webleads-tracker

La lumière de Marseille éclaire l'actualité de la communication publique | Cap'Com, Le réseau de la communication publique et territoriale

La lumière de Marseille éclaire l'actualité de la communication publique

créé le : 
14/12/2016

Le 28e Forum de la communication publique et territoriale s’est tenu la semaine dernière sous le soleil de Marseille. Record de fréquentation pour le rendez-vous annuel du réseau Cap’Com : 1200 communicants de collectivités locales et institutions publiques s'y sont retrouvés. L’actualité a fortement marqué cette édition. Une réflexion sur le langage et le rôle de la parole publique dans un contexte de montée des populismes et des discours démagogiques a été conduite par le philosophe Michel Maffesoli et la linguiste Jeanne Bordeau. La réorganisation des territoires a été passée au crible des modes de vie par le sociologue Jean Viard, qui a questionné la pertinence des découpages successifs. Pour la première fois, la communication publique s’est appréciée à l’échelle de la Francophonie. Invités d’honneur de ce 28e Forum, les communicants du Maghreb ont partagé leurs projets avec les communicants français, wallons et québécois. Retour en images sur le Forum de Marseille, « bouillonnant et inspirant » pouvait-on entendre dans les couloirs du Palais des congrès du Parc Chanot.

MARDI 6 DÉCEMBRE

Sous un soleil radieux, les communicants publics de France viennent découvrir Marseille et ses projets à travers cinq visites professionnelles. Devenu le symbole du renouveau de la ville, le Mucem est le point de départ d’un parcours consacré à l’histoire et à la culture, côté Vieux Port, à la rénovation urbaine et à la concertation, côté Euroméditerranée.

À travers la visite de lieux emblématiques comme le stade Orange Vélodrome et la Cité radieuse du Corbusier, ou insolites comme le Centre de simulation des pilotes de bateaux de croisière ou le projet thecamp à Aix-en-Provence, les enjeux de communication sont décryptés par les acteurs locaux mobilisés pour accueillir leurs homologues.

MERCEDI 7 DÉCEMBRE

En ouverture du Forum, Bernard Deljarrie, délégué général de Cap’Com, rappelle aux communicants publics leur rôle essentiel dans une société bousculée par les populismes et les discours démagogiques. Sandra Rossi, directrice de la communication de Marseille, accueille les 1200 participants en leur parlant de la ville comme on la vit ici, loin des clichés et des cartes postales habituelles.

Devant un parterre de communicants publics concentrés, le philosophe Michel Maffesoli replace dans l'actualité cette maxime de Machiavel qui dénonçait au 15e siècle la rupture entre « la pensée de la place publique et la pensée du Palais ». Une analyse iconoclaste de la société contemporaine qui secoue les certitudes : « nous n’assistons pas à la fin du monde mais à la fin d’un monde » rassure-t-il celles et ceux qui ont pour mission d’accompagner ces transitions.

Sur le Tapis de parole, l’actualité de la communication publique se partage lors des rencontres de la Francophonie. Pour la première fois, des responsables de communication du Maroc, de Tunisie, d’Algérie, du Québec et de Wallonie échangent avec les communicants français sur les spécificités de la communication dans leur pays. Les expériences de terrain viennent appuyer les travaux universitaires engagés depuis plusieurs années. À l’initiative de Cap’Com, La mise en réseau des communicants publics francophones se poursuivra à travers de nombreux projets, au Maghreb notamment.

C’est en terrasse et sous un soleil de carte postale que se tient le traditionnel « Apéro des nouveaux ». Deux cents primo Cap’Comiens sont accueillis - au mégaphone - par Bernard Deljarrie et les membres du Comité de pilotage de Cap’Com. Un temps de convivialité qui permet à chacun de créer des liens dès les premières heures du Forum.

Chaque année le Forum accueille une centaine d’étudiants de masters spécialisés en communication publique et qui préparent leur entrée dans la vie professionnelle. Une dizaine d’universités, conventionnées avec le réseau Cap’Com, intègrent les trois jours du Forum dans le programme pédagogique de la formation.

Les questions d’actualité de la communication publique sont discutées en controverses. Autour du médiateur de Radio France Bruno Denaes, les communicants de la métropole de Brest, de la Région Nouvelle Aquitaine, d’Euroméditerranée et de la Commission européenne échangent sur les défis de la communication de proximité à différentes échelles de territoire. Les communicants interpellent ensuite des spécialistes des médias sur la fabrique de l’information aujourd’hui : la parole publique peut-elle se frayer chemin dans l’océan numérique ?

Entre les ateliers et les conférences, l’espace d’exposition offre toutes les opportunités de rencontres et d’échanges entre les participants.

La communication publique doit être expliquée : le Forum Cap’Com est l’occasion pour la presse régionale d’interroger les communicants sur les sujets d’actualité et pour Radio Cap’Com d’enregistrer les interviews qui seront diffusées sur la radio numérique du réseau.

Chacun compose son parcours de formation en choisissant les ateliers qui l’intéresse parmi la trentaine proposés sur les trois jours du Forum. Ambiance studieuse et participative : le partage de bonnes pratiques est au cœur du Forum. Cette année, 135 experts et intervenants présentent leurs analyses et leurs expériences.

Les partenaires et exposants accueillent sur leur stand les participants au Forum pour présenter les solutions qu’ils développent au service de la communication territoriale.

La mare aux canards, l’arbre à palabres, les fleurs recycleuses ou l’exposition « Au-delà du cliché » du Service public de Wallonie permettent aux participants d’échanger leurs supports et leurs astuces de communication. Une autre manière de repartir avec de bonnes idées à mettre en place dans son territoire.

Nantes métropole reçoit le 28e Grand Prix Cap’Com pour son application « Nantes dans ma poche » lors de la soirée du Forum qui se tient à la Friche la Belle de mai. En introduction, Jeanne Bordeau, présidente du jury 2016, analyse les tendances du langage public et se réjouit dans un constat éloquent : « Il y en a marre du brand content. Heureusement, vous les communicants publics, vous êtes dans le citizen content. » La cérémonie, animée par le Cap'Com Orchestra, se poursuit dans l'ambiance de l'installation super 8 de l'artiste Olivier Lubeck.

JEUDI 8 DÉCEMBRE

Le « rendez-vous des petits poucets » est l’occasion d’un échange informel entre communicants de petites collectivités. Les communes de moins de 10 000 habitants, les communautés de communes, les syndicats intercommunaux partagent des problématiques concrètes liées aux tout petits moyens qui sont les leurs. La réunion intéresse également des communicants de grandes agglomérations qui peuvent apporter leur soutien aux petites communes de leur territoire.

Le numérique est au coeur des travaux du Forum. Les outils et les usages sont décryptés par des experts lors du Coffee camp : des tables de travail en petit groupe qui permettent de tester en direct de nouvelles solutions techniques.

Si le Forum se tient à Marseille, les débats se propagent dans toute la France grâce aux réseaux sociaux. Plus de
15 000 tweets s'échangent pendant 3 jours et des retransmissions des ateliers sur Facebook Live permettent de partager les contenus avec ceux qui n’ont pas pu venir cette année.

Une cinquantaine de communicants et photographes assistent à une démonstration de drone. La production d'images aériennes, souvent spectaculaires, est un outil très intéressant pour faire connaître son territoire. Les enjeux sont à la fois techniques mais aussi juridiques : la grande majorité des images utilisées actuellement sont tournées illégalement. > Découvrez les images réalisées sur place

Au coeur de l’Écritoire à vertiges des artistes marseillais Olivier Lubeck et Lise Couzinier, chacun laisse libre court à son inspiration pour adresser une carte postale à sa famille, ses amis ou son équipe. Le rapport aux mots et à l’écrit est l’une des lignes de force du 28e Forum Cap’Com.

La réorganisation des territoires bouscule les approches du marketing territorial. Autour du sociologue Jean Viard, les responsables de communication de la métropole d'Aix-Marseille Provence, de la ville du Havre et l’Eurométropole de Strasbourg s’interrogent sur la pertinence des territoires à l’aune des modes de vie. « La société évolue moins vite que la technologie. Il faut la comprendre et déporter le sujet d’une approche purement géographique » s’accordent-ils à dire.

Lors de la plénière de clôture, l’image de Marseille est analysée à travers une petit étude menée auprès des
participants : plus on connait la ville, plus on l’apprécie. Un mécanisme que décryptent les dircoms d'Orléans et Nantes métropole avant de céder la parole au maire du 6e et 8e arrondissement de Marseille, Yves Moraine est venu conclure, avé l’accent, les trois jours du 28e Forum Cap’Com.

Le déjeuner de l’Europe rassemble 850 convives autour des produits du terroir. Marseille est la seule ville en France à disposer d’une représentation régionale de la Commission européenne. Une occasion importante de consolider les collaborations que le réseau Cap’Com conduit en permanence avec les institutions européennes.

Derniers instants avant le départ. Les Cap’Comiens se disent au revoir autour d’un verre, dans l’enthousiasme des trois jours de convivialité et d’échanges qui les ont réunis à Marseille et se donnent rendez-vous au Havre l’an prochain : la Normandie accueillera le 29e Forum de la communication publique et territoriale du 5 au 7 décembre 2017 .

Crédit photos : Daniel Gillet / Cap'Com

> Toutes les photos du Forum de Marseille

Rendez-vous au Havre pour le Forum Cap'Com 2017 !

Marseille a passé le relais au Havre. La Normandie accuillera le 29e Forum Cap'Com du 5 au 7 décembre 2017.

Auteur: 
Cap'Com