Aller au contenu principal

La com publique franchit un cap

Publié le : 17 décembre 2018 à 16:55
Dernière mise à jour : 18 décembre 2018 à 19:14
Par Yves Charmont

Le 30e Forum de la communication publique a célébré la profession. Retour en vidéo et en images sur une édition marquée par les débats sur l’avenir du métier qui se dit « prêt à affronter ses propres défis qui sont aussi ceux de la société ».

Dans les mêmes thématiques :

Les communicants publics réunis à Lyon les 4, 5 et 6 décembre 2018 ont franchi ensemble le cap de leur trentième forum. On retiendra de ces trois journées une fréquentation historique. 1 300 participants ont irrigué les allées du centre de congrès - rebaptisées « place des canuts » - les salles de plénières et les ateliers, prouvant la vitalité du réseau et sa dynamique interne. Dans un environnement bousculé par l’actualité (où les gilets jaunes expriment un rejet des institutions), des réformes profondes qui modifient les cartes et le vent puissant des évolutions numériques, nous avons partagé une réflexion collective et dessiné de nouveaux horizons.

La route de la com, associant toujours les grands bâtiments institutionnels aux monocoques des territoires, a abordé les rivages de l’événementiel, des fusions, des marques, du langage, des nouveaux médias, du dialogue civique… avant de faire escale à la Fête des Lumières de Lyon, accompagnée des pilotes de cet événement phare.

À nous de construire la relation citoyenne

« La communication publique est-elle encore qualifiée pour contribuer à la vie démocratique ? » : dès mercredi matin, le ton était donné lors d’un « Tribunal pour les générations futures » innovant. Que ce soit sur un plan macro, comme avec l’examen des communications à l’échelle européenne pour encourager la participation à la prochaine consultation, ou sur un plan micro, avec le retour d’expérience de la ville de Vaulx-en-Velin et son approche citoyenne « Mémoire commune », cette édition a remis en question les fondamentaux de la relation citoyenne.

Le Forum s'est ouvert sur une audience du Tribunal pour les générations futures autour de la question « La communication publique est-elle encore qualifiée pour contribuer à la vie démocratique ? ».

À travers des angles techniques et juridiques, comme avec la Réglementation générale sur la protection des données (RGPD) ou la com en période électorale, beaucoup de participants ont marqué un intérêt pour l’expertise de nos métiers. Mais cela était tout aussi vrai pour des approches sociologiques. La question des stéréotypes de sexe, de l’évolution des réseaux sociaux, par exemple, ont également fortement mobilisé. Il fut même difficile de trouver un atelier encore libre passé l’heure !

Les communicants ont suivi une "Digitale thérapie" pour tenter de répondre aux problématiques de com numérique qui les empêchent de dormir.

Une démocratie en quête de médiateurs

Plusieurs études (le baromètre de la com publique, l’étude radioscopie du métier) ont apporté des réponses globales qui allaient dans le même sens que le Grand angle justement nommé « Au-delà de la Com » : nos métiers, soumis aux vents contraires de l’éclatement de la parole et de la déqualification des relais, restent au cœur d’une démocratie en quête de médiateurs. Ils en sont sans doute une force de première ligne, comme le soulignait Bernard Deljarrie en introduction : « nous devons tous monter au front ! ».

« Nous sommes de modestes fantassins de la démocratie, et je crois qu’il est l’heure de monter au front » a déclaré Bernard Deljarrie en ouvrant le Forum 2018.
Quel métier demain ? Dominique Mégard, Alain Doudiès, Frédéric Theulé, Claire Laval et François Kohler ont regardé "au-delà de la com".

De Lyon à Bordeaux

Hier à Marseille, au Havre ou à Lyon et demain à Bordeaux, pour le Forum Cap’Com, le défi aujourd’hui est de garder le souffle originel, celui de l’échange, du partage, des rencontres, au profit d’un réseau. Plus que jamais, les communicants, qui se reconnaissent dans des valeurs et une éthique communes, ont besoin d’un lieu, d’un moment pour se retrouver et dialoguer. Les couloirs du forum ont raisonné et résonné !

Des regards, au-delà de la com

Comme si le lien qui unit les participants dépassait la simple expertise, on saisissait à Lyon des échanges informels, des regards, des silences attentifs (comme lors de l’intervention de Rodolphe Pesce, ancien maire de Valence, co-fondateur du Forum), des connivences (lors des pauses) ou des moments de communion (sur le tapis de paroles en réunion réseau ou en atelier de coaching vocal).

Rodolphe Pesce, ancien maire de Valence et co-fondateur du Forum Cap'Com

Un sentiment d’appartenance

Au fond, ce trentième anniversaire aura plus été tourné sur l’avenir que sur le passé. La soif d’apprendre, d’échanger, de construire ensemble est bien le ciment de cette profession mature. Elle trouve dans le Forum et plus généralement à Cap’Com l’espace commun et fédérateur des acteurs de la communication publique. Nous avons donc ensemble scruté l’horizon « au-delà de la com » et mis les voiles sur… Bordeaux 2019 ! Bon vent à tous.

Bernard Deljarrie, délégué général de Cap'Com, Fabien Ballester, dircom de Bordeaux métropole, Frédéric Duprat, dircom de la Gironde, Yves Charmont, directeur de Cap'Com et Marie-Laure Hubert-Nasser, dircom de Bordeaux annoncent le Forum 2019 à Bordeaux.

Crédit photos : Cap’Com - JC Dormann.

À voir aussi :

Le Forum en images

30e Forum • Lyon 2018

Les présentations des intervenants

du 04 au 06 décembre 2018

Le Forum de la communication publique et territoriale

Ça m'intéresse