webleads-tracker

La marge d'erreur, une mention obligatoire sur les résultats des sondages | Cap'Com, Le réseau de la communication publique et territoriale

La marge d'erreur, une mention obligatoire sur les résultats des sondages

créé le : 
30/01/2018

Pour avoir confiance dans les sondages, sachez apprécier la marge d’erreur.

À l’approche des municipales, il va être tentant de commander des sondages sur la ville pour mesurer la notoriété du maire ou la perception de son action.

La loi impose maintenant aux sondeurs de donner les chiffres en rappelant les intervalles de confiance, c’est-à-dire la marge d’erreur du résultat.

Cette marge d’erreur dépend de quatre données : la taille de la population sur laquelle porte le sondage, le nombre de répondants, le niveau de confiance recherché (si on refaisait 100 fois le même sondage dans les mêmes conditions, quel serait le pourcentage de chances que le résultat soit compris dans la même marge d’erreur ), et enfin le résultat obtenu à la question posée.
À noter que la taille de la population joue très peu sur le résultat dès lors que l’on est sur des populations de plus de 20 000 personnes.
C’est bien la taille de l’échantillon interrogé qui est déterminante.

Illustrons l’étendue de l’intervalle de confiance à toujours prendre en compte pour interpréter les résultats.

Dans votre ville, vous interrogez un échantillon de 300 habitants. Vous visez un niveau de confiance de 95 % (taux habituellement recherché).
La question recueille 50 % de l’échantillon. Le résultat est en réalité compris entre 44,3 % ou 55,6 %.
Une autre question recueille 25 % de l’échantillon. Le résultat est en réalité compris entre 19,3 % ou 30,6 %.
Vous souhaitez un résultat plus fiable, vous interrogez alors un échantillon de 800 habitants. Vous visez toujours un niveau de confiance de 95 %.
La question recueille 50 % de l’échantillon. Le résultat est en réalité compris entre 46,3 % ou 53,5 %.
La question recueille 25 % de l’échantillon. Le résultat est en réalité compris entre 21,5 % ou 28,4 %.

Et rappellons que tout sondage n’est en aucun cas une prédiction mais une photographie de l’état de la population à un instant donné.

Auteur: 
Cap'Com