Aller au contenu principal

La lumière de Marseille éclaire la communication publique / Forum 2016

Publié le : 14 décembre 2016 à 19:29
Dernière mise à jour : 30 mars 2018 à 15:45

Le 28e Forum de la communication publique et territoriale s’est tenu la semaine dernière sous le soleil de Marseille. Record de fréquentation pour le rendez-vous annuel du réseau Cap’Com : 1200 communicants de collectivités locales et institutions publiques s'y sont retrouvés. L’actualité a fortement marqué cette édition. Une réflexion sur le langage et le rôle de la parole publique dans un contexte de montée des populismes et des discours démagogiques a été conduite par le philosophe Michel Maffesoli et la linguiste Jeanne Bordeau. La réorganisation des territoires a été passée au crible des modes de vie par le sociologue Jean Viard, qui a questionné la pertinence des découpages successifs. Pour la première fois, la communication publique s’est appréciée à l’échelle de la Francophonie. Invités d’honneur de ce 28e Forum, les communicants du Maghreb ont partagé leurs projets avec les communicants français, wallons et québécois. Retour en images sur le Forum de Marseille, « bouillonnant et inspirant » pouvait-on entendre dans les couloirs du Palais des congrès du Parc Chanot.

MARDI 6 DÉCEMBRE

Sous un soleil radieux, les communicants publics de France viennent découvrir Marseille et ses projets à travers cinq visites professionnelles. Devenu le symbole du renouveau de la ville, le Mucem est le point de départ d’un parcours consacré à l’histoire et à la culture, côté Vieux Port, à la rénovation urbaine et à la concertation, côté Euroméditerranée.

À travers la visite de lieux emblématiques comme le stade Orange Vélodrome et la Cité radieuse du Corbusier, ou insolites comme le Centre de simulation des pilotes de bateaux de croisière ou le projet thecamp à Aix-en-Provence, les enjeux de communication sont décryptés par les acteurs locaux mobilisés pour accueillir leurs homologues.

MERCEDI 7 DÉCEMBRE

En ouverture du Forum, Bernard Deljarrie, délégué général de Cap’Com, rappelle aux communicants publics leur rôle essentiel dans une société bousculée par les populismes et les discours démagogiques. Sandra Rossi, directrice de la communication de Marseille, accueille les 1200 participants en leur parlant de la ville comme on la vit ici, loin des clichés et des cartes postales habituelles.