Aller au contenu principal

Le Grand Prix Cap'Com 2018

Le Prix des campagnes de communication publique et territoriale

Le Grand Prix Cap'Com récompense les campagnes de communication des collectivités locales, institutions publiques et associations d'intérêt général. Au-delà de la reconnaissance de la qualité du travail des professionnels de la communication publique et territoriale, le Grand Prix Cap'Com est un véritable observatoire des tendances du secteur.

Le palmarès du Grand Prix Cap'Com 2018

La mission première de la communication publique est de donner envie aux habitants de s'impliquer dans la vie de la cité

Xavier du Crest, directeur de Handicap International et président du Grand Prix 2018

Mission accomplie pour la communication sur le budget participatif de la ville d'Angers, qui a reçu le Grand Prix 2018. La cérémonie s'est tenue ce mercredi 5 décembre, devant 800 communicants réunis à Lyon pour le 30e Forum de la communication publique et territoriale. 9 collectivités territoriales se sont vues récompensées pour la qualité, l'audace et le caractère exemplaire de leur campagne de communication publique. « Il y a beaucoup d'humanité dans vos campagnes » a souligné Xavier du Crest, pour qualifier ce cru 2018.

Grand Prix Cap'Com 2018

Le 30e Grand Prix Cap'Com 2018 est décerné à la ville d'Angers pour son budget participatif.

Donner davantage la parole aux citoyens, créer du lien et co-construire la ville de demain : ces objectifs, ce sont ceux du budget participatif, lancé pour la première fois à Porto Alegre (Brésil) en 1989. En France, les municipalités investissent cet outil de démocratie participative à partir des années 2000. C'est dans ce cadre que la ville d'Angers lance son premier budget participatif, une politique publique ambitieuse que la ville accommpagne d'un plan de communication fort, multi-cible et sur le temps long.

La campagne s’inscrit dans un plan global de communication citoyenne : « Écrivons ensemble notre avenir ». L’objectif est de faire connaître le projet et son fonctionnement, de recueillir des propositions et de faire voter les habitants sur leurs cinq projets favoris. Une large opération de communication est mise en place. Elle s’articule notamment autour de deux lieux de rencontres : l’agora et la caravane du budget participatif. Une plateforme numérique, lieu de ressources pédagogiques et d'expression citoyenne, vient compléter ce dispositif de terrain. Les porteurs de projets sont également accompagnés – grâce à un kit communication fournie par la ville – pour faire connaître leur proposition et mobiliser les habitants. Un dispositif complet et pédagogique qui, au-delà d’avoir mobilisé de nombreux citoyens, a permis d’intéresser un public jusque là méconnu des instances participatives classiques. Finalement, 6761 habitants ont voté pour 59 projets en lice, désignant ainsi 16 lauréats.
Le jury a salué la cohérence de la campagne qui a parfaitement intégré l'aspect pédagogique auprès de cibles très larges (tous les Angevins et Angevines dès 11 ans étaient appelés à voter), dans une communication inscrite dans le temps - un prérequis pour réussir la mise en œuvre d'une telle politique publique.

Le budget participatif d'Angers
Communication interne

Le Prix de la catégorie communication interne est attribué à Grand Lyon Habitat pour sa cérémonie des gardiens diplômés

Une cérémonie de remise des diplômes originale qui vient conclure un an de formation, reconnaître l’investissement des équipes et récompenser la réussite des gardiens aux examens. Elle marque la fin de la première phase du projet Gardiens, lancé pour réfléchir à l’évolution du métier au sein de Grand Lyon Habitat et dont l’objectif est de pérenniser le métier, le professionnaliser et le revaloriser. Au total, ce sont 148 gardiens qui ont été accompagnés pour monter en compétences et exercer de nouvelles missions. Un dispositif festif, convivial et humain, qui rend hommage aux gardiens et qui signe véritablement la reconnaissance de l'organisme pour le travail de ses agents, grâce notamment aux leviers de l'humanité et de l'émotion.

Cérémonie des gardiens diplômés

Étaient aussi nominés dans cette catégorie :

  • Le SIAAP pour sa websérie C'est pas un problème
  • L'Agence Centrale des Organismes de Sécrurité Sociale (ACOSS) pour sa campagne sur la sécurité informatique
Communication citoyenne

Le Prix de la communication citoyenne est attribué à la ville de Revest-les-Eaux pour ses fresques connectées

S’inscrivant à l’origine dans une politique d’amélioration du cadre de vie, le dispositif de fresques murales de la ville de Revest-les-Eaux prend de l’ampleur, devient interactif et permet aux habitants de valoriser leur patrimoine tout en faisant vivre la mémoire du territoire. L’organisation d’ateliers d’intelligence collective et l’utilisation de méthodes issues du design-thinking placent les habitants au centre de la démarche : ils sont ainsi invités à raconter leur rapport au territoire pour co-construire un projet qui leur ressemble et concevoir les fresques. La réalisation et l’inauguration des peintures murales fait l’objet d’une communication de proximité et d’un événementiel convivial. Un dispositif qui fait preuve d’agilité pour fédérer les citoyens.

Les fresques connectées

Étaient aussi nominés dans cette catégorie :

  • La ville de La Courneuve pour ses Tremplins citoyens 2018
  • La ville d'Angers pour son budget participatif
Communication institutionnelle

Le Prix de la communication institutionnelle est attribué à la Métropole Européenne de Lille pour MEL Makers

Lancé par la Métropole Européenne de Lille (MEL), en partenariat avec la plateforme KissKissBankBank et des acteurs engagés du territoire, l’appel à projets MEL Makers vise à promouvoir les campagnes de financement participatif de 10 entrepreneurs métropolitains. Après un appel à projet et une phase de sélection organisée par la MEL, la phase d’appel aux dons est appuyée par une vaste campagne de communication déployée sur tout le territoire métropolitain, accompagnant et s’appuyant sur les porteurs de projets, et relayée sur la plateforme KisKisBankBank. Une campagne innovante et pertinente qui participe à stimuler l’économie locale et qui place la MEL en tête de réseau de l’économie circulaire : contemporain et percutant selon les dires du jury.

MEL Makers

Étaient aussi nominés dans cette catégorie :

  • La ville de Metz pour 2008-2018 : 10 ans ensemble
  • La ville des Mureaux pour Les Mureaux, de la Seine à l'espace
Attractivité et marketing territorial

Le Prix de l'attractivité et du marketing territorial est attribué à la ville de Reims pour Je suis #rémois.e

La campagne Je suis #rémois.e et fièr.e de l’être a pour but de développer et de renforcer le sentiment d’appartenance des habitants autour des grands symboles de leur ville. Six symboles sont choisis et révélés par un teasing dans les espaces publics (clean tags, vitrophanie, affiches chez les commerçants,…). Une campagne de vote appelle ensuite les habitants à choisir leur symbole préféré. C’est le bouchon de champagne qui remporte la palme et qui se voit attribuer un label spécial. Puis les six symboles sont déclinés sur de très nombreux supports et diffusés via tous les canaux de communication de la ville, en partenariat avec les structures publiques locales : affichage, carte de vœux, vitrophanie, goodies, réseaux sociaux, filtres Facebook, etc. Une campagne 100% réalisée en interne, très complète et très virale.

Je suis #Rémois.e

Étaient aussi nominés dans cette catégorie :

  • La ville de Clermont-Ferrand pour #MonClermont
  • La communauté de communes du Pays de Gex pour Elixir de nouvelle vie
Communication comportementale

Le Prix de la communication comportementale est attribué à la ville et eurométropole de Strasbourg pour Strasbourg, ça pousse

La campagne Strasbourg ça pousse incite les habitants à fleurir les façades d’immeubles, les pieds d’arbres et les trottoirs pour contribuer à la végétalisation de l’espace public. Un dispositif en deux temps est mis en œuvre pour faire connaître puis développer le projet. Il est organisé autour de visuels poétiques, d’une plateforme en ligne nourrie par les habitants qui y déposent leurs projets, d’une cartographie interactive, d’ateliers de jardinage et d’une présence active sur les médias sociaux. En 2018, plus de 51 demandes ont été formulées sur le site internet dédié parmi lesquelles 37 demandes ont été acceptées, plus de 15 pieds d'arbres et 20 trottoirs ont ainsi été végétalisés pour un total de 443,7 m². Une campagne de mobilisation créative, concrète et efficace avec une utilisation optimale de la carte interactive.

Strasbourg, ça pousse

Étaient aussi nominés dans cette catégorie :

  • Pays Pyrénées Méditerranée pour Localisez !
  • Le département de la Gironde pour sa vidéo sur la sécurité routière
Communication culturelle et événementielle

Le Prix de la communication culturelle et événementielle est attribué à Saint-Etienne métropole pour les 30 ans du Musée d'Art Moderne et Contemporain

A l’occasion des 30 ans du Musée d’Art Moderne et Contemporain de Saint-Etienne, la métropole et le Musée mettent en œuvre une nouvelle stratégie de communication pour réaffirmer l’identité de l'établissement culturel, repositionner ses actions au niveau local mais aussi national et international, et stimuler sa fréquentation. Ces messages sont portés par des visuels colorés et créatifs, diffusés via un plan média important : de nombreux partenariats avec les médias culturels nationaux et une diffusion dans la presse régionale et locale durant plus de deux mois. Les supports print et web de la métropole et du musée sont également mobilisés et le programme des 30 ans diffusé dans les grandes villes de la région. Une campagne ciblée et efficace qui a permis une augmentation de fréquentation de 17% par rapport à l’année précédente, dont une augmentation des visiteurs nationaux, ne résidant pas sur le territoire. Un parti-pris graphique à la hauteur de la réputation créative de la ville.

Les 30 ans du Musée d'Art moderne et contemporain

Étaient aussi nominés dans cette catégorie :

  • La ville de Grenoble pour la célébration des 50 ans des JO d'hiver de Grenoble
  • La ville de Nanterre pour le festival Parade(s)
Prix des jeunes Cap'Com / ANACEJ

Le Prix des jeunes Cap'Com / ANACEJ est attribué à la ville de Tarnos pour le projet Nés des vagues et du fer

Pour promouvoir la ville et les actions participatives des City Jeunes (citoyens de 15 à 20 ans animant le site jeune de la ville), la ville de Tarnos les accompagne dans la réalisation d’un clip vidéo. Ce clip vise à faire connaître les actions des City Jeunes, à promouvoir la vitalité de la ville de Tarnos et à créer un projet qui permette à de nombreux acteurs de la vie culturelle et citoyenne de se rencontrer et de travailler ensemble. Les jeunes ont été libres et autonome : écriture du scénario, montage vidéo, mise en ligne, promotion sur les réseaux sociaux… Ils ont décidé de faire de la danse – discipline très pratiquée à Tarnos – le fil conducteur de leur clip et se sont tournés d’eux-mêmes vers les clubs et associations de la ville pour la réalisation des chorégraphies. La composition de la musique est issue d'un travail collaboratif avec l’école municipale de musique. Le dispositif de communication et de promotion a été conçu par les jeunes, avec l’aide de la ville. Un bilan positif puisque la communication sur les réseaux sociaux a été très suivie par les habitants de la ville et le clip très partagé.

Nés des vagues et du fer
Prix de la Créa

Le Prix de la Créa est attribué aux villes de Castelnau-le-Lez et du Crès

Le jury a souhaité récompenser les affiches de promotion de la programmation culturelle du Kiasma de Castelnau-le-Lez et de l'Agora du Crès, deux salles avec une communication mutualisée pour plus d'impact.

Programmation culturelle du Kiasma et de l'Agora
Les 21 campagnes nominées du Grand Prix 2018

Découvrez toutes les campagnes nominées pour 30e Grand Prix de la communication publique et territoriale

Les 21 campagnes nominées

Les jurys du Grand Prix Cap'Com

Trois jurys successifs se réunissent pour analyser les campagnes et attribuer les prix sous la présidence d'une personnalité.

Le président du jury 2018 est Xavier du Crest de Villeneuve, directeur de Handicap International

Serial entrepreneur en marketing et communication, Xavier du Crest de Villeneuve a pris la direction de Handicap International France en 2017. Et ce n’est pas par hasard ! Convaincu de la « nécessité d’être un acteur économique mais aussi social » il attache une grande importance à l’intérêt général et met toutes ses compétences en œuvre pour servir cette mission : techniques du marketing, lobbying et plaidoyer, arts appliqués, communication digitale et multicanale, etc. Sensible à l’évolution créative des campagnes de communication publique, c’est avec cette curiosité, cette exigence et ses multiples regards qu’il analysera les campagnes de communication du Grand Prix Cap’Com 2018.

Le jury pro

Composé d'une trentaine de professionnels de la communication publique (directeurs de la communication, graphistes, community managers, agences,...) et d'observateurs du secteur public local, le jury pro se réunit durant une journée à l'Assemblée des Communautés de France pour analyser l'ensemble des campagnes présentées au concours et déterminer les meilleures campagnes de communication publique de l'année : les "nominés". Pour l'édition 2018, les membres du jury pro sont :

  • Karine Bordet, directrice de la communication de la ville de Saint-Fons
  • Manuel Chevalier, chargé de communication et des relations presse de la ville de Bernay
  • Armelle Cunego, responsable de la communication numérique et des publications de la ville de Savigny-le-Temple
  • Céline Duthil, directrice de la communication de la ville de Saint-Herblain
  • Katia Guerin, directrice de la communication de la ville d'Enghien-les-Bains
  • Sandrine Guirado, responsable de la communication de l'AdCF
  • Lucile Guitienne, directrice adjointe du Museum-Aquarium de Nancy
  • Hervé Francès, directeur de l'agence Oko
  • Dominique Mégard, présidente du comité de pilotage de Cap'Com
  • Deborah Munzer, présidente de la Fédération Nationale des Collectivités Territoriales pour la Culture et adjointe au maire de la ville de Nogent-sur-Marne
  • Clémence Nicollet, social media manager de l'agence Entrecom
  • Florence Pierreville, responsable communication de SNCF Réseau, territoire Auvergne Rhône-Alpes
  • Marie-Pierre Pernette, déléguée générale de l'Anacej
  • Anne Revol, rédactrice en chef de la newsletter de Cap'Com
  • Anne Robion, responsable de la communication institutionnelle de Santé Publique France
  • Sabine Rodriguez, responsable de la communication et de la promotion des espaces naturels métropolitains, Métropole Européenne de Lille
  • Catherine Segeral, responsable de la communication interne du département de Saône et Loire
  • Julie Seydoux, directrice associée de voix publique
  • Cécile Triballier, directrice marque de Charentes Tourisme

Le grand jury

Le grand jury est composé de représentants du monde de la communication et des médias ainsi que des lauréats du Grand Prix de l'année précédente. Il est présidé par une personnalité choisie pour le regard particulier qu'elle porte sur la communication des institutions publiques. Le grand jury établit le palmarès en décernant les prix de catégories et le Grand Prix de l’année parmi les campagnes nominées par le jury pro. Pour l'édition 2018, les membres du grand jury sont :

  • Xavier du Crest, directeur de Handicap International et président du jury
  • Bernard Deljarrie, délégué général de Cap'Com
  • Naïs Kinet, graphiste à l'atelier Michel Bouvet
  • Caroline Laplane, directric adointee de la communication de l'université de Strasbourg, lauréate du Grand Prix Cap'Com 2017
  • Pauline Restoux, directrice générale d'In Media Res
  • Anastasie Tsangary-Payen, responsable de la promotion du territoire et des évènements de la métropole de Lyon

Le jury des jeunes

Une sélection de campagnes est soumise à l’analyse d’une dizaine de représentants des Conseils de jeunes qui décernent le Prix spécial jeunes. Ce prix spécial est organisé en partenariat avec l'Association nationale des conseils d'enfants et de jeunes (ANACEJ). Les membres du jury jeunes 2018 sont :

  • Rémy Bougmiha, Ancien membre du Comité jeunes de l’Anacej et du conseil des jeunes de Strasbourg
  • Charlotte Cornet, Membre du Comité jeunes de l'Anacej et du Conseil des jeunes d’Issy-les-Moulineaux
  • Inès Frebault-Mejaat, Membre du Comité jeunes de l'Anacej et du Conseil Parisien de la Jeunesse
  • Freddy Korsaga, Ancien membre du Comité jeunes et du Conseil des jeunes d'Antony
  • Amina Layes, Membre du Conseil Parisien de la Jeunesse
  • Sylvain Périchon, Membre du Conseil Parisien de la Jeunesse
  • David Oupoh Gozo, Chargé de communication de l’Anacej
  • Grégoire Quelun, ancien membre du Conseil des jeunes d'Antony
  • Fatoumata Sylla, Ancienne membre du Comité jeunes de l'Anacej et du Conseil des jeunes d'Ermont

Le règlement du Grand Prix Cap'Com

Consultez le règlement du Grand Prix pour connaître ses catégories, la procédure d'inscription et les éléments d'analyse des dossiers.

Le règlement du Grand Prix Cap'Com

Qui peut participer ?

Le Grand Prix de la communication publique et territoriale concerne toute opération de communication menée par une collectivité territoriale, un EPCI ou une structure intercommunale, une administration déconcentrée ou un ministère, une chambre consulaire, un office de logement social, une SEM, un organisme public ou parapublic, une association d'intérêt général. La participation au prix est simple et gratuite ce qui permet à toutes les structures, y compris les plus petites, de concourir. Les dossiers déposés par une agence prestataire doit être co-signé par un représentant administratif ou élu de l'institution candidate.

Quand puis-je déposer ma candidature ?

Chaque année, les inscriptions pour le Grand Prix Cap'Com sont ouvertes du 1er juillet au 15 octobre. Les dossiers présentés concernent les stratégies et campagnes de communication dont les opérations sont intervenues durant les 12 mois précédant l'acte de candidature.

Peut-on concourir plusieurs fois ?

Les candidats peuvent présenter un ou plusieurs dossiers, dans une ou plusieurs des catégories du Grand Prix Cap’Com. Un dossier spécifique doit être réalisé pour chacune des opérations présentées.

Quelles sont les catégories du Grand Prix ?

Le Grand Prix Cap’Com est organisé en 7 catégories thématiques représentant les grandes fonctions de la communication publique territoriale : communication interne, communication institutionnelle, attractivité et marketing territorial, communication culturelle et événementielle, communication comportementale, communication citoyenne, communication d'accompagnement de projets et de chantiers.

Fermer

Le règlement du Prix de la presse territoriale 2020

Procédure d'inscription

Le Prix de la presse et de l’information territoriale concerne toute publication périodique papier et/ou plurimedia destinés à la population ou aux agents de la structure candidate, dont au moins un numéro a été diffusé durant l’année en cours.

Peuvent être candidats : - tout type de collectivité territoriale (commune, intercommunalité, département, région) - toute institution publique (administration déconcentrée, ministère, chambre consulaire, syndicat mixte, office de tourisme, de logement social…)

Tous les dossiers sont présentés par la collectivité territoriale ou l’institution publique. Un dossier déposé par une agence prestataire doit être co-signé par un représentant administratif ou élu de l’organisme candidat.

Quelles sont les périodes concernées ? Les inscriptions pour le 22e Prix de la presse et de l’information territoriale sont ouvertes du 25 février 2020 au 15 avril 2020.

Comment participer ? La participation au Prix de la presse et de l'information territoriale est gratuite. Pour valider votre candidature, il faut impérativement respecter les 4 étapes de l’inscription :

Étape 1 : s’enregistrer sur le site de Cap’Com

Étape 2 : télécharger et compléter la fiche de synthèse (lien de téléchargement fourni dans le mail automatique envoyé par Cap'Com) présentant la publication candidate

Étape 3 : envoyez votre dossier de candidature (fiche de synthèse + autres pièces justificatives selon votre catégorie) par wetransfer à l'adresse mail indiquée dans le mail automatique envoyé par Cap'Com

Étape 4 : compte tenu de la situation de confinement, nous passons sur une candidature entièrement dématérialisée. L'envoi du dossier par courrier n'est donc plus obligatoire. Mais pour ceux qui le peuvent, n'hésitez pas à envoyer votre dossier papier à l’adresse suivante : CAP’COM – 22E PRIX DE LA PRESSE TERRITORIALE C/O Didier RIGAUD 136 avenue de l’Argonne 33 700 Mérignac

Attention, l’inscription au Prix de la presse et de l'information territoriale n’est définitivement validée qu’à réception du dossier complet.

Les catégories du Prix de la presse territoriale Le Prix de la presse territoriale est organisé en 6 catégories. Leur dénomination s’entend de manière large et permet à tout dossier de concourir au prix. Les candidats déposent un dossier dans la catégorie de leur choix cependant le jury pro se réserve le droit d'attribuer le dossiers à une autre catégorie s'il le juge pertinent. Les catégories sont les suivantes :

Prix du projet éditorial : il récompense une collectivité pour sa ligne éditoriale au regard des objectifs de départ, de l’organisation des contenus, de leur adaptation au public cible et de l’articulation entre les différents médias.

Prix de la plume d'or : il récompense un article de fond ou une série d’articles courts (3 maximum), tout support confondu, remarquable par son écriture, son ton, son angle et qui traite un sujet au profit de l’information des citoyens.

Prix de la conception graphique : il récompense une publication pour l’efficacité de sa maquette et de son exécution, pour ses parti-pris graphiques et pour la qualité de son iconographie.

Prix de la Une : il récompense la Une d’un numéro pour son impact graphique et textuel.

Prix des publications internes : il récompense une publication interne périodique destinée aux personnels de la collectivité territoriale ou de l’institution publique.

Prix des petits poucets : ce prix est destiné aux communes de moins de 10 000 habitants et aux communautés de communes de moins de 20 000 habitants publiant périodiquement une publication.

Prix des étudiants – Bordeaux Montaigne : il est décerné par le jury des étudiants de la Licence professionnelle « Communication éditoriale et digitale » de l’Université Bordeaux Montaigne.

Le Grand Prix Cap’Com de la presse territoriale est décerné par le grand jury parmi l’ensemble des publications nominées au jury pro, toutes catégories confondues.

Quels sont les éléments du dossier ? Pour assurer l’égalité des candidats, la présentation des dossiers est uniforme et contient pour tous :

  • La fiche de synthèse argumentée de 3 pages maximum correctement remplie. Destinée aux membres des jurys, elle ne doit faire l’objet d’aucune modification de forme ni d’organisation des items. La fiche de synthèse est disponible en téléchargement sur le site de Cap’Com et jointe au mail de confirmation d’enregistrement de la campagne.

Selon la catégorie à laquelle vous candidater :

  • Les 3 derniers numéros de votre publication à la date du dépôt de candidature, chacun en 3 exemplaires et/ou 3 dernières newsletter et/ou l’adresse de votre site internet dédié et/ou une capture d’écran de chacun de vos réseaux sociaux (cat. projet éditoriale)

  • Les 3 derniers numéros de votre publication (cat. conception graphique, publication interne, petits poucets)

  • La Une de votre choix, éditée entre janvier 2019 et mars 2020, en 3 exemplaires (cat. Une)

  • 1 article de fond ou une sélection d’articles courts (3 items maximum) (cat. plume d'or)

Peut-on concourir plusieurs fois ? Les candidats peuvent présenter une publication externe et une publication interne. Ils peuvent également déposer un dossier pour leur publication dans plusieurs catégories. Dans ce cas, un dossier par catégorie doit être déposé.

L'analyse des dossiers L’analyse des dossiers se fait en plusieurs étapes. Ils sont soumis à des regards successifs et différents. Ils sont examinés au sein de catégories thématiques indépendamment de la taille et de la nature de l’organisme candidat. Les membres des jurys tiennent compte des disparités d’échelle et de moyens dans leurs délibérations.

Les jurys Le jury pro rassemble une vingtaine de professionnels de la communication publique, du journalisme territorial et du graphisme. Pendant une journée complète il étudie l’ensemble des dossiers qui lui sont présentés et distingue les “nominés”. Ce sont les publications de collectivités et institutions publiques les plus remarquables de l’année. La liste des nominés est rendue publique à l’issue de ce premier jury. Seuls les nominés restent en lice pour obtenir un prix.

Le grand jury est composé de représentants du monde de la communication, du journalisme et des médias. Il est présidé par une personnalité choisie pour le regard particulier qu’elle porte sur les publications territoriales. Ce second jury établit le palmarès en décernant les prix de catégories et le Grand Prix de la presse territoriale de l’année parmi les campagnes nominées par le jury pro.

Le jury des étudiants : une sélection de publications territoriales est soumise à l’analyse de la promotion 2019-2020 de la Licence professionnelle « Communication éditoriale et digitale » de l’Université Bordeaux Montaigne. La promotion décerne le Prix des étudiants.

Le Prix de la presse et de l'information territoriale a été créé en 1998 à l’initiative de Didier Rigaud, maître de conférences à l’Université Bordeaux Montaigne, à destination de la formation des étudiants. C’est donc historiquement que le jury pro et le jury des étudiants se tiennent à Bordeaux.

Les critères d’évaluation Le Prix de la presse et de l'information territoriale s'attache au projet éditorial de la publication papier et à sa place dans l’écosystème d’information globale de la structure candidate. Chaque jury analyse les publications au regard des critères d'évaluation suivants : * Le projet global et la ligne éditoriale * La diffusion et l’articulation de la publication avec son écosystème d’information * La maquette et le graphisme * Le contenu rédactionnel * Les critères de responsabilité environnementale

Valorisation des publications primées Le palmarès Le palmarès complet est dévoilé à l’occasion des Rencontres nationales de la presse territoriale qui se tiennent chaque année. En 2020, la cérémonie de remise du 22e Prix de la presse et de l’information territoriale se tiendra en juin à Paris. La cérémonie de remise des prix est l’occasion de découvrir les publications lauréates, les tendances ainsi que les meilleures pratiques du moment. Les candidats primés s’engagent à être présents à la cérémonie.

Valorisation des lauréats Les publications récompensées font l’objet de publications régulières dans les supports d’information du réseau. Les lauréats peuvent également être amenés à présenter leur publication lors d’événements professionnels tels que le Forum Cap’Com ou les Rencontres nationales de la communication publique. Les publications gagnantes intègrent également le benchmark de Cap’Com. Un kit de communication est fourni aux lauréats pour valoriser l’obtention du Prix de la presse et de l’information territoriale sur leur publication et/ou sur l’ensemble des supports à leur disposition.

En candidatant au Prix de la presse territoriale, vous êtes abonné à la newsletter de Cap'Com (envoyée tous les 15 jours). Cet abonnement vous permet de bénéficier des comptes-rendus des événements du réseau et de l'actualité de la communication publique.