Aller au contenu principal

Un baromètre pour mesurer « objectivement » l’initiative locale

Publié le : 2 avril 2019 à 17:50
Dernière mise à jour : 4 avril 2019 à 21:26
Par Cap'Com

BIL passe les villes au radar… ou plutôt les métropoles dans des diagrammes de Kiviat (ou diagramme en radar). Car le Baromètre d’initiative locale (BIL) lancé le 20 mars par l’institut Aristoclès avec ses partenaires a pour ambition d’établir le niveau de participation des acteurs économiques à la vie des territoires.

La précision est importante car le BIL risque fort d’être compris comme un indicateur de performances des politiques publiques, alors qu’il travaille avec le prisme de l’entrepreneuriat. Les trois premières métropoles à être radarisées par le BIL sont Metz, Grenoble et Rouen. Les résultats de Grenoble en matière de développement durable et de participation citoyenne prouvent bien qu’il s’agit d’une évaluation des mesures prises par les entreprises (ou de leur niveau de participation), et pas de l’action des collectivités locales. Le tableau de bord résultant permet une visualisation et surtout une caractérisation des territoires qui prendra toute sa mesure lorsque le BIL couvrira les 22 métropoles en 2020.