webleads-tracker

Le Prix de la presse territoriale | Cap'Com

Le Prix de la presse territoriale

Les inscriptions pour le 19e Prix de la presse territoriale seront ouvertes durant tout le mois de mars 2017 ! 
 

En récompensant chaque année une sélection de magazines et journaux de collectivités locales, le Prix de la presse territoriale démontre la professionnalisation de ces publications, leur constante amélioration et adaptation aux évolutions techniques et aux attentes des habitants. Il apporte aussi la preuve, s'il en est nécessaire, que la presse territoriale demeure un support important et de très grande qualité dans la gamme des outils de communication des collectivités territoriales.

Le Prix de la presse territoriale a été créé en 1998  à l'initiative de Didier Rigaud, consultant en communication publique et maître de conférences à l'ISIC de l'Université Bordeaux Montaigne.

Depuis les années 2000, Cap'Com organise le Prix de la presse territoriale. Le Prix a vu sa notoriété croître ainsi que le nombre de participants qui dépassent régulièrement les 150.

Trois jurys se réunissent pour analyser l'ensemble des dossiers.

Un 1er jury se réunit à Bordeaux. C'est un jury constitué de professionnels de la communication publique, d'universitaires et d'étudiants en communication. Ce jury passe en revue l'ensemble des dossiers candidats, répartit les publications par catégorie de taille et/ou type de collectivités et fait une sélection d'une cinquantaine de journaux.

En parallèle de ce jury bordelais, un jury constitué uniquement des étudiants de la licence professionnelle presse et éditions d'entreprises de l'IUT Michel de Montaigne Bordeaux 3 décernera un Prix étudiant.

Un 2e jury, constitué d'experts professionnels de la presse, de la communication publique, de la chaîne graphique et du journalisme. Il se déroule à Paris. Durant une matinée, le jury va débattre, décerner des Prix de catégorie ainsi que le Grand Prix de la presse territoriale.

Le Prix de la presse territoriale est remis au mois de juin en clôture des Rencontres annuelles de la presse territoriale, journée de formation et d'échanges entre professionnels.

La presse territoriale aujourd'hui

Les bulletins, journaux et magazines des collectivités territoriales forment le premier groupe de presse du pays. De 12 à 15 millions d'exemplaires chaque mois qui atteignent 80% des habitants. Les nouvelles technologies et l'usage d'autres supports d'information n'ont pas altéré sa diffusion.

La presse territoriale est loin d’être immuable. C'est un monde en mouvement qui n'est pas indifférent aux évolutions sociales et territoriales, à la baisse d'influence de la PQR et la montée de la presse gratuite locale, et aussi à l'arrivée des nouvelles technologies de la communication. En même temps que progresse le professionnalisme de ce média des réflexions se poursuivent sur sa forme, son positionnement, son rôle et son contenu.

Presse gratuite pour ses lecteurs, elle n'en est pas moins particulièrement lue et appréciée. Le Baromètre de la communication locale révèle que les Français sont particulièrement attachés à la presse territoriale, un service public attendu, utile, indispensable pour certains et loin d'être considéré comme un gaspillage de l'argent public. La presse territoriale reste le support de communication le plus apprécié, élément identitaire du territoire.