Aller au contenu principal

Un 20e Prix de la presse territoriale « Alternatif »

Publié le : 25 juin 2018 à 23:00
Dernière mise à jour : 27 juin 2018 à 11:06
Par Cap'Com

Une autre façon de concevoir la presse territoriale : innovante, audacieuse mais toujours au service du territoire. C’est ce qu’a plébiscité le jury du 20e Prix de la Presse Territoriale en remettant ce 25 juin 2018 le Grand Prix à la ville de Roubaix pour « Alternatif ». Une initiative éditoriale en marque blanche bien nommée qui s’affranchit des codes traditionnels des publications territoriales pour mieux valoriser le territoire et ses habitants.

Photo : les lauréats du 20e Prix de la presse territoriale réunis à l'issue de la cérémonie de remise des prix le 25 juin 2018 au Celsa (crédit : Cap'Com/Daniel Gillet)

Palmarès du 20e Prix de la presse territoriale

Coup double pour Roubaix ! Son magazine Alternatif a reçu le Grand Prix et le Prix de la conception graphique lors de la remise du prix aux 9e Rencontres de la presse territoriale, ce lundi 25 juin 2018 au Celsa à Paris. Le jury a salué « un magazine moderne, vivant avec une iconographie qui met bien en valeur son territoire » qui donne à voir « une presse territoriale différente ». « C’est une très belle consécration pour nous », a souligné Cédric Girard, directeur de la communication de Roubaix en recevant le trophée - une fleur réalisée avec des pages de leur journal – en compagnie de Delphine Lacroix, rédactrice en chef d’Alternatif, et de Charline Becquart, rédactrice en chef adjointe. « Ce magazine nous tient énormément à cœur et ces récompenses ont un goût tout particulier car c'est un peu de nous même que nous insufflons dans Alternatif. »

Du plaisir et de la liberté

« On voulait faire un magazine que nous ayons nous-mêmes envie de lire », ajoute le dircom de Roubaix. Les 15 personnes du service communication de Roubaix, qui participent toutes chaque trimestre à la conception d’Alternatif, avouent prendre beaucoup de plaisir et de liberté dans la conception et la rédaction de ce magazine. « Il n’y a pas de commande politique, le seul brief c’est « éclatez-vous » » ajoute Charline Becquart, rédactrice en chef adjointe d’Alternatif « C’est notre bouffée d’oxygène ! » complète Delphine Lacroix, la rédactrice en chef.

Ce magazine, c’est notre bouffée d’oxygène.

Dans ce magazine, tout est Alternatif

Et la respiration est grande, tant la publication se démarque du journal d'information de la ville Roubaixxl . Car Alternatif vit aux côtés du magazine plus traditionnel "de la vie côté Roubaix" destiné aux Roubaisiens et du site d'information roubaixxl.fr qui couvre "toute l'actualité de la ville". Dans Alternatif tout est audacieux : les contenus (initiatives originales, insolite), le traitement graphique (inversion de certaines lettres dans les titres, à commencer par le A de Alternatif, large place laissé à la photo) et éditorial (longs formats, style d’écriture en dehors des codes institutionnels classiques)… Jusqu’à la distribution du magazine : la publication qui cible d’abord un public externe à la ville, diffusé dans les principales villes de la région Hauts-de France et aux abords de la gare Paris-Nord. Une liberté tout azimut permise par le choix de laisser parler le territoire plutôt que l’institution en publiant en marque blanche. « La marque blanche nous a permis de nous affranchir des codes habituels de la presse de collectivité » précise le dircom de Roubaix

La marque blanche nous a permis de nous affranchir des codes habituels de la presse de collectivité

Donner une autre image de Roubaix

A moins de consulter l’ours, difficile pour le lecteur de savoir que le magazine est publié par la ville de Roubaix.« L'idée sous-jacente était d'aller au-delà des clichés qui peuvent coller à notre ville et de franchir cette première barrière en faisant valoir ses autres (nombreux) atouts » nous expliquait Jean-Charles Lallouet, responsable du service communication de Roubaix au moment du lancement d’Alternatif début 2017. Cette nouvelle publication constitue alors le premier support du nouveau positionnement de la ville. Initié en 2014 avec l’adoption de la signature « Prenons la vie Côté roubaix », il vise à véhiculer une autre image de la ville souvent stigmatisée, celle d’une «  ville de toutes les initiatives, toutes les idées, toutes les audaces, toutes les cultures, toutes les énergies. ».Le magazine sous-titré « décrypteur de tendances » a vocation à traiter des nouveaux modes de vie, de consommation et de grands sujets sociétaux du moment qui donnent à voir les initiatives roubaisiennes.

Un magazine de société au graphisme épuré laissant une large place aux photos

En attribuant le prix de la conception graphique à Alternatif, le jury du 20e prix de la presse territoriale, présidé cette année par Nassira El Moaddem, directrice du Bondy Blog, a salué le traitement graphique et iconographique de ce journal urbain moderne et créatif qui valorise l’image du territoire. Son parti pris très esthétique, un graphisme épuré et une large place laissé à la photo, vient magnifier le contenu et rend le journal très attractif.

Un site web et l’utilisation du scrollitelling

Le magazine est décliné au format numérique sur le site alternatif-mag.fr. Il donne un aperçu du contenu du numéro et permet de le commander gratuitement ou de localiser un point de diffusion. Il propose également des contenus enrichis. Pour la sortie du numéro 3 en février 2018, le dossier principal du magazine a été mis en ligne sous la forme du « Scrollitelling », un dérivé de « storytelling » forgé à partir de scroll et de tell, qui désigne la manière de construire un récit en ligne sur une seule page web en le déployant verticalement sur sa longueur. Cette expérience de « récit multimédia immersif » s'inscrit à contre-courant des formats courts habituellement utilisés sur les réseaux. Comme le précise Delphine Lacroix, « Ici, à l’inverse de la concision c’est le temps long de la narration qui est privilégié ».

Une refonte du site de ce magazine, avec du contenu augmenté par rapport à la version print, est en court pour le second trimestre 2018. Le magazine dispose aussi d’un compte Twitter et Instagram (@alternatif-mag) mettant en avant le contenu du numéro. Les abonnés ont pu y suivre la fabrication et la diffusion du premier numéro et peuvent suivre la réalisation du contenu des numéros à suivre.

Les collectivités récompensées au 20e Grand Prix de la Presse territoriale

Aux côtés de la ville de Roubaix, 6 autres collectivités ont été distinguées par un prix de catégorie lors de la cérémonie de remise du Prix de la presse territoriale 2018 le 25 juin à Paris :

  • Catégorie « Projet éditorial »
    La ville de Montreuil pour « Le Montreuillois »  

  • Catégorie « Dispositif média »
    La ville et Métropole de Nantes pour « Nantes Passion » 

  • Catégorie « Publications internes »
    Le département de Seine Saint-Denis pour « Acteurs » 

  • Catégorie « Petits poucets »
    Commune du Puy-Notre-Dame pour « Le petit Journal Ponot »

  • Catégorie « Prix de la UNE »
    Lannion Trégor Communauté « T Lannion Trégor »

  • Catégorie  « Prix des étudiants »
    Lannion Trégor Communauté « T Lannion Trégor »

Voir le palmarès du 20e Grand Prix de la Presse territoriale en détail

À lire aussi
"« Alternatif », un magazine en marque blanche pour changer les regards
Lire la suite

La presse territoriale renforce la proximité avec l'habitant

Lire la suite