Aller au contenu principal

Du marketing territorial, oui mais pourquoi ?

Publié le : 8 janvier 2019 à 08:30
Dernière mise à jour : 10 janvier 2019 à 13:50
Par Marc Thébault

Au fond du fond du fond, le marketing territorial, à quoi ça sert ? Je veux dire vraiment ? Enfin comprenez « pourquoi en faire au bout du compte » ? Il m’est apparu que la réponse n’était pas si évidente. En réalité si, elle l’est ; pour autant, d’autres réponses arrivent d’abord à l’esprit et, pour dire les choses comme elles sont, nous embrouillent et nous écartent de la vraie finalité. Finalité qui, pour le coup, ne m’est revenue que grâce aux lumières de Christophe Alaux, indispensable responsable de la Chaire ANMT (Attractivité et Nouveau Marketing Territorial) d’Aix-en-Provence. Tâchons d’être à la hauteur dans la démonstration ci-dessous …

Par Marc Thébault

Le marketing territorial, pour être court, disons que c’est la mise en place d’une stratégie et de programmes d’actions visant à promouvoir un territoire. Cela passe parfois par la création d’une « marque » de territoire. Oui, OK, mais pourquoi donc ?

Pour faire simple : la création d’une « marque de territoire » sert à rassembler, sous une bannière commune (et indépendamment de toute leadership d’une seule institution), tous les acteurs locaux qui souhaitent se mobiliser ensemble. Oui, mais pourquoi cette mobilisation ?

Les raisons sont multiples : pour éviter la cacophonie, pour « chasser en meute », pour mutualiser des moyens humains, matériels ou financiers, pour partager idées et projets, etc. Oui, mais pourquoi ?

Pour partager, en toute cohérence, une plateforme commune d’arguments réfléchis, véritablement en lien avec ce qu’est le territoire en propre, d’un point de vue matériel ou immatériel. Oui, mais pourquoi ?

Pour réussir à le différencier de ses concurrents et délivrer des avantages qui devront être reçus comme « crédibles ». Oui, mais pourquoi ?

Pour améliorer la notoriété, la visibilité et l’image perçue par les cibles visées par le territoire en question. Oui, mais pourquoi ?

Pour mener des opérations, au service de l’attractivité du territoire, qui auront ainsi plus de chances d’être repérées. Oui, mais pourquoi ?

Certainement pour attirer ou des touristes, ou des investisseurs, ou des entreprises, ou de l’emploi, ou des habitants, ou des évènements, etc. Oui, mais pourquoi ?

À l’évidence, pour rendre le territoire plus riche à tous points de vues : plus riche en talents, plus riches en compétences, plus riche en capacité de se transformer, d’offrir des services, de mener des projets, etc. Oui, mais pourquoi ?

Et si c’était, en fin de compte, au bout du bout du bout, principalement pour améliorer la vie quotidienne des habitants (quel que soit leur statut, quel que soit leur rôle). Et si, en définitive, il convenait de se souvenir que toute démarche d’attractivité, si elle vise des cibles spécifiques la plupart du temps externes, a pour finalité le mieux vivre sur le territoire, certes pour les nouveaux venus, mais principalement pour les habitants eux-mêmes. Histoire d’éviter les phénomènes « anti-touristes » par exemple (voir sous ce lien notamment), et histoire de redistribuer les « bénéfices » à tous les membres de la communauté territoriale.