Aller au contenu principal
Benchmark

Côté Jardins

Campagne de la ville de Villeurbanne • 2021

Com culturelle et évènementielle

Pour sensibiliser ses habitants à la biodiversité et à la nature en ville, la ville de Villeurbanne met en place un série d'animations ludiques, créatives et artistiques à destination des familles. Outre un dispositif très complet qui intègre affichage, programmation événementielle, réseaux sociaux et achat d'espace, la communication s'appuie sur une approche graphique ludique pour cibler les enfants et les familles. Une création fraiche, qui fait du bien, et qui sort des sentiers battus de la communication environnementale en personnifiant les animaux.

Campagne lauréate du Prix de la créa au Grand Prix Cap'Com 2021

Problématique

Contexte

Parce que connaitre son environnement et prendre conscience des services rendus par la nature participent à la protection de la biodiversité dans son ensemble, jusqu’en 2020, la Ville organisait deux actions ponctuelles pour sensibiliser les habitants de Villeurbanne sur cette thématique.

Afin de renforcer cette offre, de valoriser l’ensemble du patrimoine arboré et les différents parcs de la ville, tout en mettant un accent plus important sur la biodiversité, elle a organisé en 2021 tout une semaine d’animations : « Villeurbanne, côté jardins».

Objectifs

  • Sensibiliser les habitants à la biodiversité et à la nature en ville, en mettant en valeur le patrimoine naturel de la ville, ses parcs, jardins, jardins partagés et familiaux… grâce à une offre d’animations culturelles, ludiques, créatives et artistiques.
  • Mettre en valeur le travail des agents municipaux qui travaillent dans les parcs et jardins de la ville.
  • Aider à comprendre les modalités de gestion des espaces verts : gestion différenciée, nouvelle palette végétale…

Cibles

L’ensemble des Villeurbannais, et plus particulièrement familles et enfants.

Mise en œuvre

Concept

Villeurbanne côté jardins ! Le festival de la nature en ville

Réalisation

De nombreuses associations ont contribué à l’animation du programme, elles ont permis d’offrir des temps variés et créatifs aux habitants

  • Visite guidée historique des parcs de la ville
  • Visite de sites certifiés « Refuges LPO »
  • Visite des jardins Incroyables Comestibles
  • Présentation et initiation aux plantations citoyennes
  • Présentation du métier de jardinier et participation à la plantation d’un espace avec eux
  • Balade urbaine Sciences participatives « Sauvages de ma rue »
  • Balade urbaine Sciences participatives « Oiseaux des jardins »
  • Ateliers participatifs : création d’une mare, nettoyage, création d’un abri pour la faune…
  • Ateliers rempotage de semis, boutures + distribution de compost
  • Ateliers dessins naturalistes
  • Jeux de pistes à travers différents parcs de la ville
  • Découverte des insectes dans les parcs
  • Création de nichoirs et mangeoires
  • Animation autour de la bergerie urbaine et la petite transhumance
  • Théâtre/troupe dans les parcs
  • Concert/spectacle

La communication a pris le parti d’une approche graphique ludique afin de cibler les enfants en tant que prescripteurs premiers. Elle sort des sentiers battus de la communication environnementale, en personnifiant les animaux.

La campagne s’appuie sur un dispositif complet qui intègre :

  • Affichage dans le réseau de mobilier urbain, les commerces de la commune, les écoles et les commerces spécialisés (jardineries,…)
  • Un programme papier en pliage accordéon, pour matérialiser le mille-pattes symbole de l’événement.
  • Signalétique événementielle dans les parcs et jardins.
  • Diffusion sur les écrans d’accueil des services municipaux
  • Articles dans le magazine municipal et sur sa version en ligne
  • Création d’un événement Facebook
  • Jeu concours Instagram
  • Annonces et suivi du programme sur les réseaux sociaux
  • Achat d’espace dans les publications visant la famille.

Moyens

Budget global : 7 270 €

Personnes mobilisées : au service communication de Villeurbanne : 3 personnes (2 graphistes, 1 chargée de communication).
Evènement : 2 personnes (chargés de médiation environnement et nature en ville).

Intervention d’une agence : campagne menée en interne.

Supports

Évaluation

L’opération initialement programmée en avril a dû être déplacée, en raison de la situation sanitaire.
Le marché aux plantes qui permet de drainer un public nombreux a dû être annulé alors qu’il était annoncé.
De plus, les ateliers ont dû être organisés avec des jauges basses.
Cependant, en termes de fréquentation, tous les ateliers proposés ont affiché complet.

Les préconisations pour la suite :

Si le nombre de participants – environ 1500 personnes – est en-dessous des objectifs initiaux, en raison essentiellement des restrictions liées au Covid, cette fréquentation démontre l’intérêt des habitants pour ce festival. Il sera donc reconduit en 2022. La communication pourra thésauriser sur l’expérience réussie de 2021.

Le palmarès du Grand Prix Cap'Com 2021