Aller au contenu principal

Le Grand Prix Cap'Com 2023

Le Prix des campagnes de communication publique et territoriale

Le Grand Prix Cap'Com récompense les campagnes de communication des collectivités locales, institutions publiques et associations d'intérêt général. Au-delà de la reconnaissance de la qualité du travail des professionnels de la communication publique et territoriale, le Grand Prix Cap'Com est un véritable observatoire des tendances du secteur.

Le palmarès du Grand Prix Cap'Com 2023

Les lauréats prennent la pose à l'issue de la cérémonie de remise du Grand Prix Cap'Com 2023 en clôture du Forum de la communication publique à Toulouse.

Un dispositif complet, cohérent et innovant qui invite à porter un nouveau regard sur le territoire.

Klimentini Diakomanoli, spécialiste européenne des questions de désinformation et présidente du jury du Grand Prix Cap'Com 2023

La campagne d'attractivité « En vrai, c’est dans le Pas-de-Calais » de Pas-de-Calais Tourisme remporte le 35e Grand Prix de la communication publique et territoriale.

Pour améliorer la notoriété de la destination sur la période « hors saison » et auprès de cibles de proximité, Pas-de-Calais Tourisme déploie une stratégie d’attractivité innovante, bien pensée et expérientielle. Les objectifs posés sont le fruit d’un diagnostic pragmatique : alors que la destination est prisée des locaux en haute saison, elle peine à surmonter les a priori en période hivernale. Le dispositif repose sur deux piliers : une offre packagée de 250 expériences authentiques à vivre sur le territoire en automne/hiver ; la mise en avant de symboles identitaires forts pour renforcer la fierté et séduire une cible de proximité. L'opération au plan média 100 % digital, s’appuie sur les jeunes et sur les locaux comme acteurs d’influence et du changement, ainsi que sur la convergence de l’ensemble des contenus diffusés vers un site dédié à la mise en valeur de l’offre territoriale. Cette stratégie astucieuse adapte avec modernité et authenticité les fondamentaux du marketing, au profit de l’hospitalité et de l’attractivité locale.

Le palmarès complet du 35e Grand Prix de la communication publique et territoriale a été dévoilé le jeudi 7 décembre 2023, en clôture du Forum Cap’Com de Toulouse et en présence de la présidente du jury. Au total, 11 collectivités locales ont été récompensées pour la qualité et l'efficacité de leur campagne de communication.

Le Grand Prix Cap'Com 2023

Le Grand Prix Cap'Com 2023 est attribué à Pas-de-Calais Tourisme pour sa campagne « En vrai, c'est dans le Pas-de-Calais »

« En vrai, c’est dans le Pas-de-Calais » est une stratégie d’attractivité qui se base sur les marqueurs identitaires locaux pour améliorer la perception de la destination auprès de cibles de proximité, lui donner de la visibilité à une saison où on ne l’attend pas, et accompagner la création de 250 expériences automne-hiver. 100 % digital, le plan média compte sur la production de contenus spécifiques pour créer de l’engagement : une banque d’émojis « locaux », des capsules et stories par expérience, un manifeste pour relayer les expériences clés, etc. Drôle et authentique, le dispositif casse les codes et s'appuie sur une offre de territoire importante pour renverser l’image hivernale de la destination.

En vrai, c’est dans le Pas-de-Calais !

Communication culturelle et événementielle

La ville de Rochefort pour « Le centenaire de la mort de Pierre Loti »

À l'occasion du centenaire de la mort de Pierre Loti – académicien rochefortais –, la ville de Rochefort met en place une série d'événements pour entretenir la fierté autour de cette figure locale et l’ancrer dans la mémoire collective. Malin, le dispositif de communication implique les habitants, en particulier les collégiens, qui participent à l’élaboration du programme culturel et événementiel. Calendrier distribué dans toutes les boîtes aux lettres, logo spécifique, visites virtuelles, jeux concours et dispositif de street art : à la fois pédagogiques, efficaces, attractifs et innovants, les outils déployés mobilisent une audience très large. Une campagne moderne et audacieuse, déployée avec une grande efficacité, qui fait sens autour de cette personnalité locale et contribue ainsi à renforcer le lien social et identitaire.

Centenaire de la Mort de Pierre Loti

Étaient également nommés dans la catégorie :

  • La Métropole européenne de Lille pour « Les médiathèques en ligne »
  • Le département de l'Aube pour « Ouverture de la Cité du vitrail »
  • La ville de Lille pour « La braderie, le tube de votre rentrée »

Communication institutionnelle

Nantes métropole pour « Naolib, un nouveau nom pour se déplacer dans la métropole de Nantes »

Dans un contexte où la métropole de Nantes agit pour inciter les habitants à modifier leurs comportements en matière de mobilités – et où l’offre de déplacement sur le territoire est opérée par plusieurs opérateurs portant chacun leur propre marque –, l’opération de communication vise à apporter une meilleure lisibilité de l’offre globale. Associant les différents opérateurs mobilité de la métropole, une marque unique et une nouvelle identité sont donc créées. Le déploiement s’articule notamment autour d’un site web unique, d’une plateforme téléphonique et d’un dispositif plurimédia. Une campagne forte qui relève un défi souvent partagé par d’autres collectivités : réunir les différents prestataires de service mobilité sous une même bannière institutionnelle, et ce, au profit des usagers et des modes doux.

Naolib, nouvelle identité « mobilités » de la Métropole.

Étaient également nommés dans la catégorie :

  • La métropole de Lyon pour « Les rencontres métropolitaines »
  • L'université Sorbonne Paris Nord pour « Une identité partagée »

Communication comportementale

Le département de la Seine-Saint-Denis pour « Sensibilisation aux dangers des paris sportifs en ligne »

Pour sensibiliser les jeunes urbains issus des quartiers populaires aux dangers des paris sportifs en ligne, et pour contrer l’industrie du pari en ligne qui lance d’importantes campagnes de promotion à l’approche de la Coupe du monde de football 2022, le département de Seine-Saint-Denis lance une campagne d’utilité publique. Les visuels créés reprennent et détournent les slogans des grands opérateurs de paris sportifs en ligne, permettant ainsi identification et compréhension rapide du message. Puis la campagne se décline autour de trois grandes actions : un plaidoyer médiatique du président du département, une campagne d’affichage puis une campagne digitale. Un dispositif efficace qui vient susciter le débat public sur un sujet à l’importance oubliée.

Campagne de sensibilisation aux dangers des paris sportifs en ligne

Étaient également nommés dans la catégorie :

  • La Fédération des parcs naturels régionaux pour « Quand on arrive en parc »
  • La ville de Schiltigheim pour sa campagne de « Sensibilisation contre les violences faites aux femmes »
  • L'université de Strasbourg pour « Écogestes : l'université de Strasbourg invente un nouveau vocabulaire »
  • Le département du Nord pour « Upcycling : une seconde vie pour les supports de communication »

Communication d'accompagnement de projet

La communauté de communes de la Plaine de l'Ain pour « Touquan, le service de transport à la demande »

Pour répondre aux problématiques de mobilité des plus fragiles en milieu rural, la communauté de communes de la Plaine de l’Ain met en place un service de transport à la demande, déclenché après réservation téléphonique. Organisé autour de points de prise en charge et de points de dépose, il maille le territoire avec 173 arrêts répartis dans 53 communes. Accessible, il dispose d’un service PMR et d’un tarif fixe à 2 euros la course. Après la mise en place d’un nom et d’une identité graphique, l’annonce et l’installation du service, la communication vise à faire connaître le fonctionnement du dispositif et à l’accompagner dans le temps. Foisonnant et d’une efficacité remarquable, le déploiement de la campagne s’appuie notamment sur le relais des communes membres ainsi que sur des outils de proximité tels que les sacs à pain ou encore le Salon des aidants. Une action de communication bien ciblée, au message concret et qui apporte une vraie réponse à une problématique bien identifiée.

Création et lancement d’un service de transport à la demande

Étaient également nommés dans la catégorie :

  • La ville de Roubaix pour « NPRU Roubaix : ville inspirée, vies qui respirent »
  • Transports de Montpellier Méditerranée Métropole pour « Une nouvelle voie s'offre à nous »

Attractivité et marketing territorial

Rouen Normandy Invest pour « #Rouencarrementbarre »

Pour déconstruire les clichés, installer dans la durée l’image de Rouen au niveau de sa réalité économique – celle de la 10e métropole de France – et contribuer à son ambition de devenir capitale européenne de la culture 2024, Rouen Normandy Invest associe son territoire et ses forces vives à un artiste – RERO – dont l’art est de rayer les mots pour que l’on comprenne l’inverse. L’opération compte sur la réalisation d’œuvres co-signées par une centaine de partenaires locaux issus du secteur privé et public. Ces partenaires diffusent ensuite la campagne – à leurs frais – sur leurs réseaux et leurs médias, générant ainsi une adhésion forte et un puissant effet démultiplicateur. Un dispositif bien pensé et d’envergure, à l’impact fort, qui impose la notoriété de la métropole de Rouen dans le secteur concurrentiel de l’attractivité des territoires, et vient renverser son image.

Rouen carrément barrée

Étaient également nommés dans la catégorie :

  • Grand Besançon Métropole pour « Faune, flore, touristes, ici, tout le monde passe un bel été »
  • Pas-de-Calais Tourisme pour « En vrai, c'est dans le Pas-de-Calais »
  • La ville d'Argenteuil pour « Argenteuil intensément »

Communication citoyenne

La ville et eurométropole de Strasbourg pour « Le Festival des possibles »

La ville et l’eurométropole de Strasbourg organisent le Festival des possibles, fête de la participation citoyenne pour renouveler les publics et revigorer l’image de la participation. Originale et positive, l’opération s’appuie sur un événementiel co-construit avec les associations et les différents services de la collectivité pour répondre à une problématique bien diagnostiquée : toucher de nouvelles cibles. Fondé sur une mascotte représentant le bonnet phrygien, l’univers graphique est impactant. Les supports sont déployés de manière très fine pour aller à la rencontre des habitants (affichettes dans les halls d’immeubles des quartiers ciblés, tracts sur les marchés, etc.). Un dispositif de communication citoyenne innovant, au niveau de langage bien choisi et au succès avéré.

Festival des possibles

Étaient également nommés dans la catégorie :

  • La ville de Pantin pour « Les yeux dans les yeux »
  • Val Touraine Habitat pour « Les bons mots et beaux motifs »

Communication interne

La ville de Bourgoin-Jallieu pour « Les Professionnels »

Pour dynamiser la cérémonie des vœux du maire aux agents et augmenter la fréquentation de cet événement interne, la ville de Bourgoin-Jallieu organise le tournage d’un film mettant en scène des agents de services différents et réalisé à la manière d’une production hollywoodienne. Pour valoriser les services et les agents, la promotion du film reprend les codes cinématographiques : affiche de cinéma, nomination aux vœux, bande-annonce, etc. Surtout, elle mise sur une stratégie de bouche à oreille et de communication indirecte pour susciter la curiosité et donner envie d’assister à la projection du film programmée dans la plus grande salle de cinéma de la ville à l’occasion de la cérémonie des vœux du maire. Une opération à la fois sérieuse et drôle, qui va au bout du concept pour un résultat manifeste : des agents qui répondent présents et sont valorisés à l’occasion d’un événement convivial et fédérateur.

Les Professionnels : Vœux du Maire aux agents

Étaient également nommés dans la catégorie :

  • La métropole de Lyon pour « Parenthèse métropole »
  • Le département du Loiret pour « Une famille en or loirétaine »
  • Le département du Val-de-Marne pour « Créer et accompagner un réseau d'agents sur LinkedIn »

Coup de cœur du jury

Le département du Nord pour « Upcycling : une seconde vie pour les supports de communication »

Alors que le département du Nord engage un plan en faveur de la transition écologique, sa direction communication décide d’entamer une démarche d’upcycling, c’est-à-dire créer du neuf avec du vieux. Dès lors, toute une chaîne à la fois cohérente et vertueuse est mise en place pour donner une seconde vie aux supports de communication départementaux obsolètes. Sacoches d’ordinateurs, trousses, goodies, etc., une nouvelle collection d’objets promotionnels est née de ce dispositif qui s’appuie sur l’écosystème local (ateliers d’insertion, ESAT, etc.) et contribue au passage à l’insertion par l’emploi et la formation. Après avoir intégré l’upcycling dans ses pratiques de communication, la direction met en place une communication d’influence pour essaimer et sensibiliser le grand public, en allant notamment à sa rencontre lors de salons, conférences et ateliers. Puis, elle souhaite embarquer d’autres collectivités ainsi que le secteur privé dans sa démarche. Pour ce faire, elle met notamment à disposition de tous – en open source – les données propres à l’opération (patrons, etc.). À ce stade, ce sont 700 m2 de matières upcyclées et 15 500 personnes sensibilisées ou formées. Un dispositif cohérent et inspirant qui invite la profession à se prendre en main pour aller dans le sens des transitions sociales et environnementales.

Upcycling, une seconde vie pour les supports de communication

Prix de la créa

Val Touraine Habitat pour « Les bons et beaux motifs »

Un dispositif participatif pour inciter tout un chacun à adopter un comportement plus respectueux de son propre environnement et de celui des autres. Après avoir mis en place des ateliers de réflexion collective, l’opération consiste à concevoir avec les habitants et des associations de quartier des visuels percutants. Les productions sont diffusées sous différentes formes : cartes postales envoyées aux locataires, web et réseaux sociaux, kit d’affiches, etc. Un dispositif original qui s’appuie sur l’art et la culture pour accompagner les changements sociaux.

Les Bons et Beaux Motifs

Prix spécial jeunes Cap'Com / Anacej

Le département des Pyrénées-Orientales pour « Les règles, ce n'est pas tabou »

Pour lutter contre la précarité menstruelle et sensibiliser le grand public sur le fait que les règles sont un sujet qui concerne tout le monde – même les hommes –, le département des Pyrénées-Orientales lance une campagne d’envergure, qui place les collégiens et les collégiennes au cœur de son dispositif. L’opération s’appuie sur un manifeste aux règles, présenté sous la forme d’un discours engagé, un film émotionnel diffusé sur les réseaux, en replay TV et au cinéma, ainsi que dans des spots radio et sur une diffusion par voie d’affichage. Une campagne très utile qui délivre un message pédagogique en s’adressant à toutes et tous, et en s’appuyant sur une diversité de supports bien choisis.

Les règles, ce n’est pas tabou
À lire aussi :

Les trophées du Grand Prix Cap'Com

Lors de la cérémonie de remise des prix, les collectivités et organismes lauréats se voient remettre un trophée des mains des membres du jury. Uniques et éco-conçus, les trophées du Grand Prix Cap'Com sont réalisés par l'artiste la Fée Crochette. Découvrez les coulisses de la réalisation des trophées ainsi que la démarche créative de l'artiste dans la vidéo ci-dessous :

Les jurys du Grand Prix Cap'Com 2023

Trois jurys successifs se réunissent pour analyser les campagnes candidates et attribuer les prix, sous la présidence d'une personnalité

La présidente du 35e Grand Prix de la communication publique et territoriale est Klimentini Diakomanoli

Klimentini Diakomanoli a publié l'ouvrage Fake news, que fait l'Europe ? Autrice européenne sur les questions de désinformation, d'intelligence économique et politique, c'est avec un regard sincère, juste et transversal qu'elle a analysé les campagnes de communication publique candidates pour ce Grand Prix Cap'Com 2023.

Le jury pro

Composé d'une trentaine de professionnels de la communication publique et d'observateurs du secteur public local, le jury pro se réunit durant une journée entière pour analyser l'ensemble des campagnes présentées au concours et déterminer les meilleures campagnes de communication publique de l'année : les « nommés ».

Pour l'édition 2023, les membres du jury pro sont :

  • Pauline Baumaire, responsable de la communication de Sorbonne Université
  • Clémence Binet, responsable des études du CNER – fédération des agences d'attractivité, de développement et d'innovation
  • Bertrand Blin, directeur de projets politiques contractuels, appui aux communes et suivi du projet de territoire à l'agglomération Le Muretain
  • Amandine Burille, directrice de la communication interne de la communauté de communes du Pays voironnais
  • Yann Boutier, directeur de création associé, Du bruit au balcon
  • Marie Cailleaud, responsable de la communication de Tulle Agglomération
  • Nathalie Collignon, directrice de la communication de la Métropole européenne de Lille
  • Nicolas Eyries, directeur de la communication et de l'événementiel de la ville de Cavaillon
  • Yohann Jacquet, responsable de la communication institutionnelle et des relations presse d'Intercommunalités de France
  • Baptiste Lansalot, responsable de la communication de la ville de Mourenx
  • Sébastien Laurent, chargé de communication du contrat de rivière du Garon, SMAGGA
  • Marc Moser, président de Scoop Communication
  • Vanessa Panetto, directrice de la communication et de la relation aux Parisiens de la direction voirie et déplacements de la ville de Paris
  • Sophie Quéran, directrice de la communication de la ville de Villejuif
  • Raphaël Quinteau, chargé d'étude et de communication de La Fabrique écologique
  • Céline Reveillard, chargée de communication interne du département de Maine-et-Loire
  • Gwénola Ruelleux, responsable de la communication de la DRSM Paca-Corse
  • Valérie Treilleford, responsable de la communication de la ville de Saint-Marcellin
  • Jean-Marc Treuil, responsable de la communication de l'Anacej

Le grand jury

Le grand jury est composé de représentants du monde de la communication et des médias ainsi que des lauréats du Grand Prix de l'année précédente. Il est présidé par une personnalité choisie pour le regard particulier qu'elle porte sur la communication des institutions publiques. Le grand jury établit le palmarès final en décernant les prix de catégories et le Grand Prix de l’année parmi les campagnes nommées par le jury pro.

Pour l'édition 2023, les membres du grand jury sont :

  • Klimentini Diakomanoli, autrice européenne sur les questions de désinformation et présidente du jury du Grand Prix 2023
  • Bernard de la Villardière, journaliste, animateur radio et télévision
  • Gaëlle Abensour, fondatrice de l'agence 4 août
  • Yves Charmont, délégué général de Cap'Com
  • Yann Lalande, directeur de la communication de la ville de Saint-Denis et lauréat du Grand Prix Cap'Com 2022
  • Laurence Perez, directrice de la communication de la ville de Villeurbanne
  • Mathieu Vidal, président de l'association Villes et Internet, adjoint au maire de la ville d'Albi et maître de conférences à l'université de Toulouse

Le jury des jeunes

Une sélection de campagnes est soumise à l’analyse d’une dizaine de représentants des conseils de jeunes, qui décernent le Prix spécial jeunes. Ce prix spécial est organisé en partenariat avec l'Association nationale des conseils d'enfants et de jeunes (Anacej).

Le règlement du Grand Prix Cap'Com

Qui peut participer ?

​ Le Grand Prix de la communication publique et territoriale concerne toute opération de communication menée par une collectivité territoriale, un EPCI ou une structure intercommunale, une administration déconcentrée ou un ministère, une chambre consulaire, un office de logement social, une SEM, un organisme public ou parapublic, une association d'intérêt général. La participation au prix est simple et gratuite, ce qui permet à toutes les structures, y compris les plus petites, de concourir. Les dossiers déposés par une agence prestataire doivent être co-signés par un représentant administratif ou élu de l'institution candidate. ​

Quand puis-je déposer ma candidature ?

​ Chaque année, les inscriptions pour le Grand Prix Cap'Com sont ouvertes du 1er juin au 15 septembre. Les dossiers présentés concernent les stratégies et campagnes de communication dont les opérations sont intervenues durant les douze mois précédant l'acte de candidature. ​

Peut-on concourir plusieurs fois ?

​ Les candidats peuvent présenter un ou plusieurs dossiers, dans une ou plusieurs des catégories du Grand Prix Cap’Com. Un dossier spécifique doit être réalisé pour chacune des opérations présentées. ​

Quelles sont les catégories du Grand Prix ?

​ Le Grand Prix Cap’Com est organisé en sept catégories thématiques représentant les grandes fonctions de la communication publique territoriale : communication interne, communication institutionnelle, attractivité et marketing territorial, communication culturelle et événementielle, communication comportementale, communication citoyenne, communication d'accompagnement de projets et de chantiers.

Consultez le règlement du Grand Prix pour connaître ses catégories, la procédure d'inscription et les éléments d'analyse des dossiers :

Le règlement du Grand Prix Cap'Com