Aller au contenu principal

La nouvelle feuille de route de la com interne

Publié le : 1 juillet 2020 à 16:34
Dernière mise à jour : 22 février 2021 à 09:12
Par Nastassja Korichi

La fonction communication interne a révélé toute son importance pendant la crise. À l’occasion des Rencontres nationales de la com interne, experts et professionnels passent en revue le rôle qu’elle a joué durant ces derniers mois. Un bilan qui permettra d’écrire la nouvelle feuille de route des communicants internes pour les prochains mandats.

Dans les mêmes thématiques :
Interview d’experte

« La crise a révélé l’importance du métier »

Au sortir du confinement, Nicole d’Almeida – professeure en sciences de l’information et de la communication au Celsa, université Paris-Sorbonne – a accepté de porter son regard sur les évolutions et enjeux pour la communication interne du secteur public.

Elle nous livre son analyse en trois points :

  • la crise sanitaire met en lumière le caractère structurant de la fonction communication ;
  • le travail à distance impose une nouvelle posture managériale ;
  • le rôle de la communication interne est renforcé au sein des organisations publiques.

D’un point de vue global, elle revient tout d’abord sur l’essence même du métier et sa montée en compétence : « La situation grave invite à une gravité de la fonction communication, à retrouver l’importance de l’enjeu. La fonction a du poids, un rôle, une épaisseur en ce qu’elle est véritablement structurante et accompagnatrice de l’action collective sur les territoires. » Elle souligne que cette présence est « attendue, évaluée, discutée… sous monitoring », ce qui implique une forte professionnalisation du métier.

Nicole d’Almeida revient ensuite sur les enjeux du travail à distance et ses impacts sur le management. Pour elle, tout est question de posture : « Il faut revoir les pratiques managériales à l’heure de la technologisation des métiers. » Elle précise : « C’est un point sur lequel les communicants internes ont beaucoup progressé, qui reste à peaufiner dans une perspective d’avenir. Cela suppose des interventions managériales plus rares, mais plus fortes, plus soutenues, qui vont à l’essentiel pour assurer – sans langue de bois – la coordination de l’action et des activités. »

C’est enfin sur le sens et l’unité de l’action qu’elle attire l’attention. Pour elle, la communication interne doit – encore plus aujourd’hui – « proposer des contenus qui ont du sens pour que chaque agent articule sa position individuelle sur une problématique, une vision et des objectifs d’ensemble ».

Repositionner la com interne à l’heure des nouveaux mandats

Des propos qui font écho à l’analyse de Didier Rigaud, maître de conférences à l’université Bordeaux-Montaigne. Mardi 30 juin, en ouverture des 13es Rencontres de la com interne, il est revenu sur ce que la crise a apporté au métier.

C’est en observant notamment les importants messages et partages d’expériences échangés par les communicants internes sur la liste de discussion qui leur est dédiée qu’il dresse son constat principal.

  • Les communicants internes ont fait preuve d’énormément de pertinence et de créativité dans les actions menées pendant la crise.
  • Les contenus se recentraient sur l’essentiel. Avec pour objectifs l’information, la création de lien et de sens commun et la valorisation des agents.
  • La profession s’est souvent retrouvée éloignée des centres de décision. Se retrouvant ainsi confrontée à des messages incohérents avec la réalité des préoccupations quotidiennes des agents sur le terrain.

Aussi, les nouveaux mandats représentent un moment privilégié pour affirmer la place de la communication interne comme fonction stratégique au sein des collectivités locales et renforcer sa légitimité : « Le problème principal est le positionnement de la com interne vis-à-vis des cabinets et des centres décisionnels » (…) « En rappelant que la communication interne a été au cœur des dispositifs durant les derniers mois, il faut montrer que la fonction est indispensable et complémentaire de la communication externe. Il faut en profiter pour défendre la communication interne, mieux la positionner dans les organisations et la doter de moyens humains, techniques et financiers plus importants. »

Les listes de discussion sont des listes d’échanges de mails qui touchent aux pratiques professionnelles de la communication publique. Gratuites et ouvertes à tous les communicants publics, elles sont un lieu de partage d’expériences et de mutualisation d’expériences. La liste de discussion « com interne » rassemble près de 400 communicants internes qui se prêtent régulièrement au jeu des questions-réponses sur des problématiques concrètes du métier.

Un réseau de professionnels connectés

Ces réflexions ont été débattues par les communicants internes du réseau. Réunis ce mardi 30 juin en visio-conférence, ils étaient 128 professionnels à tirer les enseignements de la crise. Ce temps a été l’occasion pour eux de se retrouver – même virtuellement – pour échanger sur les problématiques rencontrées, partager leurs expériences et bonnes pratiques sur des sujets tels que la fracture numérique, l’organisation du télétravail, le management à distance ou encore la valorisation des agents.

C’était un plaisir de partager, d’échanger et aussi de récupérer de bonnes idées. Ce réseau est une véritable mine d’or, et on s’y sent bien !

Vanessa Gotti, chargée de communication interne de la ville de Chatou
128 professionnels de la communication interne issus du secteur public étaient réunis, le mardi 30 juin en visio-conférence, pour leur rendez-vous annuel.

La force du collectif !

En deux mois de confinement, les communicants internes ont démontré toute l’importance de leur mission. Si le pic de la crise est passé, la période qui s’ouvre n’est pas dénuée d’incertitudes et de bouleversements. Et les interrogations s’accumulent : quelles actions de communication mettre en place pour toucher tous les agents et réduire la fracture numérique en interne ? Comment positionner plus fortement la communication interne auprès des nouveaux élus et des nouvelles équipes ? Comment accompagner les changements ?

C’est pour répondre à ces questions que la seconde partie des 13es Rencontres nationales de la communication interne aura lieu – en présentiel et à Paris – le mardi 8 septembre 2020. Un événement très attendu par les professionnels du réseau et qui sera l’occasion pour eux de penser très concrètement leur feuille de route pour la période qui s’ouvre.

du 30 juin 2020 au 08 septembre 2020

Replay : Rencontres 2020 de la communication interne

Ça m'intéresse
À lire aussi :
Les communicants internes vont se retrouver lors d'une 13e Rencontre adaptée
Lire la suite
La continuité des services publics passe par la com interne
Lire la suite
Le guide du management à distance en situation exceptionnelle
Lire la suite
Fermer

Modalités d'inscription à une Rencontre - covid19

Compte-tenu de la crise sanitaire et des mesures gouvernementales qui pèsent sur les autorisations de déplacement et de rassemblements, les Rencontres nationales de la communication interne 2020 sont un événement qui se tient en deux temps distincts : une session de visio-conférence aura lieu le mardi 30 juin ; une journée en présentiel aura lieu le mardi 8 septembre si les mesures sanitaires le permettent. À défaut, la journée du 8 septembre se tiendra en visio-conférences.

Article 1 : Conditions d'inscription

La validation de votre inscription en ligne implique l’acceptation de votre part des présentes conditions générales de vente. Après validation de votre inscription en ligne, une convention de formation sera adressée par courrier à l'adresse saisie lors de votre inscription.

Article 2 : Modifications

Cap’Com se réserve le droit de modifier la date et le lieu de la manifestation si des circonstances indépendantes de sa volonté l’y obligent ou de l’annuler si le nombre de participants est insuffisant. En cas d’annulation de son propre fait, Cap’Com s’engage à rembourser à l’organisme le montant des frais d’inscriptions avancés.

Article 3 : Conditions et moyens de paiement

Les frais d'inscription comprennent : la participation à la manifestation, l'enregistrement des conférences, les éventuels documents pédagogiques, l'accueil café et les déjeuners. Le règlement de l'inscription, ou le bon de commande administratif pour les collectivités territoriales, doit parvenir à Cap'Com au plus tard avant le début de la manifestation de septembre (session II). En étant inscrit à cet événement, vous êtes abonné à la newsletter de Cap'Com (envoyée tous les 15 jours). Cet abonnement vous permet de bénéficier des comptes-rendus des événements du réseau et de l'actualité de la communication publique.

Le règlement de l'inscription peut se faire : • par chèque à l'ordre de Cap'Com • par virement bancaire ou mandat administratif • prise en charge par les OPCA : il vous appartient de vérifier l'imputabilité du stage auprès de votre OPCA, de faire la demande de prise en charge auprès de l'organisme et de l'indiquer à Cap'Com lors de votre inscription dans l'adresse de facturation. Le dossier de prise en charge doit nous parvenir au plus tard avant le début de la manifestation de septembre (session II).

Dans le cadre d’un abonnement Cap’Com Intégral, vous pouvez utiliser vos crédits de formation. Pour cela il suffit de sélectionner votre tarif en crédit de formation lors de votre inscription : l’inscription aux rencontres s’élève à 1 crédit de formation.

Une facture (hors Cap'Com Intégral) sera adressée par courrier à votre organisme ou OPCA en septembre, à l'issue de la dernière session de l'événement. La TVA applicable est de 20%.

Article 4 : Conditions d'annulation

Toute annulation d'inscription devra être formulée par écrit et donnera lieu au versement d'une somme forfaitaire de 150,00 € HT pour frais de gestion administrative. Si l'annulation survient dans les 15 jours précédant la manifestation de septembre (session II), l'organisme s'engage à acquitter l'intégralité des coûts quel que soit le motif de l’annulation. Pour les abonnés Cap’Com Intégral, les crédits de formation seront soustraits au solde des crédits disponibles. La formule "inscrits supplémentaires" offre un tarif réduit pour l'inscription de deux personnes et plus issues du même organisme. En cas d'annulation de l'un des participants, le tarif simple est appliqué sur le premier inscrit. En cas d'empêchement, un agent peut néanmoins se faire remplacer par un autre agent du même organisme sur demande écrite à contact@cap-com.org.

Article 5 : Attestation de présence

À l’issue de la dernière session de la manifestation, Cap’Com s’engage à adresser à votre organisme une attestation de présence dûment certifiée.