Aller au contenu principal
Benchmark

« Tous vigilants face au harcèlement scolaire »

Campagne de la ville de Bourgoin-Jallieu • 2021

Com comportementaleCommunication jeunes

Initiée et portée par les jeunes du conseil municipal d’enfants et de jeunes, la campagne de la ville de Bourgoin-Jallieu contre le harcèlement scolaire s’articule autour d’un court métrage émotionnel et pédagogique pour sensibiliser les écoliers et collégiens au harcèlement en milieu scolaire. Un dispositif complet, qui s’appuie sur une analyse sociologique dans les collèges pour analyser les sources du harcèlement et mieux y faire face. C'est cette efficacité du message bien construit et bien délivré qu'a souhaité récompenser le jury du Grand Prix Cap'Com 2021, séduit par le diagnostic de fond, l'implication des jeunes et les réponses adaptées qu'apporte la campagne sur un tel sujet.

Campagne lauréate du Grand Prix Cap'Com 2021

Problématique

Contexte

Chaque année, 70 jeunes s’investissent auprès de la Ville dans les Conseils municipaux enfants (CME) et jeunes (CMJ). Ces jeunes citoyens sont répartis dans des commissions selon leur âges (8-11 ans et 11-14 ans) et leurs appétences pour des sujets particuliers : communication, solidarité, environnement, culture, etc.

Le 10 juin 2021, la Commission anti-harcèlement a proposé au Maire de Bourgoin-Jallieu la réalisation d’un court-métrage pour sensibiliser les jeunes au harcèlement scolaire dans les écoles. « Nous voudrions que les responsables aient conscience de l’effet papillon : un geste insignifiant peut provoquer beaucoup de choses » a précisé Amel Ziane, la jeune rapporteuse du projet, lors du Conseil municipal.

Ce projet a pris une résonnance toute particulière avec le phénomène « anti 2010 » qui sévit depuis la rentrée dans les collèges partout en France. Les conscrits de 2010, actuellement en 6ème, sont régulièrement pris pour cible par les collégiens plus âgés qui leur reproche leur année de naissance. Ainsi, la Ville a décidé d’accompagner la vidéo des jeunes collégiens d’une campagne d’affichage grand public et de sensibilisation sur Instagram.

Objectifs

  1. Sensibiliser les écoliers et collégiens au harcèlement scolaire
  2. Constater si le contexte sanitaire (confinement et distanciation sociale) a eu une incidence sur le harcèlement scolaire et en analyser les sources.

Cibles

Cœur de cible : collégiens de Bourgoin-Jallieu
Jeunes de 11 à 15 ans résidents dans le nord-Isère et scolarisés dans l’un des trois collèges de Bourgoin-Jallieu (2 publics et un privé).

Cible secondaire : Familles berjalliennes
Femmes/hommes résidents à Bourgoin-Jallieu et responsables légaux d’enfants scolarisés du CM1 à la 3ème.

Mise en œuvre

Concept

Mieux connaitre le harcèlement scolaire au collège pour sensibiliser correctement les jeunes berjalliens et leur famille.

Réalisation

Les choix stratégiques :

ll a été choisi de faire travailler les collégiens sur une enquête quantitative administrée à 1051 élèves. Puis, un sociologue a analysé l’enquête pour en discuter avec les jeunes élus et en définir des hypothèses sur le harcèlement scolaire. A l’issue de ces mois de réflexion, le groupe a décidé de créer une vidéo afin de faire prendre conscience à leurs camarades de l’effet papillon provoqué par le harcèlement. Un mécanisme qui amène souvent à la fugue et parfois au suicide.

Les étapes de l’opération :

L’opération a été pensée en 3 phases :

  • Une phase de consultation d’avril à mai 2021 ;
  • Une phase de création en juin 2021 ;
  • Une phase de communication en septembre et octobre 2021.

Les démarches partenariales

Le projet a été mené par un groupe de jeunes élus du CMJ supervisés par le délégataire de la Ville, l’association Léo Lagrange, en collaboration avec un sociologue, Valentin Pelicano, et un prestataire vidéo, Maxime Strzempa.

Les supports et les outils utilisés

Outre le court-métrage, il a été développé dans ce projet une enquête quantitative sur Google drive, une campagne d’affichage (A3 et 120x176) et une campagne sponsorisée et naturelle sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram.

  • 1 court-métrage de 2min40s diffusé sur Facebook et YouTube
  • 50 affiches A3 diffusées dans les collèges
  • 21 affiches 120x176 diffusées sur le réseau « sucettes » de la Ville
  • Une storie Instagram séquencée sur une semaine en septembre et en octobre

Moyens

Budget global : 2100 €

Enquête auprès des collégiens berjalliens Réalisation d’une enquête quantitative par Valentin Pellicano, étudiant en sociologie, auprès de 1051 collégiens berjalliens. Une fois analysée, cette enquête a servi de point de départ pour la rédaction du scénario et des réunions de réflexions avec les CMJ.
Budget : 0€

Réalisation de la vidéo
La Ville a sollicité un prestataire vidéo afin de travailler le scénario avec les CMJ, puis de réaliser le film avec les jeunes et enfin de monter le produit fini.
Budget : 1800€ HT par un prestataire externe (acting par les CMJ).

Campagne de communication
1- Une campagne de communication a été mise en place selon les cibles. Pour les jeunes il a été prévu une campagne d’affichage dans les collèges, une campagne de publicité et des stories Instagram et la diffusion sponsorisée du film sur Youtube.
Budget : 50€ de promotion de publication + impression interne d’affiches A3.

2- Une campagne sur les 21 faces du réseau 120x176 municipal a été affichée afin de sensibiliser les parents et de faire échos à la diffusion du film.
Budget : réalisation graphique interne + 250 € d’impression.

Intervention d’une agence : STRZEMPA (prestataire vidéo de la Ville)

Supports

Évaluation

L’opération de sensibilisation dans les collèges est en cours. Elle sert également au délégataire, l’association Léo Lagrange, d’accroche pour promouvoir les CME/CMJ et inciter les adolescents à candidater pour la mandature 2021-2022.

Les collaborations avec le sociologue et le prestataire vidéo ont apporté une autre ampleur à ce projet. Née d’une simple volonté de sensibilisation, la campagne des CMJ a permis aux collégiens d’apprendre à faire une enquête, à justifier une hypothèse, à écrire un scenario et à jouer. Par ailleurs, la vidéo nous permet de sensibiliser au phénomène « anti 2010 » apparu à la rentrée scolaire de septembre, ce qui n’était pas prévu en mai 2021, à la genèse du projet.

Le palmarès du Grand Prix Cap'Com 2021