Aller au contenu principal

Les nominés du Grand Prix Cap'Com 2019

Le Prix des campagnes de communication publique et territoriale

Le Grand Prix Cap'Com récompense les campagnes de communication des collectivités locales, institutions publiques et associations d'intérêt général. Au-delà de la reconnaissance de la qualité du travail des professionnels de la communication publique et territoriale, le Grand Prix Cap'Com est un véritable observatoire des tendances du secteur.

Les nominés du Grand Prix Cap'Com 2019

Le jury professionnel du Grand Prix Cap'Com 2019 a examiné les 196 campagnes de communication de collectivités locales et institutions publiques présentées au concours cette année. Il en a retenu 27 qui, par leurs choix stratégiques, leurs angles, leurs dispositifs techniques ou leur efficacité racontent l'histoire actuelle de la communication publique. Cette sélection sera présentée au grand jury, présidé par Ruedi Baur, directeur de création et designer. Le grand jury attribuera les prix de catégorie et le Grand Prix de l'année. Le palmarès complet sera dévoilé jeudi 5 décembre à Bordeaux, en clôture du 31e Forum Cap'Com.

Découvrez les meilleures campagnes de communication publique de l'année, sélectionnées par le premier jury !

Communication interne

La ville de Saint-Paul-Trois-Châteaux pour son « Parcours d'intégration des nouveaux agents »

Soucieuse de mettre en place un dispositif d'accueil pour favoriser la compréhension de la collectivité, l'engagement des agents et les liens en interne, la ville de Saint-Paul-Trois-Châteaux met en place une stratégie d'intégration qui associe fortement les responsables de services ainsi que les ressources humaines. Le dispositif comprend plusieurs guides, une vidéo envoyée à l'agent avant sa prise de poste et la mise en place d'un système de parrainage. Un dispositif complet pour un accueil sur mesure, qui associe les encadrants, les ressources humaines et les agents en poste à toutes les étapes et introduit de la convivialité en interne.

Le département de Charente-Maritime pour sa « Web série sur la protection des données »

Dans la continuité d'actions de communication interne menées depuis quelques années, et avec l'entrée en vigueur du RGPD, le département de Charente-Maritime réalise une web série pour sensibiliser les agents à la sécurité informatique. Après une vidéo teasing, quatre épisodes sont diffusés sur l'intranet et reprennent les thématiques du système informatique, de la mobilité, des mails et des mots de passe. Grâce à un comédien qui joue le rôle d'un journaliste interrogeant les agents sur leurs lieux de travail, le ton est drôle, juste et pédagogique.

Le département de la Seine-Maritime pour les « Trophées de l'initiative interne »

Un dispositif qui s'apparente à un budget participatif interne et qui a pour objectif de solliciter l'intelligence collective pour élaborer des solutions communes visant le bien-être au travail. Une plateforme participative a été créée, sur laquelle les agents pouvaient déposer leurs idées, commenter celles de leurs collègues et voter. Sur 139 projets déposés, 24 sont sélectionnés par un jury composé de l'ensemble des directions métiers. Les agents se voient récompensés lors d'une cérémonie puis sont associés au comité de pilotage pour la réalisation concrète du projet.

Communication comportementale

La ville du Havre pour « La propreté est un jeu d'enfant ! »

Une campagne de sensibilisation et de promotion du respect de l'espace public qui s'inscrit dans une communication à long terme pour mobiliser et inciter aux changements de comportements. Une consultation préalable des habitants permet de faire remonter les préoccupations principales, de mieux définir les messages de la campagne et de géolocaliser leur diffusion dans les espaces de la ville où les problématiques liées à la propreté ont été identifiées. Le dispositif s'appuie ensuite sur un réseau d'ambassadeurs impliqués et sur des nudges, avec notamment la mise en place d'équipements ludiques pour inciter au respect de la propreté (cendriers sondeurs, paniers de basket au-dessus des corbeilles, etc.). Une campagne complète, qui voit des effets concrets grâce à une stratégie qui s'inscrit dans le temps et à l'implication des habitants.

Campagne de Caux pour « Yes we Caux »

Yes we Caux est un événement participatif qui permet aux habitants d'entrevoir le champ des possibles dans les domaines de la consommation, du chauffage, de l'alimentation, des loisirs et de la culture. Pour donner à voir et à expérimenter ces alternatives, l'événement associe et fédère de nombreux acteurs locaux. Le dispositif de communication mise sur la proximité, la viralité et de nombreux partenariats. Le jour J, c'est un événement festif et convivial très fréquenté, qui permet de valoriser les savoir-faire locaux tout en sensibilisant les habitants aux enjeux du développement durable.

La ville de Mondeville pour « Serial krotters »

La campagne contre les déjections canines On recherche le gang des serial krotters est née d'une idée qui a pris forme en 48 heures : utiliser l'humour anthropomorphique et attribuer à des chiens des traits de caractère humains pour mieux s'adresser aux maîtres. Les traits ont été poussés en jouant sur les films et séries de gangsters, et sur le binôme criminel (chien) / commanditaire (propriétaire). Ainsi sont nés Kiki Belgueul, le gros Jojo et Dédé la souillure. Puis, plus tard et en réponse au véritable buzz créé par la campagne, Wendy la taupe. Une campagne qui remporte malgré elle un véritable engouement médiatique et qui a pour effet un changement immédiat des comportements avec une augmentation de l'usage des sacs par les propriétaires de chiens et la nécessité pour la collectivité d'ajouter de nouveaux distributeurs.

SNCF réseau pour « 2h38 »

2h38 est une campagne choc et expérientielle pour influencer les jeunes à cesser les comportements à risque sur les voies ferrées. Le dispositif est porté par un film impactant. Il fait revivre le cauchemar d'un personnage qui, chaque nuit à 2h38, se réveille hanté par les images d'un accident. Diffusé à bord d'un camion habillé aux couleurs de la campagne et stationné durant une journée dans les établissements scolaires participant à l'opération, le film est accompagné et soutenu par une heure de débat entre les encadrants et les jeunes. Une campagne qui a contribué à sauver 14 vies en 2018.

Communication institutionnelle

Les Hospices civils de Lyon pour « Les HCL bousculent les idées reçues »

La campagne Les HCL bousculent les idées reçues est le révélateur d'une stratégie de marque construite depuis près de trois ans. Elle vise à faire gagner les HCL en visibilité et notoriété dans un contexte hautement concurrentiel. La campagne d'affichage massif sur le territoire met en avant les capacités d'adaptation de l'hôpital public aux évolutions technologiques et sociétales ainsi que l'engagement sans faille des professionnels de santé. Une campagne qui s'adresse tant à l'externe qu'aux publics internes auxquels elle rend un hommage appuyé.

La région Occitanie pour sa web série « Bonjour Tandem »

La web série Bonjour Tandem s’appuie sur le road trip de Mouts et Milan – personnages connus du grand public pour leurs aventures télévisées – aux quatre coins de l’Occitanie, en tandem, à la rencontre des hommes et des femmes qui portent des projets innovants et qui ont bénéficié du soutien de la région et de l’Europe grâce aux fonds européens. Une campagne qui humanise les fonds européens, qui montre toute leur étendue et qui donne du sens à l'action de l'Europe sur les territoires : soutien à l'emploi, développement de la recherche, développement durable et transition énergétique, conversion au bio, etc.

La ville et Eurométropole de Strasbourg pour « Strasbourg connectée à l'essentiel »

À l'heure des smart cities et villes technologiques, l'Eurométropole de Strasbourg communique sur l'apaisement, la douceur et la qualité de vie pour valoriser – dans une période autorisée légalement – les réalisations du mandat : aménagements de places et zones de rencontre, espaces propices à la déambulation à pied ou à vélo, etc. La campagne se déroule en trois temps avec une phase de teasing pour laisser libre cours à l'imagination des habitants sans discours imposé, une phase de révélation assortie d'une vidéo issue d'un micro-trottoir et une phase de conclusion déclinée en affichage, marque-pages, cartes postales et habillage du mobilier urbain pour favoriser les échanges et les rencontres. Une campagne à l'effet positif et apaisant.

La ville de Thyez pour « Un Thyez presque parfait »

Un Thyez presque parfait est une série de vidéos qui vient présenter les quatre nouveaux bâtiments publics de la ville. Diffusée lors des vœux du maire aux habitants, la série casse les codes de la communication institutionnelle en reprenant ceux de l'émission télé « Un dîner presque parfait ». Ainsi, quatre agents municipaux – chacun représentant l'un des bâtiments présentés – se prêtent au jeu pour faire découvrir les équipements et créer un lien cohérent entre chaque présentation. Un dispositif drôle, original et impactant.

La ville de Cenon pour « Cenon.fr, tant à y faire »

Une campagne d'accompagnement de la refonte et de promotion du nouveau site internet de la ville. En s'appuyant sur les appétences des usagers pour le jeu et l'intrigue, la campagne part du terrain, avec de nombreux ateliers de recueils et de sensibilisation, pour se révéler sur les réseaux. Teasing, jeu concours, présence lors des événements de la ville et des conseils de quartier, présentations aux agents, aux publics, en mairie ou centre social… l'opération vise non seulement à la notoriété du nouveau site, mais également à son appropriation par toutes et tous.

Nominé coup de cœur du jury

Rennes, ville et métropole, pour « Ici Rennes »

Né d'ateliers de concertation avec des groupes tests d'habitants, Ici Rennes est un média dédié à l'actualité des politiques publiques. Le dispositif relève d'un positionnement stratégique bien défini : les services et informations pratiques sont accessibles sur le site internet de la collectivité ; l'actualité des politiques publiques sur la plateforme média Ici Rennes. Au quotidien, Ici Rennes s'appuie sur un dispositif éditorial numérique complet : application mobile gratuite ; des réseaux sociaux dédiés ; une newsletter ; une plateforme de podcasts et une diffusion hebdomadaire sur l'espace public via les panneaux numériques de la ville. Un dispositif qui ne vient pas à la place des autres supports éditoriaux mais bien en complément, qui contribue à mieux informer sur l'action publique et que le jury a souhaité saluer pour sa stratégie affûtée.

Communication citoyenne

Bordeaux Métropole pour « #BM2050 : rêver, penser, agir »

#BM2050 est un dispositif de démocratie participative ayant pour objet de proposer une vision prospective de la métropole. La démarche entend répondre à la question : dans quelle métropole aimerions-nous vivre en 2050 ? Le calendrier s’étale sur quinze mois pour : éveiller le public, le faire contribuer, lui permettre de débattre puis restituer l’ensemble des propositions et des scénarios qui se dessinent. Pour chacune de ces phases, un dispositif de communication globale, comprenant des éditoriaux pédagogiques, des jeux, du live sur les réseaux sociaux, du présentiel ou encore des partenariats médias, est mis en place. Logement, climat, mobilité, emploi, culture, éducation, intelligence artificielle : tous ces thèmes sont appréhendés par les élus, les citoyens et les experts avec une véritable phase de restitution.

La ville et Eurométropole de Strasbourg pour sa « Campagne d'inscription sur les listes électorales en vue des européennes de 2019 »

Strasbourg, siège du Parlement européen, avait pour objectif d’attirer l’attention sur la nécessité de voter aux élections européennes de 2019. Pour cela, la campagne de communication mise sur l'impact en utilisant l'image peu subliminale de Donald Trump comme repoussoir à l'abstention des Strasbourgeois. La volonté est d'interpeller les citoyens et clairement de parvenir à faire du buzz sur un sujet sérieux. Loin de la neutralité d'un simple appel à voter, l'engagement politique est parfaitement assumé et la campagne se veut une barrière contre le populisme. Au final, la campagne parvient à faire parler d'Europe en provoquant – voire enflammant – le débat. Par ailleurs, la ville enregistre un taux de participation aux élections européennes qui a augmenté de huit points depuis les dernières élections, soit un point de plus que la moyenne nationale.

La Ville de Paris pour « L'accessibilité des élections »

Pour faciliter le vote des 150 000 adultes parisiens handicapés, les directions de l'action sociale, de l'enfance, de la santé et de la démocratie de la Ville de Paris s'associent pour mettre en place des supports de communication on et off line. Grâce à un film d'animation qui explique pas à pas le processus électoral, une formation des présidents et agents des bureaux de vote, un dispositif d'affichage en Facile à lire et à comprendre (FALC) et une hotline téléphonique, la démarche a permis de rendre le vote accessible pour tous types de handicaps, en intégrant les problématiques spécifiques liées aux handicaps psychiques et mentaux.

Communication culturelle et événementielle

Brest Métropole pour « Melting place ! »

Les Ateliers des Capucins est le tiers lieu de Brest Métropole. La campagne Melting place vise à dévoiler son identité pour renforcer sa notoriété locale et internationale. Déclinée sur tous les supports, elle valorise le concept du tiers lieu : une place culturelle, multiple, libre, habitée et populaire.

Communauté d'agglomération de Saintes pour « Les Échappées rurales® »

Les Échappées rurales® sont des soirées insolites et gratuites se déroulant exclusivement dans les villages pour valoriser la ruralité dans l'agglomération, impliquer et fédérer communes et acteurs locaux. C'est ainsi que chaque commune accueillante est co-organisatrice de la soirée et porteuse de la communication. Les Échappées rurales® rencontrent une forte mobilisation des habitants et associations locales, ainsi qu'une solidarité entre communes pour l'organisation logistique et la diffusion des supports de communication. Un dispositif qui a eu pour impact une vraie cohésion et qui a permis de valoriser les savoir-faire locaux.

Terres de Loire Habitat pour « Cultur'Hall »

Pour promouvoir l'offre culturelle dans l'habitat social et renforcer le lien social dans un cadre de vie collectif, Terres de Loire Habitat et Cultures du Cœur Loir-et-Cher (association de solidarités culturelles) mettent en place Cultur'Hall : un dispositif original de spectacles organisés dans les halls d'immeubles. Les habitations ciblées se situent dans les quartiers prioritaires de la ville, dans un contexte de rénovation urbaine, faisant ainsi bénéficier le projet d'un soutien des partenaires de l'État et de la région. L'opération est simple : un appel à candidature pour les artistes, une communication in situ par voie d'affichage, un spectacle d'une heure puis un pot convivial. Un dispositif de terrain qui permet à la culture d'aller à la rencontre du public.

Accompagnement de projets et de chantiers

Le département d'Ille-et-Vilaine pour « KiCapte »

Dans un objectif de réduction de la fracture numérique au sein du territoire, KiCapte est une application gratuite et participative développée par le département d’Ille-et-Vilaine pour permettre aux habitants de mesurer la qualité réelle de leur connexion mobile et contribuer ainsi à mieux identifier les zones blanches. L'objectif final étant de faire pression sur les opérateurs de téléphonie mobile pour les résorber. Le dispositif comprend un didacticiel simple et pédagogique pour accompagner les usagers dans la mesure de la qualité du réseau. Une campagne d'affichage sur le territoire vise à faire connaître l'application et des prêts à insérer sont également fournis aux communes. Au final, ce sont plus de 20 000 usagers qui ont téléchargé l'application et plus de 18 000 tests de connexion, permettant ainsi d'alimenter le baromètre de la couverture mobile en Ille-et-Vilaine.

Pôle emploi pour « L'alternance part en live »

Pour éclairer les 16-25 ans sur la formation en alternance et améliorer la perception qu'ils en ont, Pôle emploi a conçu un live de huit heures diffusé sur sa chaîne YouTube. Co-animé par un youtubeur et une conseillère Pôle emploi, le live va à la rencontre de neuf alternants et de leurs tuteurs pour recueillir des témoignages et des réponses sur la formation en alternance. Questions, pédagogie de la formation, interviews mais aussi jeux et défis rythment la journée de live pour mettre en avant les atouts de la formation en alternance. La campagne de communication qui a pour objectif de faire connaître le dispositif est menée exclusivement sur les réseaux sociaux (YouTube, Twitter, Facebook et Instagram). Neuf influenceurs sont mobilisés pour donner plus de visibilité à la campagne et viennent également rythmer le live. La journée totalise plus de 3 millions d'impressions et le #AlternancePartEnLive restera dans le top tweet pendant toute la durée du projet.

Attractivité et marketing territorial

La Métropole européenne de Lille pour « Hello Lille »

Destinée à promouvoir le territoire métropolitain – en France et à l'international – et créée à l’issue d’une large consultation de plus d’un an auprès des acteurs économiques et touristiques du territoire, la marque Hello Lille valorise l'art de vivre et l'hospitalité de la métropole lilloise, la convivialité, l'accueil et la générosité de ses habitants. Pour asseoir la notoriété du dispositif en interne, la marque est révélée en premier lieu aux acteurs économiques lors d'un événementiel puis aux habitants via une large campagne d'affichage. Puis l'agence d'attractivité Hello Lille est créée. C'est sur ces bases qu'est ensuite déployée la marque Hello Lille, avec notamment une campagne promotionnelle articulée à l'événement, Lille Métropole, capitale mondiale du design 2020 ; une présence sur les salons touristiques et économiques nationaux et internationaux ; un dispositif d'accueil lors des grands événements ; une présence active sur les réseaux sociaux et une gamme d'éditions sur les sujets d'attractivité.

La communauté urbaine de Caen-la-Mer pour « 10 bonnes raisons »

10 bonnes raisons est une campagne de promotion du territoire menée sur les réseaux sociaux par la communauté urbaine de Caen-la-Mer, en cohérence avec sa stratégie globale d'attractivité. Dix infographies animées présentent les 10 bonnes raisons de parier sur Caen-Normandie pour une nouvelle vie. Elles sont diffusées sur Facebook, Twitter, Instagram et YouTube. La campagne de diffusion se décline en 11 étapes : 10 campagnes d'une semaine pour chacune des 10 infographies individuelles, puis une 11e campagne pour la diffusion d'une compilation des 10 bonnes raisons. Les supports sont également fournis aux partenaires de la démarche, projetés sur les stands de la communauté urbaine lors de salons, en illustration sur le site internet et diffusés à tous les cadres de la communauté urbaine ainsi qu'aux 47 communes de l'intercommunalité.

La ville de Gaillac pour le « Festival des lanternes, féeries de Chine »

Dans le cadre de sa politique d’attractivité et de valorisation de l’œnotourisme, la ville de Gaillac a choisi de s’appuyer sur une coopération culturelle de jumelage avec Zigong, dans la province du Sichuan, pour créer un grand festival culturel et populaire : le Festival des lanternes, féeries de Chine. L'événement est organisé sur un site patrimonial classé, s'appuie sur un solide dispositif média et sur de nombreux partenaires. Un festival conçu autour des cultures croisées, qui a généré une attractivité sur l’ensemble du territoire avec une fréquentation de 370 000 visiteurs en 2019 et donné une notoriété inédite au tourisme patrimonial local et au vignoble de Gaillac.

L'office du tourisme de Châlons-en-Champagne pour « Wake up Châlons »

Une opération de communication décalée et dynamique pour renforcer la notoriété et l'image de Châlons-en-Champagne. Le dispositif s'appuie sur une vidéo coproduite entre l'Agence de développement de la Marne et l'office du tourisme de Châlons-en-Champagne. Le concept initial est de mettre en valeur l'eau et les balades en barque, éléments centraux de la stratégie touristique. C'est ainsi qu'est filmé un wakeboarder en action sur les cours d'eau de la ville avec en toile de fond le patrimoine local et dont le titre est Wake up Châlons. Présentée et diffusée sur le stand de l'office pendant la foire de Châlons, la vidéo est reprise sur le festival Foire en Scène et postée sur les réseaux sociaux en lien notamment avec tous les partenaires (crosspostage). Après un mois de diffusion, le film totalise 150 000 vues. Une opération qui sort des sentiers battus et qui préfigure potentiellement la création de nouvelles activités de tourisme sur le territoire.

Le Syndicat des transports de l'agglomération stéphanoise pour « Un tramway nommé Design »

Pour accroître la notoriété de Saint-Étienne Métropole comme capitale du design et pôle d'attractivité des talents, le STAS organise un concours international de design dont l'objet est l'habillage du tramway. Une opportunité également d'utiliser le tramway comme marqueur durable de l'identité du territoire et objet de fierté des habitants. C'est à l'occasion de la Biennale internationale du design de Saint-Étienne, fréquentée par plus de 250 000 visiteurs, qu'est lancé ce concours auprès des étudiants en design des écoles du réseau « Villes créatives design UNESCO ». C'est aux écoles membres du réseau que s'adresse principalement la campagne de communication pour favoriser la participation des étudiants. Une campagne qui permet d'ancrer encore plus le positionnement design du territoire, tout en portant les valeurs du réseau de transports stéphanois.

Les jurys du Grand Prix Cap'Com

Trois jurys successifs se réunissent pour analyser les campagnes et attribuer les prix sous la présidence d'une personnalité.

Le président du jury 2019 est Ruedi Baur, directeur de création, fondateur de l’atelier de design Intégral Ruedi Baur, Paris et Zurich

Depuis les années 1980, Ruedi Baur pense son activité de designer dans le contexte de l’espace public. Graphiste pour de nombreuses institutions culturelles, il organise dès les années 1990 un enseignement transdisciplinaire à l’Ensba de Lyon autour de la notion « d’espace-information ». Aujourd’hui il enseigne et développe des programmes de recherche à la Haute École d’art et de design de Genève, à l’Ensad à Paris ainsi qu’à l’université de Strasbourg.

Il crée dès 1989 ses propres ateliers : Intégral Ruedi Baur, Paris et Zurich, le laboratoire de recherche « Dix-milliards-humains » et l’institut de recherche Design Civic City. Parmi les très nombreux projets de signalétique, d’identité visuelle ou de scénographie dont il est l’auteur, on retiendra la création de l’identité visuelle de la métropole de Bordeaux et de celle du Centre des musées nationaux, la signalétique de la ville de Metz ainsi que récemment la conception du système d’informations voyageurs du futur métro du Grand Paris.

Le jury pro

Composé d'une trentaine de professionnels de la communication publique (directeurs de la communication, graphistes, community managers, agences…) et d'observateurs du secteur public local, le jury pro se réunit durant une journée pour analyser l'ensemble des campagnes présentées au concours et déterminer les meilleures campagnes de communication publique de l'année : les « nominés ». Pour l'édition 2019, les membres du jury pro sont :

  • Thomas Bellais, directeur du pôle communication, culture et patrimoine de la ville de Lillebonne
  • Stéphane Bidel, DC Design de l'agence Babel
  • Marie Caballero, directrice de la communication de la ville de Villeurbanne
  • Xavier Casart, cofondateur et directeur associé de l'agence Entrecom
  • Anne Constancio, directrice de la communication de l'agglomération de Haguenau
  • Christophe Disic, responsable de la communication éditoriale de la mairie du 12e arr. de la Ville de Paris
  • François Gadbin, responsable dialogue et relations citoyennes de la ville de Saint-Sébastien-sur-Loire
  • Sandrine Guirado, responsable de la communication de l'AdCF
  • David Heard, directeur de la communication de l'ARS Île-de-France
  • Julie Neuville, responsable de la communication de Grand Dax Agglomération
  • Dominique Mégard, fondatrice de Cap'Com
  • Maëlle Olivier, directrice du service éditions et numérique de la région Bourgogne-Franche-Comté
  • Élise Perdriau, responsable de la communication de la ville de Mauges-sur-Loire
  • Marie-Pierre Pernette, déléguée générale adjointe de l'Anacej
  • Karine Pueyo, directrice de la communication de la ville de Reims et du Grand Reims
  • Céline Radici, directrice générale des services de la ville de Limours
  • Philippe Révillon, directeur de l'attractivité du territoire à Bretagne Développement Innovation
  • Cédric Roué, directeur adjoint de la communication interne du département du Val-d'Oise
  • Nathalie Sauzeau, conseillère déléguée à la communication et au numérique de la ville de Biarritz
  • Claude Serra, directeur de la communication de la ville du Revest-les-Eaux
  • Lucille Simon, responsable de la communication de l'agence France locale
  • Laury Soupraya, chargée de communication et événements de l'université Paris-Descartes

Le grand jury

Le grand jury est composé de représentants du monde de la communication et des médias ainsi que des lauréats du Grand Prix de l'année précédente. Il est présidé par une personnalité choisie pour le regard particulier qu'elle porte sur la communication des institutions publiques. Le grand jury établit le palmarès en décernant les prix de catégories et le Grand Prix de l’année parmi les campagnes nominées par le jury pro. Pour l'édition 2019, les membres du grand jury sont :

  • Ruedi Baur, directeur de création, designer et président du 31e Grand Prix de la communication publique et territoriale
  • Constance Badot, responsable de la communication d'Angers Loire Métropole et lauréate du Grand Prix Cap'Com 2018
  • Bernard Deljarrie, délégué général de Cap'Com
  • Guillaume Doyen, directeur de la rédaction de La Gazette des communes
  • Muriel Gani, consultante en stratégies éditoriales et écrits digitaux
  • Karine Peuvrier, directrice de la communication de la Direction de l'information légale et administrative

Le jury des jeunes

Une sélection de campagnes est soumise à l’analyse d’une dizaine de représentants des conseils de jeunes qui décernent le Prix spécial jeunes. Ce prix spécial est organisé en partenariat avec l'Association nationale des conseils d'enfants et de jeunes (Anacej). Les membres du jury jeunes 2019 sont :

  • Rémy Bougmiha, ancien membre du Comité jeunes de l’Anacej et du conseil des jeunes de Strasbourg
  • Charlotte Cornet, membre du Comité jeunes de l'Anacej et du conseil des jeunes d’Issy-les-Moulineaux
  • Inès Frebault-Mejaat, membre du Comité jeunes de l'Anacej et du Conseil parisien de la jeunesse
  • Freddy Korsaga, ancien membre du Comité jeunes et du conseil des jeunes d'Antony
  • Amina Layes, membre du Conseil parisien de la jeunesse
  • Sylvain Périchon, membre du Conseil parisien de la jeunesse
  • David Oupoh Gozo, chargé de communication de l’Anacej
  • Grégoire Quelun, ancien membre du conseil des jeunes d'Antony
  • Fatoumata Sylla, ancienne membre du Comité jeunes de l'Anacej et du conseil des jeunes d'Ermont

Le règlement du Grand Prix Cap'Com

Consultez le règlement du Grand Prix pour connaître ses catégories, la procédure d'inscription et les éléments d'analyse des dossiers.

Le règlement du Grand Prix Cap'Com

Qui peut participer ?

Le Grand Prix de la communication publique et territoriale concerne toute opération de communication menée par une collectivité territoriale, un EPCI ou une structure intercommunale, une administration déconcentrée ou un ministère, une chambre consulaire, un office de logement social, une SEM, un organisme public ou parapublic, une association d'intérêt général. La participation au prix est simple et gratuite, ce qui permet à toutes les structures, y compris les plus petites, de concourir. Les dossiers déposés par une agence prestataire doivent être co-signés par un représentant administratif ou élu de l'institution candidate.

Quand puis-je déposer ma candidature ?

Chaque année, les inscriptions pour le Grand Prix Cap'Com sont ouvertes du 1er juillet au 15 octobre. Les dossiers présentés concernent les stratégies et campagnes de communication dont les opérations sont intervenues durant les douze mois précédant l'acte de candidature.

Peut-on concourir plusieurs fois ?

Les candidats peuvent présenter un ou plusieurs dossiers, dans une ou plusieurs des catégories du Grand Prix Cap’Com. Un dossier spécifique doit être réalisé pour chacune des opérations présentées.

Quelles sont les catégories du Grand Prix ?

Le Grand Prix Cap’Com est organisé en sept catégories thématiques représentant les grandes fonctions de la communication publique territoriale : communication interne, communication institutionnelle, attractivité et marketing territorial, communication culturelle et événementielle, communication comportementale, communication citoyenne, communication d'accompagnement de projets et de chantiers.

Fermer

Modalités d'inscription au Forum Cap'Com

Article 1 : Conditions d'inscription

La validation de votre inscription en ligne implique l’acceptation de votre part des présentes conditions générales de vente. Après validation de votre inscription, une convention de formation sera adressée par courrier à l'adresse saisie lors de votre inscription. La réduction de 100 € HT (sauf étudiant et demandeur d'emploi) est accordée en saisissant le code promo PRIMEURS lors de votre demande d'inscription en ligne et valable jusqu’au 1er septembre 2019. Les offres promotionnelles, et réductions tarifaires, ne sont pas associées.

Article 2 : Modifications

Cap’Com se réserve le droit de modifier la date et le lieu de la manifestation si des circonstances indépendantes de sa volonté l’y obligent ou de l’annuler si le nombre de participants est insuffisant. En cas d’annulation de son propre fait, Cap’Com s’engage à rembourser à l’organisme le montant des frais d’inscription avancés.

Article 3 : Conditions et moyens de paiement

Les frais d'inscription comprennent : la participation à la manifestation, l'accueil café, les déjeuners et l'accès à la grande soirée du forum. Le règlement de l'inscription, ou le bon de commande administratif pour les collectivités territoriales, doit parvenir à Cap'Com au plus tard avant le début de la manifestation. En étant inscrit à cet événement, vous êtes abonné à la newsletter de Cap'Com (envoyée tous les 15 jours). Cet abonnement vous permet de bénéficier des comptes-rendus des événements du réseau et de l'actualité de la communication publique.

Le règlement de l'inscription peut se faire : • par chèque à l'ordre de Cap'Com • par virement bancaire ou mandat administratif • prise en charge par les OPCA : il vous appartient de vérifier l'imputabilité du stage auprès de votre OPCA, de faire la demande de prise en charge auprès de l'organisme et de l'indiquer à Cap'Com lors de votre inscription dans l'adresse de facturation. Le dossier de prise en charge doit nous parvenir au plus tard avant le début de la manifestation.

Dans le cadre d’un abonnement Cap’Com Intégral, vous pouvez utiliser vos crédits de formation. Pour cela il suffit de sélectionner votre tarif en crédit de formation lors de votre inscription : l’inscription au Forum s’élève à 3 crédits de formation. Il n'est pas possible d'utiliser les crédits d’un même abonnement sur deux éditions consécutives du Forum.

Une facture (hors Cap'Com Intégral) sera adressée par courrier à votre organisme ou OPCA à l'issue de la manifestation. La TVA applicable est de 20%.

Article 4 : Conditions d'annulation

Toute annulation d'inscription devra être formulée par écrit et donnera lieu au versement d'une somme forfaitaire de 150,00 € HT pour frais de gestion administrative. Si l'annulation survient dans les 15 jours précédant la manifestation, l'organisme s'engage à acquitter l'intégralité des coûts, quel que soit le motif de l’annulation. Pour les abonnés Cap’Com Intégral, les crédits de formation seront soustraits au solde des crédits disponibles. En cas d'empêchement, un agent peut néanmoins se faire remplacer par un autre agent du même organisme sur demande écrite à contact@cap-com.org.

Article 5 : Attestation de présence

À l’issue de l'événement, Cap’Com s’engage à adresser à votre organisme une attestation de présence dûment certifiée.