Aller au contenu principal

La Métropole du Grand Paris communique sur la circulation des véhicules polluants

Publié le : 4 mars 2021 à 07:23
Dernière mise à jour : 4 mars 2021 à 14:31
Par Bernard Deljarrie

Pas facile d’expliquer que les véhicules trop polluants ne pourront plus circuler dans la métropole parisienne. C’est le défi de la campagne que lance la Métropole du Grand Paris.

Dans les mêmes thématiques :

Au 1er juin 2021, dans le périmètre à l’intérieur de l'A86, qui concerne 79 communes, les véhicules classés Crit'Air 4 ne pourront plus circuler en journée durant la semaine. C’est déjà le cas, depuis 2019, pour les Crit'Air 5 et les véhicules non classés.

La première campagne en 2019 avait installé la notion de Zone à faibles émissions (ZFE). Mais la seconde vague a un objectif plus large. La priorité, donnée par Maria Breidy, directrice de la communication, à l’agence Giboulées, partenaire de la métropole, était double. Maintenir la cohérence avec la campagne de 2019 focalisée sur la création de la ZFE et parvenir à faire prendre conscience que la qualité de l’air est un bénéfice pour chacun. D’où l’idée de centrer le visuel sur les bénéficiaires des restrictions de la circulation qui jouiront d’un air moins pollué. Respirez, un ciel plus pur, c’est « mieux respirer pour mieux vivre ».

Une campagne déclinée dans les 54 villes partenaires

L’originalité de la campagne vient aussi de sa déclinaison dans les communes concernées. 54 des 79 communes du périmètre de l'A86 se sont déclarées volontaires pour relayer cette communication. Le kit qui leur est donné leur permet de décliner la campagne dans leur territoire et avec leurs outils.

La métropole a prévu de son côté une campagne utilisant un grand nombre de supports. De l’affichage (plus d’une centaine de panneaux), de la publicité dans la presse et sur France 3, des relations presse, des déclinaisons pour les réseaux sociaux et aussi des reprises du message sur les sachets papier enveloppant les baguettes de pain et sur les sets de table des boulangeries et restaurants partenaires.

À noter que cette campagne de la métropole se concentre sur les 54 villes partenaires. Les habitants des 25 villes qui n’ont pas souhaité la présence de cette campagne sur leur territoire subiront les mêmes restrictions de la circulation mais ne seront pas sensibilisés par cette action de communication.