Aller au contenu principal
21e édition

Le Prix de la presse territoriale 2019

Le prix des publications des collectivités territoriales

Le palmarès du Prix de la presse territoriale 2019

Une centaine de professionnels de la communication publique, élus locaux et journalistes étaient réunis à la Maison des associations de solidarités ce jeudi 13 juin pour la cérémonie de remise du Prix de la presse territoriale 2019. C'est des mains de Catherine Arenou, maire de Chanteloup-les-Vignes et présidente du jury du 21e Prix de la presse territoriale que la Ville de Nîmes a reçu le Grand Prix 2019 pour son magazine : Vivre Nîmes. Le trophée - une fleur en papier recyclé confectionnée par une artiste à partir des pages du journal lauréat - est venu récompenser une publication moderne, créative dans son projet éditorial et complète grâce à son dispositif pluri-médias.

Au total, ce sont 147 publications de collectivités qui ont été examinées par trois jurys successifs. Dix d'entre elles sont inscrites au palmarès 2019, récompensées par un prix de catégorie.

Le Grand Prix de la presse territoriale est attribué à

De gauche à droite : Catherine Arenou, Aurélie Guarderas, Jessica Redouane, Emmanuelle Laurent, Marjorie Gourdou, Philippe Debondue et Bernard Delajarrie © Cap'Com / Daniel Gillet

Ville de Nîmes • Vivre Nîmes

Vivre Nîmes joue la carte de la proximité. À travers son traitement de la vie des quartiers, son ouverture à la parole extra-municipale et sa volonté de toucher les non-lecteurs, le magazine donne de la lisibilité au territoire dans ses composantes humaines et patrimoniales. Sa refonte, en 2018, a permis d’inscrire les habitants dans l’élaboration du projet mais aussi de créer une dynamique interne participative (à l’échelle de la direction de la communication mais aussi de la collectivité). Le magazine est complété par un dispositif média privilégiant l’accessibilité de tous à l’information municipale : diversification des angles, création d’une version digitale et enrichie : vivrenimes.fr, développement des points de dépôts et accessibilité aux personnes mal voyantes pour la version en ligne.

Pour en savoir plus : https://vivrenimes.fr/

Vivre Nîmes et vivrenimes.fr

Prix du projet éditorial

Emmanuel Fevre, Emilie Voldoire et Fabien Marchal © Cap'Com / Daniel Gillet

Pays de Gex agglomération • Le p'tit gessien

L’édition de ce journal à destination des 7-10 ans entend promouvoir les actions de l’intercommunalité en sensibilisant les citoyens de demain. Les objectifs principaux de ce magazine pour enfants sont de donner aux jeunes lecteurs des informations locales en lien avec leur quotidien et leur environnement, tout en tenant compte des grands thèmes du programme scolaire ; éveiller leur curiosité en les aidant à se familiariser avec leur territoire et créer une interaction parents/enfants autour de l’intercommunalité. Avant chaque parution, un comité de relecture est initié avec un conseiller pédagogique. Le magazine a reçu un accueil très favorable du ministère de l’éducation nationale, avec qui les échanges sont fréquents. L’objectif est de maintenir un haut niveau de satisfaction et de favoriser une bonne entente pour que l’information soit diffusée et relayée auprès de leur réseau et que les enseignants utilisent ce magazine comme un support de cours.

Pour en savoir plus : https://www.paysdegexagglo.fr/magazines-de-linterco/ptit-gessien/

Le p'tit gessien

Prix de la conception graphique

Florence Farge et Mickaël Batard © Cap'Com / Daniel Gillet

Ville d'Échirolles • Cité

Le magazine "Cité" se veut contemporain et agréable en mains. Sa maquette repose sur une identité visuelle forte avec la présence de couleurs vives et de typos modernes. Un soin tout particulier est apporté à la photographie avec, par exemple, des photos pleine page, valorisant ainsi la vie locale. Les différents niveaux de lecture sont travaillés afin de bien différencier les hiérarchies de textes et inviter d'avantage à la lecture. Le magazine se veut équilibré et fait le choix de supprimer les rubriques dédiées. La vie locale est ainsi traitée dans toute la pagination du magazine.

Pour en savoir plus : https://www.echirolles.fr/publications

Cité

Prix du dispositif média

Jacques Leonus et Jean-Emmanuel Bouley © Cap'Com / Daniel Gillet

Département du Finistère • Penn ar Bed

Le magazine "Penn ar Bed" est au coeur de la stratégie multicanal de l'information mise en place par le département, avec l'appui d'un réseau de correspondants infos dans chacun des services de la collectivité. La version web est conçue sur le modèle de la presse quotidienne en ligne. Même si on peut y retrouver le rubriquage du magazine, les articles sont autonomes et peuvent être regroupés autrement, par exemple, par mots clé ou par rubrique sur l'ensemble des numéros. Les articles sont très souvent enrichis (vidéo, diaporama, textes complémentaires, documents,...) et les liens avec le web sont signalés partout où c'est utile dans la magazine papier.

Pour en savoir plus : https://www.e-mag-pennarbed.fr/

Penn ar Bed

Prix de la publication interne

De gauche à droite : Philippe Arnoult, Sébastien Huguenin, Laure Petitgas et Yann Conan © Cap'Com / Daniel Gillet

Bordeaux métropole • Tribu

Né dans un contexte de mutualisation, le magazine Tribu participe au développement d’une culture commune auprès des agents des trois établissements auxquels il s’adresse (Ville de Bordeaux et son CCAS, Bordeaux Métropole). Au préalable, une enquête de lectorat a été réalisée. Parmi les nombreuses remarques, il a été retenu de conserver le support papier. L’effet miroir était le plus important pour les lecteurs. Il a aussi été choisi de réduire considérablement les articles jugés trop longs et de mettre davantage à l’honneur l’humain. En cherchant à créer et consolider une culture commune, aucune des entités n’est particulièrement mise en avant. Par exemple, lorsqu’un agent est cité, seul son service est désigné, mais pas son établissement d’appartenance. Il s’agit ici de montrer que nous faisons tous partie de la même Tribu. Le choix des sujets est réfléchi afin de parler le plus équitablement des trois entités. Le traitement des sujets avec des formats courts répond quant à lui à l’attente des lecteurs exprimée dans l’enquête de lectorat. Enfin, la large place accordée aux photos d’agents leur permet à la fois de se voir, de mieux se connaître (effet miroir) et, par la non utilisation de banque d’images, d’apporter un côté réel et terrain au magazine.

Tribu

Prix des Petits poucets

Christian Veyre, Isabelle Clément-Vitoria et Nadine Stephan © Cap'Com / Daniel Gillet

Commune de Hédé-Bazouge • Petit Tacot

Petit Tacot est un magazine collaboratif avec un comité de rédaction constitué uniquement de bénévoles. Il met en valeur l’image d’une ruralité moderne et positive. L'ambition éditoriale : construire un média d’actualité qui met en valeur les habitants,les professionnels, les gens de passage sans aucun encart publicitaire avec un relai sur les réseaux sociaux. Il permet ainsi de favoriser une interaction avec les habitants. Les thématiques des dossiers alimentent les réflexions de l’action municipale et contribuent à de nouveaux projets municipaux.

Pour en savoir plus : https://fr.calameo.com/read/00383962148d16d012959

Le petit tacot

Prix de la Une

De gauche à droite : Jean-Baptiste Armand, Sébastien Beauvillain, Angela Ragenard et Benjamin Tourtin © Cap'Com / Daniel Gillet

Ville de Plaisir • L'Essentiel

L'Essentiel remporte le Prix de la Une pour son travail graphique et photographique. Des Unes qui se veulent surprenantes et impactantes.

Pour en savoir plus : https://www.ville-plaisir.fr/information-transversale/lessentiel

L'Essentiel

Prix des étudiants de l'IUT Bordeaux Montaigne

Florence Farge et Mickaël Batard © Cap'Com / Daniel Gillet

Ville d'Échirolles • Cité

Coup double pour le magazine "Cité" qui remporte, en plus du Prix de la conception graphique, le Prix des étudiants de l'IUT Bordeaux-Montaigne.

Pour en savoir plus : https://www.echirolles.fr/publications

Cité

Prix spécial Coup de coeur du jury

Dû à la qualité exceptionnelle des candidatures cette année, le jury a tenu exceptionnellement à décerner un "Prix spécial coup de coeur" et mettre ainsi en lumière des publications au concept original. Les lauréats de cette catégorie sont :

Alexandra Lucchesi et Jérôme Barbarin © Cap'Com / Daniel Gillet

Département du Val-de-Marne • Journaux muraux « Au service des tout p’tits » et « L’actu des agents des collèges »

L’objectif principal des journaux muraux « Au service des tout p’tits » et « L’actu des agents des collèges » consiste à améliorer la diffusion de l’information en direction de ces agents, ainsi que son appropriation. Réalisé en lien étroit avec la direction concernée, le journal mural constitue un vecteur d’information fiable, améliore l’identification par les agents de leur direction et du Département et participe au renforcement du sentiment d’appartenance à la collectivité en les sensibilisant aux enjeux des actions départementales. Affiché dans les salles du personnel des équipements, le journal mural propose, avec un ton informatif, pédagogique et accessible, l’accès aux actualités et projets de leur métier, de leur direction et de la collectivité, donnant ainsi du sens au travail de chacun.

Journaux muraux « Au service des tout p’tits » et « L’actu des agents des collèges »
Emmanuel Demont © Cap'Com / Daniel Gillet

Ville de Roanne • Mag de Roanne

Le site mutualisé (aggloroanne.fr) constitue un support complémentaire du magazine. Certains sujets sont développés sur le site via une interview, un reportage plus long sous forme de vidéos et/ou textes. Par exemple, le numéro du magazine de la Ville de Roanne de janvier parlait du budget 2019 de la commune. Une vidéo grand-public de l’adjoint en charge des finances a permis de compléter le support papier : https://vimeo.com/312498242. Et les exemples ne manquent pas : visite du musée, projet de réhabilitation, news… Cette année, nous avons souhaité offrir à nos lecteurs une expérience de lecture unique en faisant appel à la réalité augmentée. Dans le dernier numéro, chaque article est complété par un contenu interactif (vidéos, sons, photos, animations 3D, liens infos et téléchargements), de la Une à la 4eme de couverture, en passant même par l’édito. Nous avons souhaité créer une réalisation originale à chaque page. Une Réalité augmentée « intelligente », pas un simple faire-valoir technique pour un vrai complément éditorial. Chaque acteur (maire, élus, services, techniciens, artistes, sportifs, riverains…) a été associé à l’élaboration de ce magazine, un vrai contenu participatif.

Mag Roanne

Les jurys de la presse territoriale

Trois jurys différents se réunissent pour analyser les publications et attribuer les prix sous la présidence d'une personnalité.

Catherine Arenou, présidente du jury 2019

Catherine Arenou, maire de Chanteloup-les-Vignes, est la présidente du jury 2019.

Médecin généraliste de profession, Catherine Arenou est engagée dans la vie politique depuis de nombreuses années. Elle devient Maire de Chanteloup-les-Vignes en février 2009 puis est réélue pour un second mandat en mars 2014. Spécialiste des questions liées à la politique de la ville et à l’insertion, elle défend la cause des villes au sein de l’association des Maires Ville et Banlieue de France (AMVBF) dont elle est première vice-présidente.

C’est avec son regard sur l’information locale mais aussi son expérience d’élue de terrain, qu’elle analysera les publications des collectivités locales du 21e Prix de la presse territoriale.

Le jury pro

Il rassemble des professionnels de la communication publique, du journalisme territorial et du graphisme. Pendant une journée complète, il étudie l’ensemble des dossiers qui lui sont présentés et distingue les “nominés”, les publications remarquables en lice pour obtenir un prix. Le jury pro se réunit à Bordeaux. Le jury pro du 21e Prix de la presse territoriale est composé de :

  • Claire Thiriet, directrice de la communication de Rive Droite, grand projet des villes
  • Aymeric Pajaud, responsable de la communication de la communauté d'agglomération Vals-de-Saintonge
  • Didier Rigaud, maître de conférences à l'Université l’IUT Bordeaux-Montaigne
  • Véronique Rufas, directrice de la communication de la ville de Blanquefort
  • Didier Beaujardin, rédacteur en chef de Gironde magazine
  • Sophie Humbert, responsable de l'agence O tempora
  • Camille Dalby, graphiste à la librairie indépendante Mollat
  • David Gimenez, graphiste pour l'agnce E3 et intervenant à l'IUT Bordeaux-Montaigne
  • Suzanne Galy, directrice de la communication de la ville de Bègles
  • Michael Lacour, chargé de communication interne à la ville de Mérignac
  • Eva Morin-Maréchal, Sabrina Matoug, Sabrina Benaoudia, étudiante à l'IUT Bordeaux-Montaigne
Le grand jury

Composé de représentants du monde de la communication, du journalisme et des médias, il est présidé par une personnalité choisie pour le regard particulier qu’elle porte sur les publications territoriales. Il décerne les prix de catégories et le Grand Prix de la presse territoriale parmi les publications nominées par le jury pro.

  • Catherine Arenou, maire de Chanteloup-les-Vignes, présidente du jury 2019
  • Bernard Deljarrie, délégué général de Cap’Com
  • Marie-Hélène Galin, directrice de la communication de l'Association des Maires de France
  • Sylvie Boutaudou, directrice éditoriale de l’agence In Media Res
  • Didier Rigaud, maître de conférences à l'IUT Bordeaux Montaigne
  • Christelle Taczala, rédactrice en chef du magazine Alternatif de la ville de Roubaix, lauréat du Grand Prix 2018
Le jury étudiant

Chaque année, une sélection de publications territoriales est soumise à l’analyse d'un jury composé d'étudiants de la Licence professionnelle Communication éditoriale et digitale de l’IUT de l’Université Bordeaux-Montaigne. La promotion décerne le « Prix Bordeaux Montaigne ».

Le règlement du Prix de la presse territoriale

Qui peut participer ?

Le Prix de la presse territoriale concerne toute publication périodique papier destinée à la population ou aux agents de la structure candidate, dont au moins un numéro a été diffusé durant l’année en cours. Pour garantir l'accès à tous, la gratuité et la simplicité de participation sont érigés en principe.

Peuvent être candidats : toutes les collectivités territoriales : communes intercommunalités, départements, régions ; et toutes les institutions publiques : administrations déconcentrées, ministères, chambres consulaires, SEM, syndicats mixtes, offices de tourisme, de logement social...

Un dossier déposé par une agence prestataire doit être co-signé par un représentant administratif ou élu de l’organisme candidat.

Le Prix de la presse territoriale est organisé en 7 catégories. Leur dénomination s'entend de manière large et permet à tout dossier de concourir au prix. Les candidats déposent un dossier global et c'est le jury pro qui nomme les dossiers dans une catégorie du concours.

Règlement du Prix de la presse territoriale

Les Rencontres nationales de la presse territoriale

Véritable temps de veille et de partage d'expériences, la cérémonie de remise des Prix se tient pendant les Rencontres nationales de la presse territoriale. Ces journées de formation et de réseau s'adressent à tous les professionnels intéressés par les nouveaux enjeux de l'information locale : communicants publics, graphistes, journalistes, community managers...

Rencontres Cap'Com de la presse territoriale
Dans les mêmes thématiques :