Aller au contenu principal

Le Kit pour réduire la mal-inscription sur les listes électorales

Pour assurer une bonne communication en direction du public mal inscrit sur les listes électorales, un kit réalisé par Cap'Com avec l'AMF

Dix millions de citoyens sont mal-inscrits sur les listes électorales, soit 25% des électeurs potentiels. L'enjeu démocratique est considérable.

C'est du ressort des communes d'assurer l'information sur l'inscription sur les listes électorales. Une bonne communication fera la différrence. Le réseau Cap’Com et l’Association des Maires de France mobilisent les élus et les communicants publics sur les conséquences de la mal-inscription. Avec le concours de l’Institut d’études politiques de Saint-Germain-en-Laye, dirigé par Céline Braconnier, et le soutien de JCDecaux, ils aident les acteurs de terrain à mieux comprendre le phénomène et mettent à disposition les outils présentés ci-dessous pour y répondre.

Le clip « Lutter contre la mal-inscription »

Lancé en juin 2016 à l’occasion du Congrès des Maires, cette vidéo de 3 minutes vise à expliquer aux élus et aux acteurs publics la problématique de la mal-inscription. Elle les incite à conduire des actions de communication plus efficaces.

L'argumentaire

Le kit argumentaire apporte toute l’information pour comprendre pourquoi 10 millions d’électeurs potentiels restent éloignés du processus électoral. Qui sont-ils ? Quels sont les freins à l’inscription ? Comment simplifier le processus d’inscription ?

Téléchargemez le dossier argumentaire
Le kit de communication

Des recommandations et des propositions pour assurer une bonne communication en direction du public mal inscrit sur les listes électorales, avec des exemples de visuels, une bibliothèque d’illustrations et d’accroches utilisables par les communes, exemple d’un article de presse...

Téléchargez le dossier communication
3 affiches en exemple
Découvrez l'affiche modèle n°1
Découvrez l'affiche modèle n°2
Découvrez l'affiche modèle n°3
Dans les mêmes thématiques :