Aller au contenu principal
Benchmark

T Lannion-Trégor

Magazine de Lannion-Trégor Communauté • 2018

Presse territoriale

Ce magazine offre globalement deux niveaux de lectures. D’une part, des informations claires et pratiques sur les actions conduites par l’Agglo pour le développement du territoire, et d’autre part, des articles mettant en lumière la vie quotidienne des habitants, leur métier, leur passion... Les deux ayant un objectif commun : refléter l’identité du Trégor que l’Agglo soutient dans son développement. T comme territoire, T comme Trégor. Le T est une déclinaison de ce qui touche les habitants au quotidien avec une rubrique « Temps forts » qui présente l’action de la collectivité au présent et pour l’avenir, ou encore « Temps partagé » qui s’attarde sur les services utiles au cadre de vie, et puis les pages « Trésor » faites de paysages sublimes à révéler. Plus loin, on se retrouve pour un « Tête-à-Tête », on fait un focus sur un thème au « Télescope ». Un soin particulier est apporté à la qualité des textes et à l’esthétique, aux photographies qui en font un journal agréable à lire.

Publication lauréate du prix de la Une et du prix de l'IUT Bordeaux Montaigne au 20e Grand Prix de la presse territoriale

Exemplaire de la publication à télécharger

Présentation

Fiche d'identité

  • Destination de la publication : externe
  • Périodicité : bimestriel
  • Tirage : 57 500
  • Année de la création : 2009
  • Année de la dernière refonte : 2017
  • Utilisation de dessins de presse : oui
  • Utilisation de la publicité : non
  • Quel est le mode de distribution de la publication ? Distribution dans les boîtes aux lettres des habitants par la Poste et dans des points relais par une association d’insertion professionnelle
  • L’impression est-elle certifiée ou labellisée éco-responsable ? Oui, label Imprim’vert et PEFC

Trois caractéristiques principales de la publication

  • Rédaction, iconographie et mise en page soignées
  • Un bon équilibre entre les articles informatifs et ceux sortants des sentiers battus
  • Un magazine qui reflète bien les actions de la collectivité et le caractère du Trégor

Ligne éditoriale

Le projet éditorial

Ce magazine offre globalement deux niveaux de lectures. D’une part, des informations claires et pratiques sur les actions conduites par l’Agglo pour le développement du territoire, et d’autre part, des articles mettant en lumière la vie quotidienne des habitants, leur métier, leur passion... Les deux ayant un objectif commun : refléter l’identité du Trégor que l’Agglo soutient dans son développement.
Les choix éditoriaux sont les suivants : une rédaction simple, volontairement vulgarisée pour les sujets techniques, une rédaction de qualité, jouant sur l’harmonie rédactionnelle entre les différents contributeurs afin d’obtenir un journal qui a une personnalité identifiable auprès des lecteurs.

T comme territoire, T comme Trégor. Au fil des pages, des mots et des photos qui montrent le Trégor où nous vivons. Le T est une déclinaison de ce qui touche les habitants au quotidien avec une rubrique « Temps forts » qui présente l’action de la collectivité au présent et pour l’avenir, ou encore « Temps partagé » qui s’attarde sur les services utiles au cadre de vie, et puis les pages « Trésor » faites de paysages sublimes à révéler. Plus loin, on se retrouve pour un « Tête-à-Tête », on fait un focus sur un thème au « Télescope ».

Articulation avec les supports d'information web

Nous avons décloisonné le travail des chargées de communication et de la journaliste pour multiplier leurs collaborations. Au final, on obtient une complémentarité plus systématique entre le print et le web, via la vidéo.

Le magazine contient des pictos vidéo pour indiquer les sujets que l’on peut aussi voir en vidéo sur le site internet de l’Agglo (mais traités différemment) ou sur les réseaux sociaux. Nous faisons une production vidéo assidue (une à trois productions hebdomadaire), produite en interne par la journaliste audiovisuel. Actuellement, une apprentie en montage vidéo assure la post-production en interne. Sa présence a permis d’augmenter la production. Le plus souvent, un sujet est décliné selon la destination que l’équipe veut lui donner : soit une vidéo pour mettre en actu sur le site internet (et parfois reprise pour le journal), soit un article uniquement, soit une vidéo pour Facebook (plus courte et de nature plutôt culturelle ou en tous les cas très visuelle).

Exemple1 :
Dans le journal de janvier, la double page du portrait porte sur le parcours et la passion d’une violiste (vielle de gambe). Le sujet s’y prêtant, la journaliste a réalisé une vidéo, en marge de son interview. Cette vidéo a été diffusée sur Facebook avant la parution de l’article et fonctionne comme un teaser.
Exemple2 :
Un RDV d’actu : partenariat entre la Région et l’Agglo pour le développement économique. Cet événement se passe dans une entreprise. Quelle Production ? Un tweet sur place, un article avec photo pour l’actu du site internet ; une vidéo montrant les coulisses de l’entreprise avec ITW du patron ; et un article dans le journal, un mois plus tard, pris sous un angle qui a plus de recul.

Choix graphiques

La maquette et la conception graphique

Une refonte du magazine a eu lieu, il y a un an. L’objectif était le suivant : des textes plus courts, des pages moins denses, des photos plus grandes, plus belles, une certaine sobriété dans le style et un papier agréable au toucher. La maquette a été réalisée avec une agence, en étroite collaboration avec la journaliste et la chargée de communication qui fait la mise en page en interne. Un an plus tard, ce magazine semble bien correspondre à ce que nous voulions : un journal agréable, riche d’infos et que l’on a envie de garder. Nous avons choisi de soigner l’esthétique, notamment les photos, privilégiant une collaboration assidue avec un photographe dont nous aimons le travail. Régulièrement, nous faisons appel à un peintre qui vient croquer sur le terrain. Enfin, le format et le papier apportent, nous semble-t-il, une facture plus actuelle.

La Une

La Une du journal illustre le dossier qui est décliné sur 5 pages. Nous travaillons avec le photographe « L’Œil de Paco » qui réalise ses photos après un briefing où nous avons pris le temps de bien exprimer ce que cette Une doit traduire et afin que le photographe s’imprègne bien du sujet. De son côté, le traitement très personnel des photos confère un caractère bien typé à notre Une. C’est un style que nous aimons et qui nous correspond. Systématiquement, la Une montre un/des sujet/s en action. Nous ne faisons pas de mise en scène, c’est notre volonté que de montrer des habitants du territoire au quotidien.

Fabrication

Moyens financiers

Budget global de la publication sur une année : 96 300 €
Estimation du prix d’un numéro par habitant : 0,12 €

Moyens humains

  • La maquette est réalisée : en sous-traitance
  • La rédaction est réalisée : en interne
  • La mise en page est réalisée : en interne
  • Les photographies sont réalisées : en interne et en sous-traitance
  • Nombre de personnes mobilisées en interne (en équivalent temps plein) : 1,5
  • Intervention d’une (ou plusieurs) agence(s) : Dynamo+ (Brest)

Évaluation

Mise en place d'une enquête de lectorat ou d'un dispositif d’évaluation de votre publication ?

Non pour cette version mais oui pour la version précédente qui avait justement préconisé une refonte du journal

L'avis du jury du Prix de la Presse territoriale 2018 :

« Un journal agréable, riche d’infos et que l’on a envie de garder. L’esthétique est soignée, notamment les photos, privilégiant une collaboration assidue avec un photographe professionnel. Régulièrement, Lannion Trégor communauté fait appel à un peintre qui vient croquer sur le terrain. Coup double pour Le T Lannion Trégor qui remporte également le Prix de la Une pour l'équilibre et la maîtrise graphique de cette couverture de février 2018 ! »