Office, Zimbra, OwnCloud, Geoserver.... D’autres collectivité se distinguent comme les villes de Marseille et de Paris, le département du Rhône ou encore la région Bretagne.

À l'occasion de l'Open Source Summit de Paris, les 6 et 7 décembre, l’Association des développeurs et utilisateurs des logiciels libres en collectivités territoriales a rendu public le palmarès 2017 du label Territoires numériques libres. Un classement qui distingue les collectivités s'engageant dans une politique volontariste d'adoption du logiciel libre.
La politique d'ouverture et de partage des données publiques est pilotée par la mission Etalab, qui a lancé le 6 décembre un « appel à commentaires sur la politique de contribution aux logiciels libres de l’État » qui vise à « synthétiser les préconisations et les meilleures pratiques dans le domaine ».

Auteur: 
Cap'Com