Aller au contenu principal
Benchmark

L'O

SyAGE • 2020

Presse territoriale

Le but est de faire de ce magazine un outil de communication permettant au citoyen de comprendre les enjeux généraux de la problématique de l'eau, la traduction locale de ces enjeux et de lui donner - autant que faire se peut - les moyens d'agir à son propre niveau. Cela se traduit par une alternance de points de vue (global vs local, technique vs humain,...), une large part laissée aux acteurs de terrain locaux (et pas simplement aux agents du SyAGE), par des dossiers mêlant considérations philosophiques, scientifiques et conseils concrets et opérationnels. L'humain est très largement valorisé, ce qui se traduit également par une iconographie centrée sur des portraits ou des personnes "en situation" pour un magazine au service du citoyen.

Publication lauréate du Prix de la presse territoriale 2020 dans la catégorie Plume d'Or

Article gagnant à télécharger

Présentation

Fiche d'identité

  • Destination de la publication : l’ensemble des Nancéiens
  • Périodicité : trimestriel
  • Tirage : 37 000 exemplaires papier + calaméo et download
  • Année de la création : 1986
  • Année de la dernière refonte : 2018
  • Utilisation de dessins de presse : non
  • Utilisation de la publicité : non
  • Quel est le mode de distribution de la publication ? De la main à la main dans les gares du territoire + dépôts (mairie, médiathèques, etc)
  • L’impression est-elle certifiée ou labellisée éco-responsable ? Oui PEFC

Trois caractéristiques principales de la publication

  • La qualité et la cohérence rédactionnelle
  • La dimension citoyenne et pédagogique
  • La volonté de laisser le plus de place possible à la « personne » (citoyens, agent, innovateur…)

Ligne éditoriale

Le projet éditorial

COMPRENDRE ET AGIR
Notre but est de faire de ce magazine un outil de communication permettant de donner au citoyen les informations lui permettant de comprendre les enjeux généraux de la problématique de l’eau, la traduction locale de ces enjeux et de lui donner – autant que faire se peut – les moyens d’agir à son propre niveau.

Cela se traduit :

  • par une alternance de points de vue (global vs local ; technique vs humain…)
  • par une large part laissée aux acteurs de terrain locaux (et pas simplement aux agents du SyAGE)
  • par des dossiers mêlant considérations philosophiques, scientifiques et conseils concrets et opérationnels.

L’humain est très largement valorisé ce qui se traduit également par une iconographie centrée sur des portraits ou des personnes « en situation ». Notre magazine est au service du citoyen et non pas au service de la promotion du SyAGE.

La place étant comptée dans un magazine papier, nous ouvrons celui-ci en y insérant des QR code qui renvoient vers des compléments d’information qui peuvent être trouvés sur le net, sur nos réseaux sociaux ou sur notre blog.

Notre posts (Facebook ou Twitter), outre les informations opérationnelles sur nos activités (travaux, rappels administratifs, etc) laissent une large part à des informations pédagogiques et citoyennes visant à sensibiliser les usagers et à faire évoluer leurs comportements. Là-aussi, COMPRENDRE ET AGIR, restent les deux Maitres Mots.

Choix graphiques

La maquette et la conception graphique

Par le choix des couleurs, du rythme, des illustrations, nous avons voulu créer un magazine simple, très lisible et dans l’air du temps.
Le magazine étant distribué dans les gares ou des lieux publics, doit « accrocher » le regard et proposer des niveaux de lecture différents et adaptés à différentes situations de lecture (sur un quai, dans le train, à la maison…).
Une part très large est laissée à l’iconographie et notamment à des images de personnes.

La Une

La Une du magazine obéit à trois impératifs :

  • accrocher le regard : sujet central et univoque, personne humaine et chaleureuse regardant le lecteur, fond en à plat en rapport avec la saison.
  • mettre en avant le dossier et l’invité du trimestre (dont l’interview en vidéo est disponible sur le net)
  • raconter une histoire (la première de couv et la 4ème sont différentes afin de montrer qu’il s’est « passé quelque chose » durant la lecture du mag’)

Fabrication

Moyens financiers

Budget global de la publication sur une année : 36 000 € Estimation du prix d’un numéro par habitant : 1.3 € par exemplaire imprimé / 0.05 € par habitant

Moyens humains

  • La maquette est réalisée : En sous-traitance
  • La rédaction est réalisée : En interne
  • La mise en page est réalisée : En sous-traitance
  • Les photographies sont réalisées : En interne et en sous-traitance
  • Nombre de personnes mobilisées en interne (en équivalent temps plein) : 3 ETP
  • Intervention d’une (ou plusieurs) agence(s) : Desbouis-Grésil (maquette et mise en page) et Pauline MOUKOUKENOFF (photo de UNE)

Évaluation

Pas d'une enquête de lectorat ou de dispositif d’évaluation de la publication