Aller au contenu principal

Comment expliquer la vocation et l’usage des réseaux sociaux aux collègues et aux élus ?

Publié le : 18 janvier 2019 à 08:04
Dernière mise à jour : 24 janvier 2019 à 13:06
Par Cécile Staroz

Comment expliquer et mettre en valeur le travail des communicants et des community managers sur les réseaux sociaux en interne ? Cécile Staroz, responsable journal interne et réseaux sociaux du département du Finistère, a animé les tables de discussion autour de cette problématique lors du dernier Forum Cap'Com. Elle revient sur les échanges d'expériences et les solutions évoquées par les communicants lors de cette « digitale thérapie ».

Dans les mêmes thématiques :

« Tu peux me poster cette info vite fait sur Twitter ? » « Ton job en fait, c’est d’être sur Facebook toute la journée ? Trop sympa »

Il est parfois encore difficile d’expliquer et de mettre en valeur en interne le travail des communicants et encore plus celui des community managers sur les réseaux sociaux. La méconnaissance des circuits de l’information et des métiers conduit parfois à des malentendus et des difficultés avec nos collègues et nos élus. Seule la partie émergée de l’iceberg est visible, peu d’entre eux savent comment se gèrent les réseaux et quel travail est nécessaire, en amont et en aval, d’un post facebook, instagram ou d’un tweet.

Cette « digitale thérapie » avait pour objet d’échanger et de partager des expériences autour du travail des community managers et, à partir de l’écosystème éditorial de nos collectivités, de le valoriser de façon pédagogique et claire auprès de nos collègues, pour mieux travailler ensemble.

Les deux sessions d’une heure ont permis de faire remonter les problématiques les plus fréquentes et de présenter quelques outils de travail pour communiquer en interne : tableau éditorial de travail des réseaux sociaux, infographie sur la construction de la communication dans la collectivité… (fichiers à placer en ligne).

Une nécessaire acculturation des élus et des collègues

Les questions les plus nombreuses ont tourné autour de l’acculturation des agents et des élus aux réseaux sociaux. Comment expliquer le circuit de l’information en interne ? Quelle charte et stratégie pour cadrer les usages des réseaux ? Faut-il laisser les directions créer leur propre page Facebook ? Que dire à son élu qui souhaite prendre la main sur la page Facebook de la collectivité ? Que faire avec les agents qui commentent négativement les posts de leur institution ? Comment transformer les agents en ambassadeurs sur les réseaux sociaux ?

Plusieurs solutions évoquées et déjà testées : réunion pédagogique en interne pour présenter les métiers, formation digitale mise en place dans certaines petites collectivités, charte éditoriale à disposition sur l’Intranet, travail en direct et en groupe sur les réseaux pour concrétiser (et «humaniser ») la fonction du community manager.

Certains participants à l’atelier, ont raconté leurs expériences professionnelles loufoques, rassurés de voir qu’ils n’étaient pas seuls à rencontrer ces mésaventures, tournant autour de la connaissance des réseaux sociaux et de leur utilité. Quelques cas plus graves de faute professionnelle ont été évoqués, comme celui d’agents hospitaliers postant des photos de malades, sans leur accord et que les familles ont ensuite trouvées sur les réseaux sociaux, mettant ainsi l’administration hospitalière dans l’embarras.

Linkedin, un réseau qui monte en interne

Au-delà de ces questions classiques l’utilisation de Linkedin en outil de réseautage interne / externe ouvert aux agents a été un des sujets central de discussion. La création d’une communauté interne, ouverte à tous et porteuse des actions de sa collectivité sur ce réseau, est semble-t-il une vraie demande. Plusieurs collègues de différentes Agences Régionales de Santé (ARS) ou de l’URSSAF cherchaient des exemples d’utilisation concrète de ce réseau en interne comme valorisation de compétences professionnelles au sein de l’institution.

Un réseau social peut-être moins viral et ludique que Twitter ou Facebook, mais qui serait déjà un incontournable de la vie professionnelle chez les cadres communicants, comme en témoigne cet article de l’ADN.

À lire aussi :
Comment gérer les relations usagers à l’heure des réseaux sociaux ?
Lire la suite