webleads-tracker

Le Forum de Tours réchauffe la com | Cap'Com, Le réseau de la communication publique et territoriale

Le Forum de Tours réchauffe la com

créé le : 
05/01/2016

C’est sur la musique de Star Wars et des images marquantes d’une communication qui rassemble les gens que s’est ouvert le 27e Forum Cap’Com. Une sortie mondiale très attendue par les 950 participants qui se sont retrouvés à Tours pour le grand rendez-vous de la communication publique et territoriale.  Le Forum s'est inscrit dans une actualité dense pour les communicants. Intitulé « À la fin de l’envoi, je touche », il invitait à la dextérité, à l’efficacité mais aussi à l’émotion. Dans l'ambiance chaleureuse du Vinci, les travaux ont été studieux et les échanges nourris.

" Vous pouvez faire quelque chose "

Le programme du Forum a été construit avec le Comité de pilotage de Cap’Com pour aider les communicants à décrypter la société actuelle. Donner des clés de compréhension nécessaires à l’exercice du métier.

En ouverture, Céline Braconnier a présenté les résultats de son travail sur ceux qu’elle appelle « les inaudibles » : 20% de la population française qui se trouve en situation de précarité, une large part des gens qui ne votent pas ou plus. L’enjeu est considérable pour la communication publique qui doit jouer son rôle d'animation du lien social, donner la parole à ces publics pour qu’ils puissent aussi contribuer à l’exercice de la démocratie. Un message fort qui sonne comme une supplique à l’adresse du réseau : « vous pouvez faire quelque chose, les gens ne demandent qu’à croire en l’avenir. »

Puis Jean-Daniel Lévy, d’Harris Interactive, a analysé l’état de l’opinion en France.Les élections locales des deux dernières années ont dessiné des mouvements électoraux plus complexes que ce que laisse paraitre la photographie des seules élections régionales de décembre. Des mouvements mis en perspective avec les résultats du dernier Baromètre de la communication locale qui montre qu’un tiers de la population n’est pas ou peu touché par la communication de leurs collectivités. Enfin, plénière très attendue, Yann Arthus-Bertrand est venu dresser le bilan de la COP21, appelant à l’optimisme et à la fierté de ce que la France a fait pour mobiliser le monde entier autour des enjeux climatiques. Il a rappelé aux 500 communicants présents à la conférence que, pour porter un message efficace, il faut être soi-même convaincu. C’est la vertu de l’exemplarité dont doivent se saisir les élus et les décideurs.

Stratégie, méthodologie, numérique : la trilogie du communicant

Pendant deux jours, chacun a composé son propre parcours entre les controverses - nouveau format consacré aux questions stratégiques comme la place de la propagande, du marketing ou de l'identité - et les ateliers méthodologiques qui ont permis d’aborder une diversité d’outils et de sujets concrets : la presse territoriale, les logos, l’identité sonore, la couleur, le crowdfunding, l’affichage dynamique, la communication d'hyper proximité, la communication interne. Les carrefours numériques ont répondu à des attentes toujours fortes dans la manière d’utiliser les outils numériques. Un focus a été fait sur les réseaux sociaux spécifiques comme LinkedIn, Instagram, Snapchat, Storify et Periscope sous forme de tables de travail participatives. Les comptes rendus seront mis à disposition du réseau sur le site de Cap’Com.

Pour répondre aux questions d’une profession qui bouge beaucoup en ce moment, toute une filière a été consacrée au métier. Assis en chaussettes sur le désormais célèbre « Tapis de paroles », ils ont été nombreux à venir à la rencontre des experts du Centre de gestion d’Indre-et-Loire ou des cabinets de recrutement pour échanger sur les évolutions de carrière et les opportunités offertes par la fonction publique territoriale. Des repères utiles pour des communicants qui sont venus chercher au Forum des conseils pour gérer des situations professionnelles parfois compliquées. Elles se multiplient en ce moment, dans la traîne des différentes élections locales, et sous le coup des réorganisations territoriales, des réductions budgétaires et d’un positionnement de la communication qui souffre d’un retour en arrière parfois démagogique.

Bras ouverts

Cet accompagnement professionnel trouve également des formes pédagogiques et conviviales. Comme chaque année, le Forum a accueilli des étudiants de master spécialisés en communication publique pour faciliter leur entrée dans le métier. Une dizaine d’universités conduisent ainsi des collaborations toute l’année dans le cadre de conventions avec le réseau Cap’Com. Le Forum est l’occasion pour des étudiants issus des différents masters (Angers, Paris, Lille, Lyon, Aix-en Provence, Toulouse, Bordeaux) de se rencontrer, de rencontrer des professionnels tout en participant à l’animation de la manifestation. Un « Tapis de paroles » a été consacré à une réflexion commune entre responsables pédagogiques et professionnels autour des contenus des formations pour que celles-ci s’adaptent aux besoins actuels et à venir des services communication. De manière plus informelle, le traditionnel « Apéro des nouveaux » a été l’occasion pour Bernard Deljarrie d’accueillir dans le réseau tous ceux qui venaient au Forum pour la première fois. Un temps d’échange sympathique entre les primo-Cap’Comiens et leurs parrains du Comité de pilotage qui facilite grandement l’intégration dans un événement « où on a l’impression que tout le monde se connait » raconte une jeune graphiste de communauté de communes.

Tours paré de lumière, Arras sacré Cap'Com d'Or

Le Forum est une occasion unique de découvrir un territoire et ses projets à travers des parcours et des rencontres qu’on ne ferait jamais autrement. Tout le monde connait le Val de Loire et ses châteaux. Les Cap’Comiens en ont découvert un visage plus riche encore. Les quatre visites professionnelles ont révélé un panorama kaléidoscopique. Côté classique mais magique, le Château d’Amboise (on retiendra qu’une quinzaine de communicants ont failli se perdre à tout jamais dans les méandres de l’histoire !) et le Clos Lucé de Léonard de Vinci, la Cité Royale de Loches, les caves troglodytiques de Chinon. Côté moderne et surprenant, le Lab’O d’Orléans, la Fondation du doute et le monde de Ben à Blois, les Ateliers d’artistes de la Morinerie à Saint-Pierre-des-Corps, le futur Centre de création contemporaine Olivier Debré à Tours et le tram version Buren qui, dans la nuit, n’est pas sans rappeler le sabre laser de Luke Skywalker. Le moment fort du Forum 2015 fut la grande soirée organisée dans un lieu atypique : le Point Haut à Saint-Pierre-des-Corps. Une ancienne usine Lesieur réinventée par l’architecte Patrick Bouchain en lieu de création urbaine. La soirée a débuté par la cérémonie de remise des prix, animée par Émilie Tardif, journaliste à TV Tours. Au fil des jeux de scènes, le palmarès 2015 a été dévoilé aux 600 communicants venus découvrir les tendances d’une année de communication. Et c’est la ville d’Arras qui a reçu le 27e Grand Prix Cap'Com pour son opération #JeVoteBeffroi. Grâce au spectacle aérien de Rodrigo Pardo, à la mise en mouvement de la Compagnie Off et à la magie d’un lieu qui se transforme progressivement, la soirée du Forum restera comme un souvenir marquant de cette édition.

Urbi et orbi

Plus que jamais, le Forum se voulait ouvert sur l’extérieur. D’abord grâce à Twitter où les débats se sont prolongés grâce au #capcom15 classé 3e au Twitter Trends France, un temps même devant #StarWars. C’est dire ! Mais aussi, et c’est une première, sur Periscope. Le dernier né des réseaux sociaux - un outil de live streaming dont la progression est fulgurante - a permis à tous les abonnés du compte de Cap’Com de suivre en direct les conférences et ateliers. Comme pour toute initiative d’avant-garde, l’audience est encore confidentielle mais elle pourrait bien connaitre le même engouement que Twitter il y a quelques années. Enfin, pour permettre à tous ceux qui ne pouvaient être à Tours de partager un temps du Forum, la controverse « Faut-il faire de la propagande ? » a été retransmise en direct sur le site de Cap’Com, suivie par plus de 500 personnes. Le Forum s’est également ouvert à la population : 600 habitants de Tours et de la région ont pu assister à la projection de Human organisée en clôture du Forum. Cette séance exceptionnelle a été introduite par Yann Arthus-Bertrand qui s’est prêté au jeu des questions réponses avec le public.

Le 27e Forum aura été marqué par le besoin de se voir, de parler, d’échanger en ces périodes où on demande beaucoup à la communication publique. Tant mieux, car au-delà des ateliers et conférences, c’est aussi une vocation pour le réseau : partager ! Alors merci à tous ceux qui ont participé et ont contribué, à Tours comme partout en France, à faire vivre ce Forum de la communication publique. Et bloquez dès maintenant vos agendas : le 28e Forum Cap'Com se tient à Marseille du 13 au 15 décembre 2016.

>> Retrouvez les photos, les présentations, les interviews sur la page replay du Forum de Tours

Auteur: 
Florent Bonnetain