webleads-tracker

On a tous quelque chose en nous de Normandie | Cap'Com, Le réseau de la communication publique et territoriale

On a tous quelque chose en nous de Normandie

créé le : 
14/12/2017

Le Forum de la communication publique du Havre Normandie, on l'attendait impatiemment, on l’a vécu intensément, on s’est formé sérieusement, on s’en souviendra agréablement. Souvenirs, souvenirs d’une 29e édition riche en émotion publique.

C’était mardi matin. Pas une surprise, on l’attendait depuis longtemps. Ils sont venus 1 050 pour l’occasion, de toute la France, du Québec. Et de Belgique naturellement. Le Forum du Havre a ouvert ses portes pour trois jours de rencontres, d’échanges, de découvertes. Souvenirs, souvenirs d’une 29e édition riche en émotion publique.


Sur la route 76

Les visites professionnelles ont été une occasion unique de découvrir la Normandie. À Rouen, la cathédrale, l’Historial Jeanne d’Arc, le quartier des musées et le Panorama XXL. À Caen, la nouvelle Bibliothèque Alexis de Tocqueville et le Mémorial. Au Havre, l’église Saint-Joseph, le quartier Perret, le Volcan de Niemeyer. Et le port, la nuit. Noir c’est noir.

 


L’idole des jeunes

La jeunesse a été au cœur de ce 29e Forum. À travers de nombreux ateliers comme lors de la conférence d’ouverture. Anne Muxel nous a donné les clés pour mieux la comprendre : par ses propres chemins, la jeunesse ne demande qu’à vivre, pour le meilleur. Et des jeunes il y en avait, partout. Des étudiants en communication publique qui préparent leur entrée dans le monde professionnel ; de jeunes communicants qui arrivent dans le réseau, accueillis par leurs parrains lors du traditionnel « Apéro des nouveaux » ; et les très enthousiastes jeunes de Cergy venus recevoir avec bonheur un Prix Cap’Com pour leur campagne sur les politiques publiques locales.
 

 


Tournée générale

Au programme de l’édition, 40 ateliers et conférences animés par 150 intervenants pour tout savoir de l’actu de la com publique. On a parlé politique, sociologie, géographie, technologie… On a pensé aux jeunes, aux vieux, aux urbains, aux ruraux, aux désenchantés, aux connectés, aux fracturés, aux nomades comme aux sédentaires… On a prononcé des mots bizarres : civic tech, nudge, KPI, GRU, burn out… management ! Flamand rose. Tellement de chose au programme que trois jours, c’est trop court. Alors, retiens la vie : on veut tout voir, tout essayer, tout partager.

 

Le tapis de parole a été le lieu de toutes les rencontres. Des départements, des petits poucets – ils n’ont pas de budget mais ils ont des idées – , des intercos. Des dircoms publics avec les dircoms privés. Des communicants avec leur histoire. Des cap’comiens matinaux avec un maire yogiste…
 


Star system

Jean Blaise, président du jury, a ouvert la cérémonie de remise du 29e Grand Prix Cap’Com en racontant comment on peut ré-enchanter la ville grâce à l’événement, lui qui a orchestré les festivités du 500e anniversaire du Havre. Puis on a découvert les tendances com de l’année à travers les campagnes primées. Un cru particulièrement créatif, réjouissant, exigeant. Preuve en est, le Grand Prix 2017 décerné à l’Université de Strasbourg pour son langage visuel. Plus qu’une distinction, une promesse pour la communication publique.

 

Les pieds dans l’eau

La soirée du Forum restera comme la plus inattendue des soirées du Forum. Aux bains des Docks, le complexe aquatique signé Jean Nouvel, on a ri, on a parlé, on a nagé. On a dansé sur des musiques qu’on aime grâce à Charlie et ses pipelettes, jusqu’au bout de la nuit. Au risque, le lendemain, de s’entendre dire à un collègue moins noctambule : « quoi ma gueule ?... »


Puis vint Laurence Devillers

Elle est terrible cette fille-là. Sans notes et sans reprise, elle nous a raconté la vie des robots. Ce qu’ils savent faire. Ce qu’ils pourraient faire. Ce qu’ils ne pourront jamais faire. Nous voilà tour à tour interpellés, effrayés, essouflés. Rassurés aussi : les robots ne remplaceront pas les communicants. Je te promets, on risque rien. Mais il faut furieusement s’y intéresser : une aventure, l’intelligence artificielle c’est une aventure…

Excuse-moi partenaire de venir vers toi

Le Forum ça ne se construit pas tout seul. Ils sont nombreux à y prendre part pour l’enrichir de leurs idées, de leurs astuces, de leurs expériences. Les communicants normands nous ont pris par la main pour nous faire découvrir leur pays. Le club des partenaires de Cap’Com, toujours présent, toujours fidèle pour soutenir les activités du réseau. Et toutes celles et ceux – tiens ! on n’a pas entendu parler d’écriture inclusive, loin des emballements tumultueux de la sphère ornithologique – qui ont contribué à ce que le Forum du Havre ne soit ni trop, ni pas assez, mais juste… normand.


Jeudi soir, après la nuit

Les portes du Carré des Docks bientôt vont se fermer. Il y avait comme une curiosité empathique au Havre, une légèreté bienveillante que seule la communauté des Cap’Comiens sait insuffler. Et l’envie. L’envie d’avoir envie, de porter inlassablement cette petite idée que la com publique, c’est un service public. Des idées plein la tête, des couleurs plein les yeux, chacun est reparti. Diego, Marie, Laura… on s’est promis de se revoir l’année prochaine. Alors en attendant. En attendant de rallumer le feu, le 4 décembre prochain à Lyon. Au milieu des lumières, la grande fête des lumières. En attendant de se retrouver pour le 30e Forum. En attendant… j’ai un peu le blues.
 

© Cap'Com / Laurent Lachèvre

Et retrouvez toutes les photos du Forum Cap'Com Le Havre Normandie sur Flickr

Auteur: 
Florent Bonnetain