Aller au contenu principal

Un nouveau président pour l’AMF

Publié le : 18 novembre 2021 à 10:44
Dernière mise à jour : 18 novembre 2021 à 13:22
Par Bernard Deljarrie

Le 103e édition du Congrès des maires et des présidents d’intercommunalité de France a élu le nouveau président de l’AMF.

Ce congrès des 16, 17 et 18 novembre 2021 laissera une marque après l’annulation de celui de l’année dernière pour cause de pandémie et les élections municipales de 2020 qui ont contribué à un fort renouvellement des équipes municipales et intercommunales.

Mais ce congrès est aussi marqué par l’élection d’une nouvelle direction qui, pour la première fois, a donné lieu à une bataille électorale entre deux listes. L’une, « Une équipe au service de tous les maires », présentée par Philippe Laurent, maire de Sceaux (92), et l’autre, « Une AMF rassemblée et dynamisée », présentée par David Lisnard, maire de Cannes (06).

Une bataille qui s’est soldée par l’élection de David Lisnard, avec 62 % des voix des 11 000 maires votants.

Un président sensible aux questions de communication qui avait eu l’occasion d’intervenir lors de l’atelier « Quelle nouvelle communication locale face à la déferlante des réseaux sociaux ? », construit par Cap’Com lors du congrès de l’AMF de 2011. À noter que le taux d'absention des maires de France à cette élection atteint 66 %.

Le103e congrès, qui s’est placé « au sortir d’une crise sanitaire sans précédent et au cœur d’une crise sociale et économique loin de s’achever », a témoigné « du rôle fondamental des maires, de piliers de la République ». Les différents temps du congrès ont notamment permis d’entendre des intervenants sur la transition énergétique ou les nécessaires solidarités en faveur des plus vulnérables, et de s’interroger sur les libertés locales à l'épreuve des crises ou la situation financière des communes.
Cette année, la communication publique ne fut pas abordée spécifiquement dans un atelier.