webleads-tracker

Le journal mural interne du Grand Périgueux, un média hybride pour toucher tous les agents | Cap'Com, Le réseau de la communication publique et territoriale

Le journal mural interne du Grand Périgueux, un média hybride pour toucher tous les agents

créé le : 
11/05/2017

Comment adapter son support d’information aux agents éloignés géographiquement du siège et peu lecteurs d’articles « longs » ? En s’appuyant sur l’analyse de leurs pratiques, l'agglomération du Grand Périgueux a eu l’idée de mixer bulletin et affichage pour créer le journal mural « Fil d’agglo ».

40 exemplaires de ce support hybride sont affichés sur les murs, espaces d’expressions syndicales ou dans les espaces fumeurs des différents sites de l’agglomération. Des affiches au format de 60 x 80 cm aux allures de « Une » de quotidien avec des articles sous forme de brèves, et des photos et titres qui attirent le regard. Ce support bénéficie d’un impact visuel intéressant et permet une diffusion facile, rapide et exhaustive sur les différents lieux de travail des agents du Grand Périgueux. Dans le premier journal mural, le nouvel organigramme était même proposé sous la forme de « post-it » détachables.
Créé au mois d’avril 2015, ce journal à la forme originale s’inscrit en complémentarité avec le bulletin interne « Agglo fil » (3 numéros par an - 12 pages) lancé quelques mois avant.

L'impression des 3 premiers numéros représente un coût global pour la première année de 1152 € TTC 

Des supports créés suite à l’analyse des pratiques internes

À l’origine de ces deux supports, un audit de la communication interne du Grand Périgueux mené en 2014 dans cette agglomération qui est passée en quelques années de 100 agents à près de 500 agents suite à deux fusions et des transferts de compétences. Réalisé sur une durée de 8 mois par Didier Rigaud de l’agence Epiceum, le diagnostic s’est appuyé sur une questionnaire (taux de retour 75 %), l’analyse des outils d’information formelle et informelle, l’observation au sein de plusieurs lieux de travail, 8 focus groupe et plusieurs entretiens individuels.

En mettant en lumière les besoins en matière d’information et la manière dont chacun y accède en fonction des contraintes des différents postes de travail, cet audit a permis d’aboutir à la conception du journal mural : un outil hybride adapté aux problématiques internes.

Créer un lien régulier avec les deux tiers des agents éloignés géographiquement du siège de l'agglo

L’audit a notamment souligné une différence importante entre les agents de l’agglomération travaillant dans le bâtiment central - qui se sentent très informés - et ceux travaillant sur des sites éloignés géographiquement du siège du Grand Périgueux - qui ne croisent pas régulièrement des collègues et cadres du site central et ont le sentiment de ne pas être assez informé. Un constat qui souligne la nécessité de créer un lien régulier en matière d’information en complément du bulletin interne pour ces agents « éloignés », qui représentent deux tiers du personnel.

Disposer d’un support plus réactif que le bulletin

Autre constat : de nombreux agents n’utilisent pas l’outil informatique dans le cadre de leur travail. Ils n’ont donc pas accès au quotidien à une messagerie interne parfois bien utile pour diffuser rapidement une information. Pour s’adresser plus rapidement à ces agents, un support plus réactif que le bulletin présente un réel intérêt. Le journal mural est plus rapide à concevoir, à imprimer et à diffuser que le bulletin édité tous les 4 mois. Il faut un à deux jours pour afficher à la manière d’un calendrier sur un mur (avec des pointes sur lesquelles se placent les deux œillets du journal mural) les 40 exemplaires dans les services. La réactivité du support a d’ailleurs déjà été éprouvée par le Grand Périgueux : suite à une rumeur au sein des services, la diffusion rapide d’une information « officielle » sur le journal mural a permis de rassurer les agents.

Créer un média aussi facile à lire qu’une affiche

De l’analyse des pratiques des agents a émergé une appétence de nombre d’entre-eux pour les informations affichées dans les locaux (panneaux d’affichage, informations syndicales, légales, petites annonces, …). En couplant ce constat avec la tendance de nombreux titres de la presse, sous l’influence du digital, à privilégier l’iconographie, les textes courts et la multiplication des entrées, les agences Epiceum (Didier Rigaud) et E3 (David Gimenez, designer graphiste) ont proposé au Grand Périgueux d’expérimenter un média « hybride » se lisant aussi facilement qu’une affiche et contenant un nombre d’informations assez important.

Un support apprécié par les agents

Même si le journal mural n’a pas encore fait l’objet d’une évaluation, les retours auprès de quelques publics particulièrement ciblés à travers ce nouveau support sont positifs. « On a fait le tour de certains services (3 crèches, les rippeurs) », a précisé Didier Rigaud lors de la présentation du journal mural aux dernières Rencontres de la communication interne. « Ce public-là a un réel intérêt pour ce support. Les agents trouvent que ça se lit très facilement. Les personnes travaillant dans le bâtiment principal comprennent moins l’intérêt ("on a déjà tout sur l’intranet, dans la messagerie"). Mais les agents ciblés à travers la création de ce journal se sont bien appropriés l’outil ».

Auteur: 
Cap'Com