webleads-tracker

Open Data : quelle utilisation en communication ? | Cap'Com, Le réseau de la communication publique et territoriale

Open Data : quelle utilisation en communication ?

créé le : 
30/01/2018

Que faire de l’open data ? Les communicants se sont penchés sur cette question lors d’un carrefour numérique du Forum Cap’Com en décembre dernier. Animatrice des échanges, Anne-Claire Dubreuil, directrice adjointe de la communication et chef du service communication numérique du Sicoval, nous en propose une synthèse.

Rappel du cadre juridique

La loi sur la République numérique du 7 octobre 2016 oblige les communes de plus de 3 500 habitants et d'au moins 50 agents à publier leurs données sous un format ouvert, accessible aisément réutilisable et exploitable par un système de traitement automatisé. Toutes les données doivent être ouvertes sauf celles qui portent atteintes à la sécurité ou celles qui ne sont pas anonymisées.
Autour de la table peu de collectivités, hormis les plus importantes ont démarré une démarche opendata. Mettre en œuvre cette obligation réglementaire n’est pas une priorité des élus ou des techniciens. Le niveau de maturité sur le sujet est très variable en fonction de la taille de la collectivité. De la métropole de Lyon (1,3 million d'habitants), à la ville des Ulis (24 000 habitants) ou à la commune d’Arrache la Frasse (2 000 hab). Le stade de la prise en compte par les communicants est donc très différent d’un territoire à l’autre

Antériorité des DSI sur le sujet vs Et la com ?

Les services communication se sont emparés récemment du sujet en percevant la dimension d'appropriation citoyenne, et de valorisation de la donnée. La Métropole de Lyon a une longue expérience en tant que pionnière de l’open data en France. La DSI a initié le projet en relation avec un SIG (Système d’Information Géographique) très structuré sans s’appuyer sur la com pour la valorisation. À ce stade de maturité (1 025 jeux disponibles) la com de Lyon souhaite mieux tirer profit de cette source importante de données qualifiées, actualisées et centrées sur le territoire. L’enjeu est de renforcer les liens entre la DSI et la com pour laisser à la DSI la gestion des problématiques techniques et à la com le soin de donner du sens et de valoriser la donnée.

Pourquoi c’est un enjeu de com ?

Samuel Goëta lors du Capcomnet 2017 à Issy-les-Moulineaux a démontré le rôle du communicant.(voir l'analyse du sujet et les slides de la conférence).
Les défis offerts par l’open data touchent plusieurs dimensions :

  • l’innovation ouverte : mettre à disposition nos données produit une réutilisation par des start-up et sont l’occasion de créer des services pratiques utiles à nos habitants… Exemple : de nombreuses collectivités (Bordeaux Métropole, Sicoval…) partagent un agenda en opendata avec leurs communes membres, l’openagenda, qui permet à tous les habitants de connaître en temps réel et en open data tous les évènements sur le territoire. Les participants au carrefour ont réagi positivement à cet exemple qui permet rapidement de donner un sens concret tout en éliminant des tâches chronophages avec peu de plus-value (insertion des évènements dans les sites web).
  • Développer une médiation pour faciliter l’appropriation de nos données et favoriser l’engagement citoyen
  • avoir une stratégie de libération des donnée et éditorialiser ses données. Exemple : lors de la semaine de réduction des déchets, le Sicoval a publié chaque jour un nouveau jeu en lien avec cette manifestation nationale. Belle occasion pour promouvoir les effets de la redevance incitative.
  • Crowdsourcer nos données avec nos habitants pour enrichir la vision des politiques.

Le rôle des communicants est de donner du sens à la donnée et de la faire vivre. Une des collectivités a expliqué qu’elle était en phase de refonte de son site web et que les données open data seraient donc mises en valeur dans les contenus froids pour éclairer les politiques publiques.
La datavisualisation est une des techniques appropriée pour valoriser la donner et la rendre plus accessible.
Les participants ont aussi insisté sur l’importance de créer une culture de la donnée dans leurs collectivités pour ne pas être seuls à porter le sujet mais qu’il soit partagé largement et relayé pour en garantir la pérennité.

Quelques conseils pour démarrer une démarche

  • Vérifier si dans son environnement institutionnel il n’y pas une plus grande collectivité dont la mission est d’accompagner les collectivités dans leur démarche d’opendata. Le site www.opendatalocale.net référence les collectivités pilotes.
  • S’appuyer sur la ressource déjà capitalisée (www.opendatafrance.net et www.opendatalocale.net) qui fournit des kits méthodologiques, très pédagogiques
  • Utiliser le jeu pour acculturer ses collègues à la donnée (voir aussi infolabs.io )
  • Editorialiser les données, faire des datavisualisations pertinentes
  • Organiser des cartoparties pour sensibiliser les citoyens à la donnée et à ses usages.
Auteur: 
Cap'Com