Aller au contenu principal
Benchmark

Le petit tacot

Commune de Hédé-Bazouge • 2019

Presse territoriale

Le petit tacot est un magazine collaboratif avec un comité de rédaction constitué uniquement de bénévoles. Il met en valeur l’image d’une ruralité moderne et positive. L'ambition éditoriale : construire un média d’actualité qui met en valeur les habitants,les professionnels, les gens de passage sans aucun encart publicitaire avec un relai sur les réseaux sociaux. Il permet ainsi de favoriser une interaction avec les habitants. Les thématiques des dossiers alimentent les réflexions de l’action municipale et contribuent à de nouveaux projets municipaux.

Publication lauréate du Prix de la presse territoriale 2019 dans la catégorie Petits poucets

Exemplaire de la publication à télécharger

Présentation

Fiche d'identité

  • Destination de la publication : Les habitants de la commune
  • Périodicité : 2 magazines/an
  • Tirage : 1 250 exemplaires
  • Année de la création : 2008
  • Année de la dernière refonte : 2014
  • Utilisation de dessins de presse : Non
  • Utilisation de la publicité : Non
  • Quel est le mode de distribution de la publication ? En boîtes aux lettres par des bénévoles et des élus et à disposition dans les lieux publics
  • L’impression est-elle certifiée ou labellisée éco-responsable ? Oui, l’imprimerie est certifiée Imprim’vert avec utilisation d’encre végétale et papier PFC

Trois caractéristiques principales de la publication

  • Un magazine collaboratif réalisé par un collectif de bénévoles
  • Un magazine qui met en valeur les habitants de la commune avec une vision moderne et positive de la ruralité.
  • Le magazine propose à chaque publication un nouveau dossier thématique qui développe un sujet, fait un état des lieux et questionne la municipalité sur ses projets ou même ses manquements.

Ligne éditoriale

Le projet éditorial

Informer pour faire du lien
Nos moyens de communiquer sont financièrement dérisoires mais bénévolement riches.  Nous sommes tous plein d'idées, d'envies et de curiosité.

Petit territoire proche et loin des villes, la commune conserve l’âme d’un petit village et cultive son territoire à énergie positive. La population croit régulièrement grâce à la proximité des bassins d’emplois, la facilité de déplacement, l’offre de loisirs et d’attrait touristique, les services de proximité de qualité, la vie culturelle dynamique,…Malgré tout, la vie en milieu rural n’est pas parfaite comme dans n’importe quelle commune. Mais il existe, ici, un sentiment de fierté et d’appartenance fort.

Nous avons fait le choix de ne pas faire un uniquement un journal d’information municipal ni de céder à la facilité publicitaire face au rigorisme budgétaire. «Le petit tacot » n’est pas uniquement un magazine sur les compétences communales. Notre ambition éditoriale est la suivante : construire un média d’actualité qui met en valeur les habitants, professionnels et passionnés sans aucun encart publicitaire et avec un relais sur les réseaux sociaux.

Notre objectif est d’entretenir et d’augmenter notre lectorat. Nos promesses : la proximité, la crédibilité et  la transparence. Et pour y arriver nous souhaitons inviter les habitants à s’emparer du débat public et soumettre les élus aux questions et en assumant la réalité et l’actualité des dossiers. Même quand ça fait mal ! Le magazine permet à la municipalité de valoriser son action mais aussi d’être au service des habitants, de mieux les connaitre, d’entendre aussi leurs doléances et de faire autrement si besoin.

En effet, derrière chaque porte du village il y a des habitants, des invisibles ou des plus visibles, des histoires, des récits… Notre identité n’est pas derrière nous et nous souhaitons construire ensemble. Mais pour cela, il faut se connaître.

Nous ne revendiquons pas une idéologie particulière. Nous, tout ce qu’on veut c’est ouvrir les portes ! Des maisons, des immeubles, des jardins... Découvrir, rencontrer, échanger, se connaître pour se comprendre. Et cette initiative plaît aux lecteurs mais aussi à notre « comité d’écriture »  (et pas de lecture) ce qui fait quand même une différence  - puisque ce dernier fédère de plus en plus en talents. Tous bénévoles ! Le contrat est simple : on les écoute, chacun donne le temps qu’il peut mais tous apprécie d’aller à la rencontre des habitants.

Les publications municipales permettent ainsi de favoriser une interaction avec les habitants ; les thématiques des dossiers permettent de générer des projets municipaux et alimentent les réflexions de l’action municipale.

Articulation avec les supports d'information web

Lors de chaque publication, le magazine est mis en ligne sur le site web de la commune et annoncé sur les réseaux sociaux. Le dossier, par exemple celui consacré au sport est constitué d’interviews de sportifs amateurs ou passionnés et d’articles sur les projets ou équipements en place. Chaque article est relayé dans un post Facebook et twitter et ce sur plusieurs semaines. Ce media web permet une interaction en ligne plus forte avec les habitants.

Adresse de la publication en ligne : https://fr.calameo.com/read/00383962148d16d012959

Choix graphiques

La maquette et la conception graphique

Le magazine municipal est un journal de 48 à 52 pages. Notre ambition pour la maquette : un magazine sobre avec une partie en noir et blanc, un dossier en couleur avec une cartographie illustrée et des interviews qui doivent mettre en valeur les habitants, notamment avec une place importante pour la photo ou les éléments visuels.

La Une

La Une est consacrée au dossier thématique avec une photo pleine page illustrant le thème et une accroche annonciatrice du dossier souvent avec l’emploi du tutoiement pour se rapprocher du lecteur ou le faire sourire.

Fabrication

Moyens financiers

Budget global de la publication sur une année : 6127,5 €
Estimation du prix d’un numéro par habitant : 2,71 €

Moyens humains

  • La maquette est réalisée : En interne
  • La rédaction est réalisée : En interne
  • La mise en page est réalisée : En sous-traitance
  • Les photographies sont réalisées : En interne
  • Nombre de personnes mobilisées en interne (en équivalent temps plein) : 0 ETP mais 10 à 12 bénévoles selon les disponibilités.
  • Intervention d’une (ou plusieurs) agence(s) : pas d’agence

Évaluation

Un dispositif d’évaluation a été mis en place sur le site web, une boîte à idées interactive « Ce qui me plait, ce qui me dérange, ce que je suggère » mais cette proposition n’a pas suscité d’engouement. En revanche, des retours positifs en mairie, par mail ou sur les réseaux sociaux et auprès du comité de rédaction.
Les retours sont les suivants : « le magazine est beau, il est de qualité, on apprend plein de choses sur la commune mais aussi sur ceux qui font la commune ou sur ses propres voisins » ; les habitants l’attendent, le réclament, le conservent et sont ainsi encore plus fiers de leur commune.

En effet, en 2018, nous avons fait le choix de faire distribuer le magazine par 12 élus et bénévoles de la commune qui connaissent bien le territoire et qui se sont proposés pour cette mission. Le lien avec les habitants se fait aussi par ce biais et eux aussi nous font des retours de ce qui est apprécié par les habitants mais aussi des remarques ou des idées sur des sujets à venir.
Les publications municipales permettent ainsi de favoriser une interaction avec les habitants ; les thématiques des dossiers permettent de générer des projets municipaux et alimentent les réflexions de l’action municipale.

Et la suite ? Donner encore plus de place aux habitants, intégrer de nouveaux bénévoles pour le magazine mais aussi pour alimenter les réseaux sociaux.