Aller au contenu principal

Cérémonie des vœux, peut-on la maintenir en janvier 2020 à quelques semaines des élections ?

Publié le : 2 octobre 2019 à 23:03
Dernière mise à jour : 4 octobre 2019 à 12:03
Par Cap'Com

La cérémonie des vœux 2020 va se tenir guère plus de deux mois avant les élections municipales de mars prochain. Quelles questions se poser avant de la maintenir ou de s’en passer ?

Dans les mêmes thématiques :

Comme pour toutes questions relatives à la communication publique en période électorale, la grille d’analyse est similaire.

Première question : la collectivité est-elle intéressée par le scrutin ? Communes et intercommunalités le sont de toute évidence.

Deuxième question : les critères de régularité et d’antériorité. Si la collectivité a pour habitude d’organiser une cérémonie des vœux chaque année à la même période, elle peut envisager de poursuivre la tenue de l’événement.

Troisième question : le critère d’identité. La cérémonie doit revêtir une forme identique à celle des années précédentes ; c’est-à-dire que la collectivité ne doit pas inviter plus de monde ou des personnes différentes, ne pas donner à la cérémonie un retentissement différent, une audience particulière, une forme nouvelle…

Quatrième question : le critère de neutralité. Les intervenants lors de la cérémonie, en particulier les élus, doivent adopter une totale neutralité par rapport au scrutin. Seuls les sujets de la vie locale, sans allusion aux élections, peuvent être abordés. Pas de référence à un bilan et encore moins à un projet. Le contenu de la cérémonie est examiné par le juge lorsqu’il est saisi.

À voir aussi :

Le kit élections municipales 2020