Aller au contenu principal

Mulhouse s’affiche contre les violences sexistes : « Ma jupe n'est pas une invitation »

Publié le : 13 octobre 2020 à 20:12
Dernière mise à jour : 15 octobre 2020 à 11:30
Par Bernard Deljarrie

La communication de la ville de Mulhouse réagit promptement pour condamner les violences faites aux femmes dans l’espace public.

Dans les mêmes thématiques :

Le mercredi 23 septembre, à une station de tramway du centre-ville de Mulhouse, deux jeunes femmes se sont fait agresser en raison de leur tenue vestimentaire. Le samedi suivant, 200 personnes se réunissaient sur les lieux en réponse à l'appel du groupe Facebook « Mulhouse en jupe ! ».

Sans tarder, la ville de Mulhouse réagit et met en place une campagne de communication contre les violences sexistes : « Stop au harcèlement de rue ! Ma jupe n'est pas une invitation. » Affichage sur le réseau de panneaux de la ville et diffusion sur les réseaux sociaux, la communication publique fut immédiate. Au-delà du port de la jupe, le message vise l’ensemble des agressions dont les femmes peuvent être victimes dans l’espace public.

La maire de Mulhouse a rappelé lors du conseil municipal que « toutes formes de violences sexistes et sexuelles dans l’espace public sont inadmissibles et je les condamne fermement ! De manière générale, j’adresse tout mon soutien aux femmes qui doivent encore subir le harcèlement de rue et des agressions physiques ou sexuelles insupportables et inexcusables ! ».

L’agresseur, un jeune homme de 18 ans qui reprochait aux jeunes filles de s'habiller trop court, a été condamné à deux mois de prison avec sursis, à 75 heures de travaux d'intérêt général et à l’obligation d’effectuer un stage de citoyenneté.

À lire aussi :
Violences conjugales : la com publique dit stop
Lire la suite