Aller au contenu principal
23e édition

Le Prix de la presse territoriale 2021

Le prix des publications des collectivités territoriales

Le Prix de la presse territoriale récompense les magazines et journaux de collectivités locales et organismes publics. Il permet d'en observer les tendances éditoriales et graphiques, ainsi que l'adaptation de ces supports aux évolutions numériques comme aux attentes des habitants. Avec un tirage de 150 millions d'exemplaires par an, la presse territoriale reste le premier support de communication des collectivités locales. Chaque année, les candidatures sont ouvertes pendant le mois de mars. Découvrez, parmis les 120 candidatures reçues, les publications nominées au 23e Prix de la presse et de l'information territoriale.

Les nominés

Projet éditorial

Département d’Ille-et-Vilaine • Nous, vous, Ille
Le magazine répond à une double ambition : expliquer les décisions des élu.es et la mise en œuvre des politiques publiques et promouvoir le territoire en mettant en valeur celles et ceux (personnes et associations) qui agissent. Il s’attache à mettre en lumière le territoire et ceux qui le font bouger par un traitement très « humain » de l’information grâce à des portraits d’habitants, de belles photos… Son ton se veut simple et pédagogique. Il est important de noter le travail d’accessibilité réalisé autour de cette publication qui est disponible en lecture audio pour les personnes mal voyantes.

Grand Nancy • Métropoly
Né après la mise en place de la nouvelle mandature, Métropoly se veut ludique et pédagogique, d’où son nom qui fait à la fois référence au jeu de société familial, tout en conservant une identité « Métropole ». Avec un comité de rédaction élargi aux pigistes, photographe et illustrateur, le magazine prend un virage résolument moderne et intègre tous les codes du city mag. Engagé dans une démarche participative, les dossiers des deux derniers numéros ont été rédigés avec des habitants concernés par les sujets (vie étudiante, mobilité).

Ville de Mulhouse • M+
Le M+ valorise l’action municipale, mais aussi l’ensemble des forces vives du territoire, avec l’objectif de montrer la dynamique mulhousienne. Il est construit sur le principe du « reverse publishing » avec du contenu augmenté, des décryptages ainsi que des sujets plus courts mettant en valeur les acteurs de la ville tout en variant les angles. Un webzine et une appli dédiée à l’actu quotidienne viennent compléter cet écosystème riche. L’objectif est d’amener le lecteur à passer un vrai moment de lecture et de (re)découverte de sa ville, tout en l’invitant à chercher via le webzine et l’appli M+, l’actu à chaud et quotidienne.

Préfecture de police de Paris • Liaisons
Depuis sa création en 1963, le magazine Liaisons a toujours souhaité mettre en avant l’engagement sans faille des policiers mais aussi de ses personnels administratifs, techniques et scientifiques au service du public. Son objectif consiste, d'une part, à fédérer les 43 000 professionnels de la préfecture de police travaillant à Paris et dans les trois départements de la petite couronne (92, 93 et 94) autour de leur institution. D’autre part, à mettre en lumière auprès de ses destinataires extérieurs l’immense variété des missions de la préfecture de police en faveur de la sécurité des citoyens dans tous les domaines, sous un angle à la fois humain et engagé à travers des reportages de terrain, des portraits intimistes et de nombreux témoignages de policiers et de leurs partenaires en interne.

Syndicat mixte artois valorisation • 100% Ressourcé
L’édition du magazine 100% Ressourcé s’inscrit dans le cadre d’une stratégie de contenus visant à positionner le SMAV en tant que “démonstrateur grandeur nature” des changements de modes de vie et de production. Sa ligne éditoriale repose sur la production et la publication de sujets de fond, à haute valeur ajoutée pour les destinataires (reportages de terrains, conseils pratiques, rencontres avec les acteurs…) sans se priver d’une ouverture sur des sujets “venus d’ailleurs” ou des thématiques connexes.

Conception graphique

Grand Nancy • Métropoly
Né après la mise en place de la nouvelle mandature, Métropoly se veut ludique et pédagogique, d’où son nom qui fait à la fois référence au jeu de société familial, tout en conservant une identité « Métropole ». Avec un comité de rédaction élargi aux pigistes, photographe et illustrateur, le magazine prend un virage résolument moderne et intègre tous les codes du city mag. La maquette est épurée avec une belle place laissée au blanc. Les photos sont traitées à travers de grands formats (double page) et l’utilisation de l’illustration apporte une touche originale.

Communauté d’agglomération Rochefort Océan • CARO le Mag
Refondu en 2021, le nouveau magazine CARO tend à rendre accessible les différentes compétences de la communauté d’agglomération. L’idée est également de proposer un magazine pluriel abordant aussi bien le quotidien des habitants que les opérations structurantes pour le territoire. Inspirée des magazines d’informations, la maquette est plus dynamique, alternant photos et titraille pour offrir une lecture plus fluide et pus facile. Afin de développer le sentiment d’appartenance du lecteur, l’humain est largement mis en avant avec une part belle est faite aux photographies. La longueur des textes a été raccourcie pour faciliter la lecture.

Communauté urbaine de Dunkerque • Magazine communautaire
La maquette du magazine a été pensée pour être très aérée afin de donner envie aux lecteurs de plonger dans les articles et dossiers proposés. Le principe de la double page a été retenu afin de donner toute sa force et toute sa place aux photographies et iconographies, qui permettent de soutenir les informations proposées dans les articles et dossiers. L’ambition est d’informer les citoyens de l’agglomération de manière ludique, simple et efficace à travers une charte graphique très travaillée. L’utilisation de différentes typographies permet de faciliter les niveaux de lectures.

Ville de Nancy • N Mag
Après les élections, il a été décidé de changer radicalement le magazine municipal. L’idée du N Mag est de réinterroger l’identité de l’institution, sa place dans la société, avec un regard nouveau, sans cloisonnement. La structure graphique se veut sobre et épurée : on va à l’essentiel. Les textes, les articles courts, les dossiers développés, les brèves, les verbatims, proposent quant à eux différents rythmes de lecture et plusieurs entrées possibles pour le lecteur. L'image, les choix typos, les titrages permettent l’enchaînement des rubriques, leur fluidité. Il a également été décidé de ne pas sanctuariser les rubriques, mais au contraire de faire le choix de la diversité des sujets et des approches.

Iconographie

Préfecture de police de Paris • Liaisons
Pour rendre le magazine plus attractif, une large place est accordée à l'iconographie. Les photos s'attachent à montrer les policiers et les autres professionnels de l'institution dans des situations aussi dynamiques que possible pour mettre en lumière leur engagement sur le terrain. Liaisons peut aussi jouer la carte de l’humour avec des mises en scène décalées. L'équipe du magazine souhaite par ailleurs mettre en valeur le très riche fonds d'archives de la préfecture de police afin de montrer l'incroyable évolution des tenues, des moyens techniques et des locaux de la préfecture de Police depuis sa création, en 1800. Ces images permettent d'alimenter les portfolios venant souvent agrémenter les numéros.

Communauté urbaine de Dunkerque • Magazine communautaire
La maquette du magazine a été pensée pour être très aérée afin de donner envie aux lecteurs de plonger dans les articles et dossiers proposés. Le principe de la double page a été retenu afin de donner toute sa force et toute sa place aux photographies et iconographies, qui permettent de soutenir les informations proposées dans les articles et dossiers. L’ambition est d’informer les citoyens de l’agglomération de manière ludique, simple et efficace à travers une charte graphique très travaillée. L’utilisation de différentes typographies permet de faciliter les niveaux de lectures.

Syndicat mixte artois valorisation • 100% Ressourcé
L’édition du magazine 100% Ressourcé s’inscrit dans le cadre d’une stratégie de contenus visant à positionner le SMAV en tant que “démonstrateur grandeur nature” des changements de modes de vie et de production. La maquette adopte résolument les codes du magazine Lifestyle, susceptibles de rendre vivants les sujets de société les plus pointus, comme de faire partager de manière enthousiaste les expériences vécues et les initiatives concrètes de transformation des modes vie. Elle a été conçue pour enchaîner de manière fluide les contenus (du global au local : société, territoires, le SMAV en action, les acteurs de la société civile), en faisant la part belle aux reportages photographiques et aux infographies pédagogiques.

Ville de Meudon • Chloroville
En tant que magazine de ville destiné à une grande variété de lecteurs, la conception de Chloroville s’appuie sur des principes qui répondent à l’équilibre entre une publication institutionnelle et un magazine contemporain bien ancré dans les codes actuels de la presse grand public. Afin d’inciter à la lecture de sujets parfois jugés techniques (budget…) ou lorsque le thème s’y prête, les infographies viennent expliciter les sujets. Celles-ci valorisent les informations en les mettant en scène de manière ludique et les rendent ainsi plus compréhensibles et attractives. Cela permet aussi de proposer aux Meudonnais un autre niveau de lecture, moins détaillé mais plus compréhensible. La photographie est travaillée et met en avant l’humain grâce à de nombreux portraits en pleine page.

Publication interne

Ville d’Herblay-sur-Seine • Herbl’ & Nous
Le magazine Herbl’ & Nous, entièrement élaboré en interne, met les agents au cœur de sa ligne éditoriale. D’une part en les rendant acteurs du magazine grâce à des sondages. Ainsi les agents ont pu s’exprimer sur leurs habitudes de lectures et leurs attentes vis-à-vis du magazine (nouvelles rubriques, changement de nom…). D’autre part, en les valorisant à travers de nombreux portraits. L’idée est de faire connaître les agents par le prisme de leurs missions mais aussi pour ce qu’ils sont, leurs talents insoupçonnés. Le style rédactionnel est simple, fluide, clair et laisse une grande place aux témoignages et verbatim. Les textes sont courts pour une lecture rapide et accessible à tous.

Ville de Juvignac • EntreNews
Refondu en 2020, l’un des objectifs d’EntreNews est d’abord d’affirmer une identité graphique et éditoriale franche. L’idée générale a été de mieux fédérer les agents autour du magazine interne. La conception du journal a été pensée de manière participative. Un comité de rédaction a été créé et composé de référents dans chaque direction. Ces référents contribuent pleinement à la création du journal en faisant remonter des idées de sujets. Le magazine joue la proximité en laissant une grande place à la photo, valorisant au mieux les agents. Il multiplie également les angles et les traitements des sujets (articles, interview, encarts…) pour une lecture rythmée et ludique.

Ville de Rouen • Tout public
Le magazine Tout public parle des agents aux agents. Ces derniers sont mis en avant et mis en scène en mode « star ». Leurs initiatives et talents, tant sur le plan professionnel que personnel, sont soulignées. Chaque mois, la rubrique Cap Métier permet d’illustrer le dossier par la présentation d’un métier lié à la thématique abordée. L’agent interviewé explique son quotidien et pose également en Une. Tout public a pour objectif de développer le sentiment d’appartenance et de tribu, pour créer du lien et de la cohésion au sein du collectif municipal. La rédaction s’adresse directement à l’agent pour qu’il se sente partie prenante du collectif, associé, valorisé, reconnu, donnant ainsi du sens à l’action quotidienne de chacun des hommes et des femmes qui constituent le collectif municipal.

Ville de Saint-Paul-Trois-Châteaux • Com’On
Le magazine Com’On a pour ambition de recréer du lien entre la collectivité et ses agents mais aussi de mettre en lumière le travail des différents services qui peuvent parfois ne pas se sentir assez considérés. Il a pour objectif de les aider à mieux s’approprier l’actualité de la ville, à trouver leur place dans un ensemble, à mieux comprendre la finalité de leurs missions et à les accompagner dans les changements. Il donne la parole aux équipes en interne afin d’en faire un outil de communication collaboratif et participatif. Ainsi, les agents sont invités à faire des propositions de sujets et à réaliser des articles en lien avec le service communication.

Ville et Eurométropole de Strasbourg • Tribune
Voisinant avec d’autres outils de communication interne (intranet fourni, newsletter mensuelle, événements…) plus orientés Ressources humaines, le magazine Tribune a pour objet d’informer les agents sur les actions publiques menées par les deux collectivités (ville et métropole), d'une part, et de valoriser leur travail quotidien, d'autre part. Pour ce faire, il s'intéresse à l'actualité de l'institution, de ses services et de ses collaborateurs, dans une logique d'information et de pédagogie. Réalisé par une équipe de journalistes, le magazine se veut informatif, pédagogique et humain. Les sujets sont traités avec empathie et dans un sentiment de proximité. Ils rendent compte de la réalité du terrain au plus près du vécu des agents et visent à faire connaître et comprendre aux uns le métier des autres.

Plume d'or

Ville de Clichy • Clichy actus
Clichy actus est un magazine municipal dont l’objectif est de donner à tous la possibilité de s’informer et de s’impliquer dans la vie de la ville. Depuis sa refonte, des rubriques spéciales quartiers ont vu le jour. La ligne éditoriale présente les actions municipales mais elle met aussi en valeur ceux qui composent la ville, qui la font vivre et qui la rendent dynamique et plurielle. Une importance particulière est accordée à la rencontre et aux témoignages de terrain. En résumé, le magazine se veut informatif mais aussi incitatif, proche des habitants par le ton, le traitement, le choix des sujets, avec une rédaction impliquée et cultivant des réseaux forts.

Communauté urbaine de Dunkerque • Magazine communautaire
Le magazine commentaire a pour objectif de donner aux citoyens de l’agglomération dunkerquoise toutes les clés de compréhension des enjeux du territoire. Il se découpe en 4 grandes séquences : « Comprendre », « S’informer », « Surprendre » et « Partager ». L’ambition est d’informer les citoyens de l’agglomération de manière ludique, simple et efficace. Les sujets sont traités sous divers angles pour plus de pédagogie mais aussi de rythme. Le magazine est publié également sur le site internet de la collectivité, lequel sera prochainement l’objet d’une refonte afin d’articuler le contenu du magazine avec l’actualité présentée sur le web.

Préfecture de police de Paris • Liaisons
Depuis sa création en 1963, le magazine Liaisons a toujours souhaité mettre en avant l’engagement sans faille des policiers mais aussi de ses personnels administratifs, techniques et scientifiques au service du public. Son objectif consiste, d'une part, à fédérer les 43 000 professionnels de la préfecture de police travaillant à Paris et dans les trois départements de la petite couronne (92, 93 et 94) autour de leur institution. D’autre part, à mettre en lumière auprès de ses destinataires extérieurs l’immense variété des missions de la préfecture de police en faveur de la sécurité des citoyens dans tous les domaines, sous un angle à la fois humain et engagé à travers des reportages de terrain, des portraits intimistes et de nombreux témoignages de policiers et de leurs partenaires en interne.

Université de Lyon • Pop’Sciences Mag
Pop’Sciences Mag propose des contenus originaux et vulgarisés sur ce que la recherche scientifique peut apporter comme clés de compréhension à des enjeux scientifiques ou de société. La parole est prioritairement donnée aux acteurs de la recherche du site universitaire Lyon, Saint-Etienne. Le magazine s’articule également avec un portail numérique dédié proposant des contenus complémentaires aux thèmes abordés dans la publication. Un comité scientifique précède chaque création de numéro et permet de dresser l’inventaire des ressources scientifiques du territoire et de dégager les thématiques les plus appropriées pour être enquêtées.

Petit Poucet

Communauté de communes des Portes de Meuse • Horizon / L’actu des Portes de Meuse
Le magazine Horizon veut rassembler les acteurs du territoire et de fédérer les forces vives autour d’un projet commun. C’est pourquoi les choix rédactionnels sont faits dans le but de s’adresser au plus grand nombre. La diversité des sujets traités s’inscrit dans une approche « concernante », afin de mieux sensibiliser les lecteurs au bien-vivre ensemble et de les impliquer dans l’amélioration de la qualité de vie sur le territoire au travers de nombreux témoignages. Le ton et les angles s’adaptent aux sujets. Enfin, le magazine s’appuie sur un dispositif plurimédia pour proposer des contenus enrichis en lien avec les publications complémentaires diffusées sur le site web et les réseaux sociaux.

Ville de Malaunay • Le M
Le M est un espace de parole qui part de l’usager : habitant lambda, acteur associatif, commerçant, personne âgée, élève de primaire ou étudiant, parent usager de la crèche, figure locale, usager du vélo ou cuisinier… le M met en avant et raconte ce qui se déroule de façon authentique sur le territoire en partant de la vision de celles et ceux qui y vivent. Avec ce parti pris fort pour « l’orientation usager », le M donne aujourd’hui à voir une mosaïque intéressante de ce qui fait avancer Malaunay, que l’on découvre en alignant les numéros comme les visages que le journal présente inlassablement : une approche libre avec l’envie de raconter le quotidien et ce qu’il produit collectivement. Son format journal qui se plie et déplie, donne une belle place à l’image à travers de nombreuses photos. Les rubriques s’adaptent au thème donné par la personne présentée en Une.

Ville de Merville • Merville Infos
Remanié en décembre 2020, le magazine Merville Infos dégage un esprit contemporain dans sa mise en page et le ton employé. Il est édité 4 fois par an et distribué à l’ensemble de la population. Son contenu met en avant des rubriques « coutumières » comme le portrait, le développement économique « Misons local », le zoom sur un gros projet, le lien avec l'intercommunalité... mais le magazine est surtout au cœur d’une stratégie plurimédia bien développée avec une newsletter et des réseaux sociaux qui viennent compléter le flux d’informations au quotidien.

Val d’Isère • 360°
Valoriser le territoire et désinstitutionnaliser la parole sont les deux objectifs majeurs du magazine 360°. Il a pour vocation d’incarner « Val d’Isère » et donner le cap commun à tous. Il parle à ses habitants « à l’année », saisonniers et vacanciers clients fidèles. Il est le reflet de ses habitants et pas uniquement la voix de l’institution. 360° donne la parole à ceux qui vivent Val d’Isère, font le territoire et contribuent à son dynamisme, son originalité, sa force. Il aborde les actualités sous l’angle de la concrétisation : il constate et explique avec pédagogie les enjeux des projets mis en œuvre par la municipalité. Le magazine fait également la part belle aux photos et au graphisme avec une maquette résolument moderne.

Une

De gauche à droite et de haut en bas : Ville d'Aucamville / Regards - CA Rochefort / CARO le Mag - Département d'Ille-et-Vilaine / Nous, Vous, Ille - Ville du Pecq / Le Pecq - Ville de Malaunay / Le M - Ville de Saint-Avertin / St' Av Mag - Ville de Rochefort / Rochefort le Mag - SYAGE / L'O

Les jurys de la presse territoriale

Cette année, l'organisation du Prix de la presse et de l'information territoriale était à nouveau transformée et les jury se sont tenus en visioconférence.

Mémona Hintermann, présidente du jury 2021
© Alain Denantes

Mémona Hintermann, journaliste et Grand Reporter, ex-membre du Conseil supérieur de l’audiovisuel et membre du Conseil national des villes, présidente du 23e Prix de la presse territoriale.

Reporter sur les principaux évènements internationaux à partir de la fin des années 80 (mouvements de dissidence à l’Est de l’Europe , chute du Mur de Berlin, guerres au Moyen-Orient , dans les Balkans , en Afghanistan...), Mémona Hintermann a également présenté le journal Soir 3. En 2012, elle reçoit le Grand Prix de l’Association de la Presse Internationale et devient membre du CSA de 2013 à 2019. Elle est également engagée pour l’école et la formation des jeunes dans les associations « Reporters d’Espoirs » et « Moteur ! ». Depuis 2020, elle écrit pour le Midi Libre.

Le jury pro

Il rassemble des professionnels de la communication publique, du journalisme territorial et du graphisme. Cette année encore, il s'est réuni en visioconférence, après analyse des dossiers, pour établir le palmarès des nominés. Le jury pro du 23e Prix de la presse territoriale est composé de :

  • Didier Rigaud, maître de conférences à l’Université Bordeaux Montaigne
  • France-Alexya Malle, chargée de communication de la communauté d'agglomération de Saintes
  • Maëlle Olivier, cheffe de service éditions et numérique de la région Bourgogne Franche-Comté
  • Sandrine Perrier, chargée de communication de la communauté de communes Médulienne
  • Pauline Moussali, responsable communication interne de la ville et aggloméraion de Mulhouse
  • Claude Harter, responsable communication interne de la ville et eurométropole de Strasbourg
  • Florence Julien, responsable communication interne de la ville d'Anglet
  • David Gimenez, graphiste et enseignant à l'IUT Bordeaux Montaigne
  • Vanina Baulieu, graphiste chez Epiceum
  • Thierry Fournier, photographe à la métropole de Lyon
  • Véronique Rufas, directrice de la communication et de l'administration numérique de la ville de Blanquefort
  • Alice Briant, directrice animation territoriale et communication de la ville de Malaunay
  • Manon Geslin, chargée de communication de la ville de Brains
  • Caroline Allies, chargée de mission de la ville de Colombier Saugnieu
Le grand jury

Composé de représentants du monde de la communication, du journalisme et des médias, il est présidé par une personnalité choisie pour le regard particulier qu’elle porte sur les publications territoriales. Il décerne les prix de catégories et le Prix de la presse et de l'information territoriale parmi les publications nominées par le jury pro. Exceptionnellement cette année, comme pour le jury pro, le grand jury s'est tenu en visioconférence après analyse des dossiers des nominés par les membres du jury.

  • Mémona Hintermann, journaliste et grande reporter, présidente du jury 2021
  • Yves Charmont, délégué général de Cap'Com
  • Didier Rigaud, maître de conférences à l’Université Bordeaux Montaigne
  • Marie-Hélène Galin, directrice de la communication de l'Association des Maires de France
  • Philippe Lancelle, directeur du tourisme de la région Bourgogne Franche-Comté
  • Martine Guillot, responsable du service communication interne au Grand Besançon, prix de la presse et de l'information territoriale 2020

La cérémonie du Prix de la presse territoriale

Mardi 8 juin, le palmarès du Prix 2021 de la presse et de l'information territoriale sera dévoilé et décrypté en direct lors d'un événément gratuit en ligne.

08 juin 2021

Prix de la #pressterr : participez à la cérémonie

Ça m'intéresse

À lire aussi

Prix presse territoriale 2020

La publication interne de Besançon, Prix de la presse territoriale 2020
Lire la suite
Les 4 tendances 2020 de la presse territoriale
Lire la suite
Dans les mêmes thématiques :
Fermer

Modalités d'inscription à un événement gratuit

La pré-inscription en ligne à cet événement est obligatoire sur www.cap-com.org. La participation est gratuite. En étant inscrit à cet événement, vous êtes abonné à la newsletter de Cap'Com (envoyée tous les 15 jours). Cet abonnement vous permet de bénéficier des comptes-rendus des événements du réseau et de l'actualité de la communication publique.