Aller au contenu principal

Jeunes et alcool : l’opération CoDeBars chouchoute les « Sam »

Publié le : 2 octobre 2018 à 23:37
Dernière mise à jour : 4 octobre 2018 à 16:11
Par Anne Revol

Écouter les jeunes, impliquer tous les acteurs concernés et aller au-delà de la sensibilisation en valorisant concrètement les conducteurs désignés dans les bars. C’est la formule gagnante de la ville de Sherbrooke au Québec pour lutter contre l’alcool au volant. Sa campagne « CoDeBars » a remporté la Grande Plume d’or 2018, l’équivalent québécois de notre Grand Prix Cap’Com de la communication publique.

Dans ses dernières campagnes, la Sécurité routière française valorise les « Sam », ces capitaines de soirées qui ne boivent pas et ramènent leurs camarades de fêtes à bon port. Au Québec, la ville de Sherbrooke est allée plus loin avec CoDeBars.

Un concept simple reposant sur un partenariat entre tous les acteurs concernés

Le concept est simple : dans les bars, un conducteur désigné accompagné d’au moins deux amis, reçoit un bracelet qui lui permet de profiter gratuitement et au même rythme de consommation que ses amis de boissons non alcoolisées durant toute la soirée.
Initié par le Service de police de Sherbrooke, le projet repose sur le partenariat entre les différents acteurs concernés par la problématique de l’alcool au volant : les tenanciers de bars, qui tiennent un rôle central, mais également la Société automobile du Québec (SAAQ) en charge des campagnes de prévention routière et la ville de Sherbrooke.

Écouter les jeunes pour identifier les freins

À l’origine du projet CoDeBars (pour Conducteurs Désignés et Bars), un échange entre les agents du Service de police de Sherbrooke (SPS) et des étudiants. « Ces derniers disaient connaître le concept de conducteur désigné et l’adopter, mais trouvaient complètement ridicule l’idée de payer leur consommation non alcoolisée presque aussi cher qu’une bière. Ils ont même avoué qu’ils prioriseraient un bar qui offrirait gratuitement des consommations non alcoolisées à leur conducteur désigné » explique la ville de Sherbrooke.

Un concept gagnant-gagnant pour les jeunes comme pour les bars

Le concept était tout trouvé et a reçu un accueil favorable des tenanciers de bars, intéressés par le projet et prêts à participer. « L'’un d’entre eux a même lancé qu’il était normal qu’il adhère, rajoutant : « Moi mes clients, je les aime vivants! ». ».
CoDeBars permet aux établissements d’exprimer leur conscience sociale et de génerer de la publicité positive à faible coût auprès de leur cible. La campagne de communication déployée dans les établissements scolaires de niveau secondaire, puis dans les établissements de niveaux collégial et universitaire francophones, leur donne de la visibilité à travers plusieurs supports : conférence et communiqué de presse, site web et publications sur la page Facebook de la ville de Sherbrooke, affiches publicitaires pour les écoles, publicités dans les agendas scolaires des écoles ciblées, campagne de publicité sur les réseaux sociaux, vidéo promotionnelle démontrant la visite de l’Escouade CoDeBars dans les bars

Affiche pour les écoles

Les tenanciers bénéficient également d’outils pour mettre en œuvre le projet : une trousse de départ, des affiches promotionnelles et les bracelets à remettre aux conducteurs désignés, un outil de promotion dans les soirées qui permet d’accroître l’adhésion des jeunes. Et une démarche qui valorise le rôle de conducteur désigné en lui accordant le privilège de la gratuité des boissons.

Outils promotionnels

Lancée au printemps 2017, l’opération CoDeBars a permis de distribuer 890 bracelets et 1814 consommations gratuites en 6 mois dans les 19 bars participants. Présenté par le Service de police de Sherbrooke à l’ensemble des corps policiers du Québec, le projet a séduit deux autres villes de la région de Montréal qui vont prochainement le mettre en œuvre.

Qui sera le pendant français de CoDeBars ?

À l'instar des Plumes d'excellence de l'Association des communicateurs municipaux du Québec (ACMQ), le Grand Prix Cap'Com récompense chaque année les campagnes de communication des collectivités locales, institutions publiques et associations d'intérêt général françaises. Le palmarès sera présenté lors de la soirée du Forum Cap'Com. L'inscription est gratuite et ouverte jusqu'au 15 octobre 2018.