Aller au contenu principal
22e édition

Le Prix de la presse territoriale 2020 - nomines

Le prix des publications des collectivités territoriales

Mardi 2 juin, le palmarès du Prix 2020 de la presse territoriale sera dévoilé et décrypté en direct sur le web. Rendez-vous à 15h30 en live sur la chaîne Youtube du réseau Cap'Com !

Le Prix de la presse territoriale récompense les magazines et journaux de collectivités locales. Il permet d'en observer les tendances éditoriales et graphiques, ainsi que l'adaptation de ces supports aux évolutions numériques comme aux attentes des habitants. Avec un tirage de 150 millions d'exemplaires par an, la presse territoriale reste le premier support de communication des collectivités locales. Chaque année, les candidatures sont ouvertes pendant le mois de mars.

Inscription à la cérémonie de remise des prix
Événement virtuel

Les nominés

Projet éditorial

Région Bourgogne Franche-Comté • Local & Bio
La région Bourgogne-Franche-Comté est engagée depuis plusieurs années dans le soutien à l’agriculture locale et bio et souhaitait avoir un support à diffuser pour valoriser ces producteurs qui travaillent à la préservation d’une agriculture de qualité. C’est un magazine qui porte avant tout des valeurs humaines, écologiques et sociales. Il est complété par une rubrique dédiée sur le site internet de la région : https://www.bourgognefranchecomte.fr/les-actualites-local-bio-tags

Communauté d’agglomération de Saintes • L’Esprit d’Agglo
Le magazine place l’humain au centre de sa ligne éditoriale. La parole est régulièrement donnée aux acteurs du territoire et, dans la mesure du possible, les photos accordent une large place aux hommes et femmes qui font l’agglomération. Le magazine se veut à la fois un outil d’information sur les actions de l’agglomération et sur l’actualité du territoire. Des rubriques spécifiques sont dédiées aux habitants et ainsi qu’aux acteurs de l’agglomération.

Rennes Ville et Métropole • Les hors-série thématiques
Aux côtés et en complément de leurs publications régulières, la ville et la métropole de Rennes publient chaque année un supplément thématique, constituant année après année une série homogène et cohérente. En balayant un sujet précis grâce à une série de dossiers, interview et portraits, le magazine vise à éclairer et contextualiser une politique publique et à aborder une dimension identitaire fortement ancrée dans le territoire (la culture bretonne, les musiques actuelles, le street-art, etc).

Ville de Nancy • Nancy Mag
Après une refonte éditoriale et visuelle, la dernière version du Nancy Mag voit le jour en 2018. On y fait la part belle aux habitants avec des portraits, des témoignages, des récits… on y trouve aussi plus de pédagogie avec notamment des infographies pour expliquer les mesures et les actions proposées ou prises par la ville. Les quartiers y sont abordés différemment grâce à une rubrique « Une journée dans un quartier » sous forme de balade à la rencontre des habitants.

Ville du Port • Le Port Koméla
Souffrant d’une image dégradée depuis plusieurs années, la ville du Port a décidé de mettre en place ce journal municipal pour revaloriser l’image du territoire et développer la fierté de ses habitants, afin de bâtir une image attractive et dynamique. Pour cela, le magazine valorise ses habitants en leur donnant la parole et met en avant les démarches de développement de la ville dans une approche fédératrice. Le magazine est également complété par des contenus plus interactifs : certains articles sont accompagnés de contenus vidéos que le lecteur peut visionner grâce à des QR code.

Conception graphique

Communauté d’agglomération Seine Eure • Mon Agglo
La conception d’une maquette plus moderne a été réalisée par les graphistes de la direction de la communication. Elle intègre des éléments de la charte graphique de l’agglo tout en s’en détachant un peu pour lui donner une singularité. L’objectif est de faire du magazine un support incontournable et à part entière. Les rubriques sont retravaillées avec des appellations qui jouent sur le nom du territoire (Seine-Eure : SE) : se le dire, se rencontrer, se créer, etc… et avec des pictos qui facilitent le repérage des rubriques. Pour inciter et fluidifier la lecture, les articles sont plus courts, le sommaire est mis en images et on retrouve beaucoup d’éléments hors texte.

Région Bourgogne Franche-Comté • Local & Bio
La volonté est d’avoir un magazine qui soit qualitatif sur la forme comme sur le fond. La maquette a été réalisée par une agence et les mises en page sont réalisées par différents graphistes. L’idée est de mettre en valeur les agriculteurs de Bourgogne-Franche-Comté mais aussi leurs produits grâce à de très belles photos. Les infographies sont aussi présentes afin d’ajouter un peu de légèreté aux informations chiffrées et rythmer le magazine.

Rennes Ville et Métropole • Les hors-série thématiques
De même que l’iconographie et la dimension rédactionnelle font l’objet d’une attention particulière, la création graphique est prépondérante dans la réalisation des hors-série thématiques. L’idée est d’installer un « esprit collection » et ces ouvrages de qualité ont vocation à être conservés, pourquoi pas dans une bibliothèque. Depuis 3 numéros, c’est une jeune graphiste indépendante qui assure la conception graphique. Son rôle est bien sûr de créer les conditions d’une lecture confortable. Mais aussi d’apporter une plus-value réelle dans la façon de mettre les sujets en abyme.

Ville de Nancy • Nancy Mag
La maquette est aérée pour inviter à la lecture. On trouve aussi des rythmes différents (brèves, articles courts, rubriques double page, infographies, dossier principal, portraits…) pour les lecteurs pressés ou ceux qui veulent aller plus loin. L’iconographie est très présente avec un travail photo sur des doubles pages, façon poster, ou sous forme de galeries.

Communauté d’agglomération Seine Eure • Le P’tit Mag
L'objectif est de créer un journal interne qui ressemble à un magazine : beaucoup de photos, d'illustrations, des articles courts, des brèves, des exergues et des encadrés qui donnent envie de lire et de parcourir les pages. Sans oublier le choix du format plus compact, pour une prise en main facile. Le rubriquage a été pensé pour amener un ton léger. Le choix de la bichromie (par page) a été fait afin de rendre ce magazine plus élégant, mais aussi pour fa-ciliter la lecture.

Publication interne

Grand Besançon Métropole • Mag 3 et Mag 3 actus
Le projet éditorial a été conçu pour palier à un déficit d’information sur les actualités des services et de la collectivité et un souhait de communiquer sur les projets des agents, leurs actions ou leurs évolutions. Deux supports se complètent :
- un trimestriel, recentré sur des articles de fond et sur les rubriques plébiscitées par les agents : zoom service, zoom métier, passion, dossiers thématiques etc.
- un mensuel qui traite des sujets d’actualité pour garder un lien fort et régulier avec les agents

Nantes Métropole • Vue d’ensemble
La valeur centrale du magazine est la proximité : avec des sujets proches des préoccupations des agents, un mode de traitement simple et pédagogique, un ton proche et convivial et une valorisation importante agents. Le magazine porte une attention particulière à respecter un équilibre entre le traitement de sujets concernant aussi bien les agents administratifs que les agents de terrain. Le contenu du magazine est élaboré en lien avec un réseau de 65 correspondants de communication interne qui font remonter des propositions de sujets à l’équipe éditoriale.

Communauté d’agglomération Seine Eure • Le P’tit Mag
Collectivité nouvelle, la CA Seine Eure se devait d’inscrire son journal interne dans ce nouveau contexte. C’est pourquoi ce dernier se veut le moins institutionnelle possible et vraiment tourné vers les agents. Le « nous » est souvent employé pour donner un sentiment d’appartenance. Les noms des agents sont écrits en entier. La priorité est de parler d’eux et les mettre en avant dans des dossiers transversaux. Une part belle est aussi faite à la photo afin de pouvoir mettre des visages sur des noms.

Petits Poucets

Ville de Malaunay • Le M
Le journal est construit de manière dynamique avec une conception graphique construite en clin d’œil aux autres outils de communication (fb, site web) mais qui veut de fait dédier une place importante à l’information papier. À l’heure où l'on alerte sur la fracture numérique et la nécessité de maintenir un lien fort avec les publics éloignés de l’accès au numérique, le journal vient redonner du lien entre lecteur et collectivité. Une place forte et assumée est donnée à l’image avec des espaces dédiés, même dans les titres, pour donner à voir avec qualité à ce qui se vit au quotidien sur le territoire. Le magazine fait le choix d'une approche habitante, avec un portrait d’acteur-trice sur chaque couverture, une interview intérieure en lien et un sujet qui rejoint la thématique abordée.

Ville de Brains • Brains Mag’
Le Brains Mag’ donne des informations pratiques aux usagers et permet de suivre l’évolution de la commune. Il rend lisible l’action municipale et légitime les actions des élus. La place est donnée aux citoyens en réalisant des sondages et interview, en écoutant leurs suggestions de sujets d’articles. Ce qui favorise le vivre ensemble et le développement d’un sentiment d’appartenance. Il est un moyen de suivre l’actualité municipale (ses projets, actions et services), de s’informer avec des dossiers thématiques, de suivre l’actualité associative, d’avoir de l’Information éclairante, pratique et factuelle et de découvrir des portraits des acteurs, partenaires et habitants de la commune.

Gignac-la-Nerthe • Le P’tit Vivournet
Un journal fait par et pour les enfants. L’ensemble du contenu est décidé puis rédigé par des élèves de CM1 et CM2 regroupés au sein de comités de rédaction. Outil fédérateur, il devient un vecteur pour associer de plus en plus les enfants aux projets qui les concernent. La maquette est colorée et s’inspire des codes de la BD. Le journal se décline également sous forme de journal télévisé, également créer par les enfants : https://www.youtube.com/watch?v=WgtGh3mRt-0

Ville de Croissy-sur-Seine • Côté Croissy
Côté Croissy est un magazine complet, varié et surtout adapté à la population : on y trouve des parties « informations pratiques », qui renseignent les habitants sur les événements à venir mais également des sujets de fond, notamment grâce aux dossiers. Il s’adapte également à l’air du temps en proposant, depuis trois ans, un magazine jeune et dynamique, avec une maquette originale.

Plume d'or

De gauche à droite : Agence régionale économique de Bourgogne Franche Comté • InfluenceS / Rennes ville et métropole • Les Hors Série / SYAGE • L'O

Une

De gauche à droite : ville de Bondy • Reflets / Aquitanis • Questions de transition(s) / CA Seine Eure • Mon agglo / CA Seine Eure • Le P'tit Mag / ville de Malaunay • Le M / ville de Nancy • Nancy Mag / Montfort communauté • Agir ensemble / SYAGE • L'O

Les jurys de la presse territoriale

Cette année, coronavirus et situation de crise oblige, l'organisation du Prix de la presse et de l'information territoriale a été transformée :
* le jury étudiant n'a pas pu avoir lieu
* le jury pro et le grand jury se tiennent en visioconférence grâce à la mobilisation de ses membres

Jean Dumonteil, président du jury 2020

Jean Dumonteil, journaliste spécialisé des collectivités territoriales , est le président du jury 2020.

Animateur de nombreux débats sur les politiques publiques territoriales et le développement social, ancien directeur de la Gazette des communes, des départements, des régions, il est secrétaire général du Global Local Forum, réseau international francophone indépendant d’expertise et d’action sur le développement territorial et le renforcement de l’action publique locale http://www.global-local-forum.com/.

Auteur d’études et de rapports sur l’évolution des collectivités territoriales et des services publics locaux, Jean Dumonteil est consultant régulier auprès de l’Association des maires de France et des principales associations d’élus locaux français. Il est le créateur de l’Atlas des modes de gestion des services publics locaux.

Dernier livre paru : La France des possibles (Fayard, 2020)

Le jury pro

Il rassemble des professionnels de la communication publique, du journalisme territorial et du graphisme. Le jury pro du 22e Prix de la presse territoriale est composé de :

  • Louis Costenoble, directeur de la communication de la ville d'Arcachon
  • Marion Pellé, directrice adjointe de la communication du département des Pyrénées-Atlantiques
  • Laure Duplaa, directrice de la communication de la communauté de communes du Val de Garonne
  • Sophie Hazera, chargée de publication de la communauté de communes de Lacq-Orthez
  • Didier Rigaud, maître de conférences à l’Isic Université Bordeaux Montaigne
  • Véronique Rufas, directrice de la communication et de l'administration numérique de la ville de Blanquefort
  • David Gimenez, graphiste pour l'agence E3 et intervenant à l'Isic Université Bordeaux Montaigne
  • Michael Lacour, chargé de communication interne à la ville de Mérignac
Le grand jury

Composé de représentants du monde de la communication, du journalisme et des médias, il est présidé par une personnalité choisie pour le regard particulier qu’elle porte sur les publications territoriales. Il décerne les prix de catégories et le Grand Prix de la presse et de l'information territoriale parmi les publications nominées par le jury pro. Exceptionnellement cette année, comme pour le jury pro, le grand jury s'est tenu en visioconférence après analyse des dossiers des nominés par les membres du jury.

  • Jean Dumonteil, journaliste spécialiste des collectivités territoriales, président du jury 2020
  • Bernard Deljarrie, délégué général de Cap’Com
  • Marie-Hélène Galin, directrice de la communication de l'Association des Maires de France
  • Lucille Roué, responsable de la communication de la ville de La Tour du Pin
  • Didier Rigaud, maître de conférences à l'Isic Université Bordeaux Montaigne
  • Antonin Lamberty-Garric, directeur de la communication et des relations presse de la Mildeca (mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives)
  • Philippe Debondue, directeur de la communication de la ville de Nîmes ou Emmanuelle Laurent, rédactrice en chef du magazine Vivre Nîmes, prix de la presse territoriale 2019

Le règlement du Prix de la presse territoriale

Qui peut participer ?

Le Prix de la presse territoriale concerne toute publication périodique papier destinée à la population ou aux agents de la structure candidate, dont au moins un numéro a été diffusé durant l’année en cours. Pour garantir l'accès à tous, la gratuité et la simplicité de participation sont érigés en principe.

Peuvent être candidats : toutes les collectivités territoriales : communes intercommunalités, départements, régions ; et toutes les institutions publiques : administrations déconcentrées, ministères, chambres consulaires, SEM, syndicats mixtes, offices de tourisme, de logement social...

Un dossier déposé par une agence prestataire doit être co-signé par un représentant administratif ou élu de l’organisme candidat.

Le Prix de la presse territoriale est organisé en 6 catégories. Leur dénomination s'entend de manière large et permet à tout dossier de concourir au prix. Les candidats déposent un dossier global et c'est le jury pro qui nomme les dossiers dans une catégorie du concours.

Règlement du Prix de la presse territoriale

À lire aussi

Maintenir le journal territorial pour conserver le lien
Lire la suite
Palmarès du Prix de la presse territoriale 2019
Presse territoriale : vers un journalisme citoyen
Lire la suite
Dans les mêmes thématiques :