Aller au contenu principal
Benchmark

Cultur'Hall

Terres de Loire Habitat • 2019

Com culturelle et évènementielle

Pour promouvoir l'offre culturelle dans l'habitat social et renforcer le lien social dans un cadre de vie collectif, Terres de Loire Habitat et Cultures du Cœur Loir-et-Cher (association de solidarités culturelles) mettent en place Cultur'Hall : un dispositif original de spectacles organisés dans les halls d'immeubles. Les habitations ciblées se situent dans les quartiers prioritaires de la ville, dans un contexte de rénovation urbaine. L'opération est simple : un appel à candidature pour les artistes, une communication in situ par voie d'affichage, un spectacle d'une heure puis un pot convivial. Les membres du jury saluent une micro-communication de proximité qui renforce le rôle de la communication comme outil de médiation et assure de manière efficace la rencontre entre la culture et le public.

Campagne lauréate du Grand Prix Cap'Com 2019 dans la catégorie Communication culturelle et évènementielle

Problématique

Contexte

Cultur’Hall est une opération co-organisée entre Terres de Loire Habitat et Cultures du Cœur Loir-et-Cher.

Terres de Loire Habitat, Office public de l’habitat du Loir-et-Cher, a toujours eu la volonté d’offrir à ses locataires un cadre de vie agréable. De part sa fonction de bailleur social, l’organisme est sensible aux questions sociales et à la précarisation de ses locataires. Terres de Loire Habitat favorise le lien social en participant à nombreuses animations sur le territoire : balcons fleuris, fête de quartiers, semaine du développement durable…

Cultures du Cœur Loir-et-Cher est une association de solidarités culturelles, œuvrant pour l’accès aux loisirs des publics fragilisés. Son action s'inscrit dans le cadre de la loi de lutte contre les exclusions. L’équipe de Cultures du Coeur Loir-et-Cher se positionne comme interface départementale entre des partenaires culturels, touristiques et sportifs et les professionnels du champ social afin d’offrir à un public identifié l'accès à de multiples activités (concerts, ateliers, sorties nature…).

C’est à travers leurs valeurs communes que les deux entités souhaitaient développer leur projet et y apporter chacun leur compétence.

Les quartiers ciblés sont les Quartiers Prioritaires de la Ville du Loir-et-Cher, dans un contexte de Projet de rénovation urbaine à Blois et à Romorantin-Lanthenay.

Objectifs

  • Promouvoir l’offre culturelle dans l’habitat social d’une manière originale
  • Créer du lien dans un cadre de vie collectif
  • Renforcer le lien social, le « mieux vivre » à travers un événement festif

Cibles

  • Cible principale : locataires de Terres de Loire Habitat vivant dans la rue concernée par le spectacle
  • Cible secondaire : l’ensemble des habitants du quartier, voire de la ville

Mise en œuvre

Concept

Un spectacle sur le palier ! Cultur’Hall est un mini-festival qui investit des halls d’immeubles du bailleur social Terres de Loire Habitat, durant l’automne.

Réalisation

Le projet :

Terres de Loire Habitat et Cultures du Cœur Loir-et-Cher proposent un spectacle d’une heure, après lequel est organisé un pot de l’amitié avec les artistes et les habitants ; dans le but d’utiliser la proposition culturelle comme outil de partage et de découverte. Ainsi, la prestation artistique se déplace au plus près des habitants de ces territoires, participant de l’égal accès de tous à la culture.

D’une part, il s’agit que la proposition culturelle se déplace vers public (stratégie « push ») et non l’inverse (stratégie « pull »). D’autre part, l’idée est d’impulser la rencontre dans un lieu familier pour mélanger les publics (locataires, voisins, amis) et favoriser le mieux-vivre ensemble.

L’idée : investir le hall d’immeuble ! Ce lieu de passage, fort en symbole, est un lieu « entre-deux », symbole du passage entre la sphère publique (la rue) et la sphère privée (l’appartement). Un moment convivial et festif dans un lieu insolite, la rencontre des habitants sur leur lieu de vie. Pour d’une part promouvoir l’offre culturelle dans les quartiers prioritaires de la Ville et sensibiliser les personnes qui en sont habituellement exclues ; d’autre part, renforcer le lien social dans un cadre de vie collectif.

Les étapes de l’opération :

  • Mars : choix des halls + Appel à candidature pour les artistes
  • Juin : jury pour la sélection des artistes (jury composé d’habitants, d’élus, d’acteurs sociaux, etc.)
  • Juillet : validation du programme (lieux, date, artistes…) + bouclage du budget
  • Septembre : communication
  • Octobre : spectacles dans les halls

Les chiffres-clés :

  • 3 quartiers QPV
  • 8 dates
  • 8 halls
  • 4 artistes ou groupes d’artistes (2 dates chacun)
  • 1 heure de spectacle et 30 min de pot convivial
  • 333 habitants touchés lors de l’édition 2018
  • 7ème édition en 2019**

Les partenaires :

L’opération bénéficie du soutien :

  • des villes de Blois, Romorantin et Vendôme dans le cadre de leur Politique de la Ville.
  • de la région Centre – Val de Loire
  • de l’État à travers le CGET

Cultur’Hall a été nommé au concours national « S’engager pour les Quartiers » édition 2018. Il a aussi obtenu le label « 40 ans de la Politique de la Ville » en 2018.

Moyens

Budget global : 15 000 €

Terres de Loire Habitat investit 4 000 € dans le projet.
Le reste du budget est obtenu à travers des subventions et autres par l’association Cultures du Cœur.

Les ressources matérielles et humaines mobilisées :
2 co-organisatrices et les équipes de terrain de Terres de Loire Habitat se mobilisent tout au long de l’année pour l’organisation.

Supports

Évaluation

333 habitants touchés lors de l’édition 2018, avec en moyenne 30/ 40 personnes par spectacle (hall vite complet…).

Retours positifs :

  • des habitants, qui apprécient cette « parenthèse » et l’occasion de discuter avec des voisins. Certains viennent à plusieurs dates, ou sur plusieurs années. Il y a aussi des habitants du centre-ville qui viennent parfois, preuve que le logement social n’est pas effrayant.
  • des artistes, qui apprécient le cadre intimiste et la dimension sociale du projet. Il y a de plus en plus de candidatures chaque année et plusieurs ont demandé à retravailler dans le cadre de ce projet.
  • des salariés de Terres de Loire Habitat, qui abordent leurs locataires d’une autre manière lors de ces soirées.

Le projet « fait des petits » : la formule a notamment été reprise dans le département du Loiret.