Aller au contenu principal

Les nominés du Grand Prix Cap'Com 2018

Le Prix des campagnes de communication publique et territoriale

Le Grand Prix Cap'Com récompense les campagnes de communication des collectivités locales, institutions publiques et associations d'intérêt général. Au-delà de la reconnaissance de la qualité du travail des professionnels de la communication publique et territoriale, le Grand Prix Cap'Com est un véritable observatoire des tendances du secteur.

Les nominés du Grand Prix Cap'Com 2018

Le jury professionnel du Grand Prix Cap'Com 2018 a examiné les 130 campagnes de communication de collectivités locales et institutions publiques présentées au concours cette année. Il en a retenu 21 qui, par leurs choix stratégiques, leurs angles, leurs dispositifs techniques ou leur efficacité racontent l'histoire actuelle de la communication publique. Cette sélection sera présentée au grand jury, présidé par Xavier du Crest, directeur France de Handicap International. Le grand jury attribuera les prix de catégorie et le Grand Prix de l'année. Le palmarès complet sera dévoilé mercredi 5 décembre à Lyon, en ouverture de la grande soirée du 30e Forum Cap'Com.

Découvrez les meilleures campagnes de communication publique de l'année, sélectionnées par le premier jury !

Communication interne

Grand Lyon Habitat pour "Cérémonie des gardiens diplômés"

Une cérémonie de remise des diplômes originale qui vient conclure un an de formation, reconnaître l’investissement des équipes et récompenser la réussite des gardiens aux examens. Elle marque la fin de la première phase du projet « Gardiens », lancé pour réfléchir à l’évolution du métier au sein de Grand Lyon Habitat et dont l’objectif est de pérenniser le métier, le professionnaliser et le revaloriser. Au total, ce sont 148 gardiens qui ont été accompagnés pour monter en compétences et exercer de nouvelles missions. Un dispositif festif, convivial et humain, qui rend hommage aux gardiens et au travail qu'ils ont effectué tout au long du parcours de formation.

Le SIAAP pour la web-série « C’est pas un problème »

C’est pas un problème est une web série qui vise à faire changer le regard sur le handicap. Elle met en scène un acteur dans ses difficultés à se faire licencier par le Siaap, la politique déployée par son organisme sur la question étant trop volontariste. Un objet de sensibilisation humoristique qui permet de faire évoluer les perceptions tout en diffusant les bonnes pratiques en interne et en faisant connaître les dispositifs compensatoires mis en œuvre pour faciliter le travail des agents en situation de handicap. La sortie et la diffusion de la web série sont accompagnées par un important dispositif évènementiel en interne et en externe.

L’Agence Centrale des Organismes de Sécurité Sociale (ACOSS) pour sa campagne "Sécurité informatique"

Une campagne annuelle de sensibilisation à la sécurité informatique réalisée par la direction communication, en lien avec les responsables des systèmes d’information. Simple, efficace et percutant, le dispositif comprend un jeu de 12 affiches. Chaque mois, une affiche est diffusée dans l’ensemble des structures régionales et complétée par un article d’approfondissement sur l’intranet. Un questionnaire d’évaluation complet a été administré aux agents, permettant de tirer un bilan positif de la campagne et d’envisager de nouveaux outils de sensibilisation.

Communication citoyenne

La ville de Revest-les-Eaux pour "Les fresques connectées"

S’inscrivant à l’origine dans une politique d’amélioration du cadre de vie, le dispositif de fresques murales de la ville de Revest-les-Eaux prend de l’ampleur, devient interactif et permet aux habitants de valoriser leur patrimoine tout en faisant vivre la mémoire du territoire. L’organisation d’ateliers d’intelligence collective et l’utilisation de méthodes issues du design-thinking placent les habitants au centre de la démarche. Ils sont ainsi invités à raconter leur rapport au territoire pour co-construire un projet qui leur ressemble et concevoir les fresques. La réalisation et l’inauguration des peintures murales fait l’objet d’une communication de proximité et d’un évènementiel convivial. Un dispositif qui fait preuve d’agilité pour fédérer les citoyens.

La ville de la Courneuve pour "Les tremplins citoyens 2018"

À l’occasion de l’organisation des Tremplins citoyens, la ville de la Courneuve déploie un dispositif de démocratie participative important pour co-construire les politiques publiques et engager – avec l’appui des habitants – un rapport de force en faveur de plus d’égalité territoriale. Deux dispositifs centraux sont mis en place pour mobiliser et faire participer les habitants : un bus itinérant animé par les élus et les services de la ville qui a sillonné pendant un mois, et au cours de 34 étapes, tous les quartiers à la rencontre des habitants ; et une plateforme numérique participative. Au total, ce sont plus d’un habitant sur 10 qui ont été rencontrés physiquement et près de 1 2000 contributions numériques qui sont venues enrichir le projet.

La ville d'Angers pour "Le budget participatif d'Angers"

Le budget participatif de la ville d’Angers s’inscrit dans un plan global de communication citoyenne « écrivons ensemble notre avenir ». L’objectif de la campagne est de faire connaître le budget participatif et son fonctionenement ; de recueillir des propositions de projets et de faire voter les habitants sur leurs 5 projets favoris. L’opération de communication s’articule notamment autour de lieux de rencontres : l’agora et la caravane du budget participatif. Une plateforme numérique, lieu de ressources pédagogiques et d'expression citoyenne, vient compléter ce dispositif de terrain. Les porteurs de projets sont également accompagnés – grâce à un kit communication fournie par la ville – pour faire connaître leur proposition et mobiliser les habitants autour de leur projet. Un dispositif complet et pédagogique qui, au-delà d’avoir mobilisé de nombreux citoyens, a permis d’intéresser un public jusque là inconnu des instances participatives classiques.

Communication d'accompagnement de projets et chantiers

Grand Lyon Habitat pour "Plus belle la Grapp’"

Plus belle la Grapp’ est un projet de requalification urbaine qui vise à améliorer la qualité de vie des habitants et à créer du lien social dans le quartier de la Grappinière à Vaul-en-Velin. Le dispositif s’appuie sur un diagnostic réalisé en 2016 grâce à des enquêtes et ateliers de concertation. Puis un large plan de communication print et évènementiel est déployé, s’appuyant notamment sur la création d’une identité visuelle, d’un journal local, la mise en place de personnel de proximité, de partenariats avec les structures sociales locales et d’ateliers festifs. Un dispositif global à budget restreint qui mise sur la médiation et la communication de terrain.

Grenoble Alpes métropole pour "Cœur de ville, cœur de métropole"

Pour accompagner les travaux de réaménagement du centre-ville, la métropole de Grenoble met en place un plan de communication basé sur le dialogue, le service et la pédagogie. La première phase de concertation autour du futur chantier se termine par l’organisation d’ateliers et de balades urbaines thématiques pour affiner le projet avec les habitants. L’entrée en phase de travaux est quant à elle accompagnée de nombreux outils pour donner à voir et informer concrètement sur les évolutions du chantier et ses impacts : application mobile, journal et signalétique de chantier, magazine TV, etc. Une campagne efficace et cohérente.

Béziers méditerranée métropole pour " Le permis de louer"

La compétence Habitat de l’Agglomération Béziers Méditerranée la fait intervenir sur les questions de qualité de logement. Cette politique se décline notamment par la mise en place d’une autorisation de louer son logement, après visite d’un agent de l’agglomération attestant du caractère décent de l’habitat. C’est pour accompagner ce dispositif que l’agglomération lance une grande campagne de communication autour du permis de louer. Organisée autour de 3 visuels principaux, le plan de communication est massivement décliné sur le web et en affichage sur l’ensemble de l'agglomération et de ses communes membres. Une campagne choc qui résonne sans le vouloir avec l’actualité et qui affirme une volonté politique dans un territoire où la communication se veut provocante.

Communication institutionnelle

La ville de Metz pour "2008 – 2018 : 10 ans ensemble"

La démarche « 2008-2018 : 10 ans ensemble » vise à mesurer, avec les habitants, le chemin parcouru et à co-construire des actions nouvelles pour la ville. Au total, 10 thèmes touchant le quotidien des habitants sont déclinés par des réunions et des évènements dans les quartiers de la ville (logement, emploi, déplacements, etc). Pour compléter le dispositif de communication, une plateforme numérique est mise en place pour recueillir les contributions et les acteurs locaux (associations, partenaires) invités à se mobiliser autour de la démarche. Une démarche très complète, illustrée de portraits et de propos pédagogiques.

La ville des Mureaux pour "Les Mureaux, de la Seine à l’espace"

Pour mettre en avant les atouts de son territoire, renverser l’image médiatique parfois négative et surtout faciliter l’appropriation par les habitants de ses multiples facettes, la ville confie la confection d’un livre – « les Mureaux, de la Seine à l’espace » - à une maison d’édition et à des auteurs indépendants. L’idée est de fournir un discours objectif sur le territoire. Vendu en librairie, le livre fait l’objet d’un plan de communication locale pour assurer sa promotion : exposition dans l’espace public, livret-jeu pour les scolaires, mise à disposition en médiathèque, film historique, etc… Un très bel ouvrage servie par un dispositif de proximité.

La Métropole Européenne de Lille pour "MEL Makers"

Lancé par la Métropole Européenne de Lille (MEL), en partenariat avec la plateforme KissKissBankBank et des acteurs engagés du territoire, l’appel à projets « MEL Makers » vise à promouvoir les campagnes de financement participatif de 10 entrepreneurs métropolitains. Après un appel à projet et une phase de sélection organisée par la MEL, la phase d’appel aux dons est appuyée par une vaste campagne de communication déployée sur tout le territoire métropolitain, accompagnant et s’appuyant sur les porteurs de projets, et relayée sur la plateforme KisKisBankBank. Une campagne innovante et pertinente qui participe à stimuler l’économie locale et qui place la MEL en tête de réseau de l’économie circulaire.

Attractivité et marketing territorial

La ville de Clermont-Ferrand pour "#Mon Clermont"

La ville de Clermont-Ferrand met en œuvre une stratégie d’attractivité basée sur la construction d’un récit territorial partagé avec les habitants et les acteurs locaux. L’objectif ? Valoriser les atouts, révéler le potentiel et renforcer l’attractivité du territoire. Menée en plusieurs phases, la campagne débute par la co-construction du récit avec l’organisation d’une consultation citoyenne sur la perception qu’ont les habitants de leur ville. Les résultats permettront d’élaborer un diagnostic des atouts et un territoire de communication fondé sur des verbatims réels. Puis la campagne est lancée sous forme de teasing / révélation, et approfondie avec la prise de parole d’ambassadeurs, des concours photo, des portraits et parcours de Clermontois.

La communauté de communes du Pays de Gex pour "Elixir de vie"

Pour favoriser la venue des stagiaires en médecine générale sur son territoire, la Communauté de communes du pays de Gex déploie une campagne très ciblée et attractive. Au travers de courriers aux responsables des stages des facultés de médecine lyonnaises, de diffusion de visuels aux syndicats des étudiants en médecine générale de Lyon, de rencontres, de la diffusion de kits communication à l’Agence Régionale de Santé et de présences sur les salons étudiants, le Pays de Gex met en avant la qualité de vie qu'offre son territoire ainsi que les aides financières qu’il propose pour accompagner les stagiaires. Au total, ce sont 9 étudiants en médecine interne qui ont été accueillis pour cette première campagne et qui pourront dorénavant témoigner de leurs expériences pour les promotions à venir…

La ville de Reims pour "Je suis #reimois.e"

Je suis #Remois. et fièr.e de l’être a pour but de développer et de renforcer le sentiment d’appartenance des habitants autour des grands symboles de leur ville. Six symboles sont choisis et révélés par un teasing dans les espaces publics (clean tags, vitrophanie, affiches chez les commerçants,…). Une campagne de vote appelle ensuite les habitants à choisir leur symbole préféré. C’est le bouchon de champagne qui remporte la palme et qui se voit attribuer un label spécial. Puis les six symboles sont déclinés sur de très nombreux supports et diffusés via tous les canaux de communication de la ville, en partenariat avec les structures publiques locales : affichage, carte de vœux, vitrophanie, goodies, réseaux sociaux, filtres Facebook, etc. Une campagne 100% réalisée en interne, très complète et très virale.

Communication comportementale

La ville et eurométropole de Strasbourg pour "Strasbourg, ça pousse"

Strasbourg ça pousse incite les habitants à fleurir les façades d’immeubles, les pieds d’arbres et les trottoirs pour contribuer à la végétalisation de l’espace public. Un dispositif en deux temps est mis en œuvre pour faire connaître puis développer le projet. Il est organisé autour de visuels poétiques, d’une plateforme en ligne nourrie par les habitants qui y déposent leurs projets, d’une cartographie interactive, d’ateliers de jardinage et d’une présence active sur les médias sociaux. Au 20 septembre 2018, ce sont 54 projets d’habitants qui ont été mis en œuvre dans l’espace public. Une campagne de mobilisation créative, concrète et efficace.

Pays Pyrénées Méditerranée pour "Localisez !"

Porté par Pays Pyrénées Méditerrannée – une association oeuvrant pour la transition écologique du territoire et regroupant 4 communautés de communes du sud des Pyrénées-Orientales –Localisez.fr est un site d'informationu grand public sur les projets de développement durable du territoire. Dans l'objectif de créer du lien entre les initiatives et d’encourager les acteurs à agir, il donne à voir de nombreux services et filières alternatives pour accompagner les habitants et acteurs publics / privés dans un changement des modes de consommation. La campagne de communication est produite et conçue en partenariat par une équipe composée d’élus et d’agents des collectivités locales, de chambres consulaires, d’associations et de deux écoles de communication du territoire. Le dispositif s’appuie sur des visuels créatifs, diffusés on et off line sur les supports de l’ensemble des partenaires. Une campagne locale et multi-acteurs qui sensibilise le grand public de manière astucieuse, et à budget restreint.

Le département de la Gironde pour sa vidéo "Sécurité routière"

Pour provoquer un changement de comportement chez tous les profils d’usagers de la route, le département produit une vidéo choc de sensibilisation à la sécurité routière. A mi-chemin entre le spot TV et l’annonce display, pour une diffusion sur les réseaux sociaux, la vidéo reprend les codes de la communication en ligne type Messenger et stories Instagram ou Snapchat pour parler à tous, y compris aux jeunes. S’intégrant dans le cadre d’une campagne de prévention sécurité routière plus globale – et partagée avec la préfecture de la Gironde et Bordeaux métropole – elle est diffusé sur les supports du département et de ses partenaires. Une vidéo choc, aux nombreuses retombées presse.

Communication culturelle et évènementielle

La ville de Grenoble pour "Les 50 ans des JO d’hiver de Grenoble"

La ville de Grenoble décide de raviver la fierté de ses habitants et de les mobiliser en célébrant les 50 ans des JO d’hiver de Grenoble. Un évènement qui réveillee la flamme des sports d'hiver - ADN du territoire - et qui est organisé en plusieurs temps : 4 grands évènements d’envergure sont portés par la ville et font intervenir de nombreuses personnalités, une multitude d’évènements sont organisés tout au long de la saison d’hiver et portés par les associations, écoles, stations de ski, etc. Enfin, un accompagnement en communication interne est déployé. Une campagne qui a permis de raviver la flamme de plus de 100 000 participants aux grands évènements.

Saint-Etienne métropole pour "Les 30 ans du Musée d’Art Moderne et Contemporain"

A l’occasion des 30 ans du Musée d’Art Morderne et Contemporain de Saint-Etienne, la métropole et le Musée mettent en œuvre une nouvelle stratégie de communication pour réaffirmer l’identité de l'établissement culturel, repositionner ses actions au niveau local mais aussi national et international, et stimuler sa fréquentation. Ces messages sont portés par des visuels colorés et créatifs diffusés via un plan média important : de nombreux partenariats avec les médias culturels nationaux et une diffusion dans la presse régionale et locale durant plus de deux mois. Les supports print et web de la métropole et du musée sont également mobilisés et le programme des 30 ans diffusé dans les grandes villes de la région. Une campagne ciblée et efficace qui a permis une augmentation de fréquentation de 17% par rapport à l’année précédente, dont une augmentation des visiteurs nationaux, ne résidant pas sur le territoire.

La ville de Nanterre pour "Festival Parade(s)"

Pour promouvoir son festival annuel des arts de la rue, et dans un contexte de restrictions budgétaires, la ville de Nanterre investit la signalétique urbaine et le web. Les réseaux sociaux sont particulièrement mobilisés pour la diffusion du programme, du teaser et de la vidéo promotionnelle, et d’une cartographie interactive qui permet d’accéder très rapidement aux contenus du programme : lieux de représentation, horaires, vidéos et sites web des artistes. Une campagne multi-canale qui use intelligemment des outils et des ressorts des réseaux sociaux pour valoriser la programmation et stimuler efficacement la fréquentation du festival.

Le palmarès complet du Grand Prix Cap'Com 2018

Le palmarès du Grand Prix Cap'Com 2018 a été dévoilé le mercredi 5 décembre en ouverture de la grande soirée du 30e Forum de la communication publique et territoriale. Découvrez ces campagnes de communication publique qui ont été récompensées pour leur créativité, leur caractère humain, sensible et exemplaire !

Le Grand Prix Cap'Com 2018

Les jurys du Grand Prix Cap'Com

Trois jurys successifs se réunissent pour analyser les campagnes et attribuer les prix sous la présidence d'une personnalité.

Le président du jury 2018 est Xavier du Crest de Villeneuve, directeur de Handicap International

Serial entrepreneur en marketing et communication, Xavier du Crest de Villeneuve a pris la direction de Handicap International France en 2017. Et ce n’est pas par hasard ! Convaincu de la « nécessité d’être un acteur économique mais aussi social » il attache une grande importance à l’intérêt général et met toutes ses compétences en œuvre pour servir cette mission : techniques du marketing, lobbying et plaidoyer, arts appliqués, communication digitale et multicanale, etc. Sensible à l’évolution créative des campagnes de communication publique, c’est avec cette curiosité, cette exigence et ses multiples regards qu’il analysera les campagnes de communication du Grand Prix Cap’Com 2018.

Le jury pro

Composé d'une trentaine de professionnels de la communication publique (directeurs de la communication, graphistes, community managers, agences,...) et d'observateurs du secteur public local, le jury pro se réunit durant une journée à l'Assemblée des Communautés de France pour analyser l'ensemble des campagnes présentées au concours et déterminer les meilleures campagnes de communication publique de l'année : les "nominés". Pour l'édition 2018, les membres du jury pro sont :

  • Karine Bordet, directrice de la communication de la ville de Saint-Fons
  • Manuel Chevalier, chargé de communication et des relations presse de la ville de Bernay
  • Armelle Cunego, responsable de la communication numérique et des publications de la ville de Savigny-le-Temple
  • Céline Duthil, directrice de la communication de la ville de Saint-Herblain
  • Katia Guerin, directrice de la communication de la ville d'Enghien-les-Bains
  • Sandrine Guirado, responsable de la communication de l'AdCF
  • Lucile Guitienne, directrice adjointe du Museum-Aquarium de Nancy
  • Hervé Francès, directeur de l'agence Oko
  • Dominique Mégard, présidente du comité de pilotage de Cap'Com
  • Deborah Munzer, présidente de la Fédération Nationale des Collectivités Territoriales pour la Culture et adjointe au maire de la ville de Nogent-sur-Marne
  • Clémence Nicollet, social media manager de l'agence Entrecom
  • Florence Pierreville, responsable communication de SNCF Réseau, territoire Auvergne Rhône-Alpes
  • Marie-Pierre Pernette, déléguée générale de l'Anacej
  • Anne Revol, rédactrice en chef de la newsletter de Cap'Com
  • Anne Robion, responsable de la communication institutionnelle de Santé Publique France
  • Sabine Rodriguez, responsable de la communication et de la promotion des espaces naturels métropolitains, Métropole Européenne de Lille
  • Catherine Segeral, responsable de la communication interne du département de Saône et Loire
  • Julie Seydoux, directrice associée de voix publique
  • Cécile Triballier, directrice marque de Charentes Tourisme

Le grand jury

Le grand jury est composé de représentants du monde de la communication et des médias ainsi que des lauréats du Grand Prix de l'année précédente. Il est présidé par une personnalité choisie pour le regard particulier qu'elle porte sur la communication des institutions publiques. Le grand jury établit le palmarès en décernant les prix de catégories et le Grand Prix de l’année parmi les campagnes nominées par le jury pro. Pour l'édition 2018, les membres du grand jury sont :

  • Xavier du Crest, directeur de Handicap International et président du jury
  • Bernard Deljarrie, délégué général de Cap'Com
  • Naïs Kinet, graphiste à l'atelier Michel Bouvet
  • Caroline Laplane, directric adointee de la communication de l'université de Strasbourg, lauréate du Grand Prix Cap'Com 2017
  • Pauline Restoux, directrice générale d'In Media Res
  • Anastasie Tsangary-Payen, responsable de la promotion du territoire et des évènements de la métropole de Lyon

Le jury des jeunes

Une sélection de campagnes est soumise à l’analyse d’une dizaine de représentants des Conseils de jeunes qui décernent le Prix spécial jeunes. Ce prix spécial est organisé en partenariat avec l'Association nationale des conseils d'enfants et de jeunes (ANACEJ). Les membres du jury jeunes 2018 sont :

  • Rémy Bougmiha, Ancien membre du Comité jeunes de l’Anacej et du conseil des jeunes de Strasbourg
  • Charlotte Cornet, Membre du Comité jeunes de l'Anacej et du Conseil des jeunes d’Issy-les-Moulineaux
  • Inès Frebault-Mejaat, Membre du Comité jeunes de l'Anacej et du Conseil Parisien de la Jeunesse
  • Freddy Korsaga, Ancien membre du Comité jeunes et du Conseil des jeunes d'Antony
  • Amina Layes, Membre du Conseil Parisien de la Jeunesse
  • Sylvain Périchon, Membre du Conseil Parisien de la Jeunesse
  • David Oupoh Gozo, Chargé de communication de l’Anacej
  • Grégoire Quelun, ancien membre du Conseil des jeunes d'Antony
  • Fatoumata Sylla, Ancienne membre du Comité jeunes de l'Anacej et du Conseil des jeunes d'Ermont

Le règlement du Grand Prix Cap'Com

Consultez le règlement du Grand Prix pour connaître ses catégories, la procédure d'inscription et les éléments d'analyse des dossiers.

Le règlement du Grand Prix Cap'Com

Qui peut participer ?

Le Grand Prix de la communication publique et territoriale concerne toute opération de communication menée par une collectivité territoriale, un EPCI ou une structure intercommunale, une administration déconcentrée ou un ministère, une chambre consulaire, un office de logement social, une SEM, un organisme public ou parapublic, une association d'intérêt général. La participation au prix est simple et gratuite ce qui permet à toutes les structures, y compris les plus petites, de concourir. Les dossiers déposés par une agence prestataire doit être co-signé par un représentant administratif ou élu de l'institution candidate.

Quand puis-je déposer ma candidature ?

Chaque année, les inscriptions pour le Grand Prix Cap'Com sont ouvertes du 1er juillet au 15 octobre. Les dossiers présentés concernent les stratégies et campagnes de communication dont les opérations sont intervenues durant les 12 mois précédant l'acte de candidature.

Peut-on concourir plusieurs fois ?

Les candidats peuvent présenter un ou plusieurs dossiers, dans une ou plusieurs des catégories du Grand Prix Cap’Com. Un dossier spécifique doit être réalisé pour chacune des opérations présentées.

Quelles sont les catégories du Grand Prix ?

Le Grand Prix Cap’Com est organisé en 7 catégories thématiques représentant les grandes fonctions de la communication publique territoriale : communication interne, communication institutionnelle, attractivité et marketing territorial, communication culturelle et événementielle, communication comportementale, communication citoyenne, communication d'accompagnement de projets et de chantiers.