webleads-tracker

Le Petit Demain, un magazine municipal dans les cartables des écoliers clermontois | Cap'Com, Le réseau de la communication publique et territoriale

Le Petit Demain, un magazine municipal dans les cartables des écoliers clermontois

créé le : 
04/09/2017

À Clermont-Ferrand, les élèves des écoles primaires vont bientôt retrouver dans leurs cartables « Le Petit Demain », leur magazine municipal. Au côté de son bimestriel « Demain Clermont », la ville a fait le choix d’éditer un journal pour les enfants. Une initiative rare dans les collectivités qui peinent à concevoir des supports adaptés aux plus jeunes. Clermont-Ferrand a relevé le défi en travaillant avec l’Éducation nationale pour mettre entre les mains des enfants un support d’information adapté.

C’est la deuxième année scolaire que Clermont-Ferrand édite Le Petit Demain, un magazine municipal de 8 pages destiné aux enfants de 8 à 11 ans. Lancé à l’automne 2016, il est distribué à chaque période de vacances scolaires dans les écoles publiques et privées de la ville et mis à disposition en mairie, dans les médiathèques, les centres de loisirs, etc.

Adapté sur le fond comme sur la forme aux jeunes lecteurs, le journal vise à les aider à décrypter et comprendre l’information et à leur faire découvrir l’actualité de la ville de Clermont-Ferrand. Et crée au passage une culture de la lecture d’un outil d’information papier chez ce public spécifique souvent tourné vers le numérique.


Le fruit d’une collaboration constante avec l’Éducation nationale

En lançant cette publication, Clermont-Ferrand s’est donc attaquée à l’une des problématiques tenaces en communication publique : toucher la cible jeune. Une initiative qui répond à l’une des priorités du projet du mandat 2014 – 2020 de la municipalité : développer une ville à « hauteur d'enfant. ». Et pour réussir à créer du lien avec ce public complexe, la ville a mené ce projet en collaboration avec les services de l’Éducation nationale.

De la conception à la diffusion, l’agence Scoop communication, les équipes communication et petite enfance de Clermont-Ferrand, le Rectorat et l'Inspection de l’Éducation nationale travaillent ensemble : consultation de plus de 5 000 personnes (parents, enfants, équipes pédagogique) en amont du projet, réalisation d’un numéro 0 pour tester à la fois le fond et la forme, conception de chaque numéro par le service communication de Clermont-Ferrand et le Rectorat, distribution dans les cartables des enfants des écoles primaires par la direction de l'Enfance de la ville, utilisation comme support de travail en classe et retours des enseignants auprès de la rédaction.
Chaque numéro nécessite 3 à 4 semaines de travail et représente un coût de 3000 euros (0,50 euro par numéro correspondant aux frais de fabrication). L’agence Scoop Communication assure la mise en page des contenus et des photographies réalisées en interne par le service communication de la ville (voir la vidéo ci-dessous « L'envers du décor »)

L’utilisation de codes de la presse jeunesse et une mascotte comme fil rouge

Adapté aux élèves de primaires, Le Petit Demain propose un rubricage simple : l’actu chaude au début, un dossier approfondissant une thématique citoyenne ou d’apprentissage, des sujets loisirs, sport, culture, et un agenda qui permet aux enfants d'avoir une vision de tout ce qui se passe dans leur ville. Des thèmes classiques également traités dans le magazine municipal Demain Clermont par les équipes rédactionnelles de la ville qui travaillent sur les deux supports. Mais pour Le Petit Demain, angles, traitement rédactionnel et ton sont adaptés au lectorat jeunes : textes courts, entrées de lecture multiples, lexique, mise en scène de l’information variée…Les maîtres mots : attractivité et pédagogie.

La ligne graphique reprend les codes de la presse kiosque pour enfants avec une gamme chromatique dynamique et une iconographie adaptée et variée. Pour favoriser le processus d’identification, chaque Une se compose d’un photomontage d’un enfant en mouvement faisant écho à la baseline « Le magazine des explorateurs clermontois ». Au fil des numéros, les enfants retrouvent également un personnage de gaulois du type Vercingétorix.

Une sorte de mascotte également présente sur le mini-site lepetitdemain.clermont-ferrand.fr. Cette déclinaison numérique du magazine propose des actualités à la Une, des dossiers du journal approfondis, des jeux qui changent chaque mois, et des vidéos. Les enseignants se servent aussi bien du support papier que du support web, qui vient apporter du contenu supplémentaire. Un bel exemple de complémentarité entre papier et numérique.

Auteur: 
Cap'Com