Aller au contenu principal

Le Grand Prix Cap'Com 2021

Le Prix des campagnes de communication publique et territoriale

Le Grand Prix Cap'Com récompense les campagnes de communication des collectivités locales, institutions publiques et associations d'intérêt général. Au-delà de la reconnaissance de la qualité du travail des professionnels de la communication publique et territoriale, le Grand Prix Cap'Com est un véritable observatoire des tendances du secteur.

Le palmarès du Grand Prix Cap'Com 2021

Crédit photo : © Julien Mignot / Cap'Com

La prise en considération des jeunes et leur implication pour ajuster les messages est un signal fort.

Emmanuelle Daviet, médiatrice des antennes de Radio France et présidente du Grand Prix Cap'Com 2021

« Tous vigilants face au harcèlement scolaire », la campagne de la ville de Bourgoin-Jallieu remporte le 33e Grand Prix de la communication publique. Appuyé sur un diagnostic de fond et l'implication du conseil des jeunes, ce dispositif s’articule autour d’un court-métrage poignant et pédagogique. « Une campagne exemplaire qui traite le sujet de manière frontale et propose des solutions », a salué Emmanuelle Daviet, présidente du jury lors de la remise des prix.

La campagne portée par le conseil municipal des enfants et des jeunes de la ville repose sur une enquête sociologique dans les collèges pour analyser les sources du harcèlement scolaire et mieux y faire face. Partagés par un nombre important d'acteurs – jeunes, associations, communicants et services de la ville –, les résultats de cette enquête sont ensuite utilisés pour assurer la réalisation d'un court-métrage aux messages fins et justes. La construction de cette vidéo autour d’un récit incarné par les jeunes eux-mêmes permet une véritable identification et apporte des réponses très concrètes. Un dispositif inspirant pour de nombreuses collectivités alors que la problématique du harcèlement scolaire est d'une actualité criante. « Cette campagne mérite un écho national », a conclut Emmanuelle Daviet.

Le palmarès complet du 33e Grand Prix de la communication publique et territoriale a été dévoilé ce jeudi 9 décembre, en clôture du Forum Cap'Com de Rennes et en présence de la présidente du jury. Au total, 11 collectivités locales ont été récompensées pour la qualité et l'efficacité de leur campagne de communication.

Le Grand Prix 2021

Le Grand Prix Cap'Com 2021 est attribué à la ville de Bourgoin-Jallieu pour sa campagne « Tous vigilants face au harcèlement scolaire »

Initiée et portée par les jeunes du conseil municipal d’enfants et de jeunes, la campagne de la ville de Bourgoin-Jallieu contre le harcèlement scolaire s’articule autour d’un court-métrage émotionnel et pédagogique pour sensibiliser les écoliers et collégiens au harcèlement en milieu scolaire. Complet et bien ciblé, le dispositif de communication qui l'accompagne assure dialogue et bonne diffusion du film.

C'est cette efficacité du message bien construit et bien délivré qu'a souhaité récompenser le jury du Grand Prix Cap'Com 2021, séduit par le diagnostic de fond, l'implication des jeunes et les réponses adaptées qu'apporte la campagne sur un tel sujet.

« Tous vigilants face au harcèlement scolaire »

Prix des jeunes Cap'Com / Anacej

Le Prix des jeunes Cap'Com / Anacej est attribué à la ville de Gignac-la-Nerthe pour « Gignac à l'écoute des jeunes »

Pour faire face aux impacts de la crise sanitaire sur la vie de ses jeunes, la ville de Gignac-la-Nerthe se mobilise à leurs côtés en plaçant l’écoute au centre du projet. Un questionnaire administré à l’ensemble des collégiens permet de sonder leur moral, leurs attentes et leurs différents besoins. Sur cette base, un programme d’activités est mis en place pour les vacances d’été et de la Toussaint. Simple, efficace et bien ciblée, c'est la communication en faveur de la co-construction d'une politique municipale de la jeunesse qui est ici récompensée.

Gignac à l'écoute des jeunes

Communication interne

Pour saluer la professionnalisation et la grande qualité de la communication interne en période de crises, le jury a souhaité distinguer deux lauréats ex æquo.

Les Prix de la communication interne sont décernés à la Caisse nationale de l'Assurance Maladie pour « Tu connais la nouvelle ? » et au département du Val-d'Oise pour son « Magazine et roman de l'été »

  • « Tu connais la nouvelle ? » de la Caisse nationale de l'Assurance Maladie

Un dispositif de communication articulé autour d’une mini-série, conçue par et avec des collaborateurs volontaires, pour engager leurs collègues répartis sur le territoire national dans le nouveau réseau social interne de l’organisation. Un projet qui fait œuvre de pédagogie sur le fonctionnement et les codes d’usages de la plateforme collaborative, en s’appuyant et en valorisant les agents eux-mêmes, ainsi que leurs pratiques.

« Tu connais la nouvelle ? », la série 100% Réseau social interne
  • « Le magazine et roman de l'été » du département du Val-d'Oise

Pour maintenir le lien entre les agents et l’institution pendant la période estivale, et par là même, valoriser le territoire tout autant que les directions au travers de leurs compétences métiers, le département met en place un outil unique et original : un magazine interne de l’été – décalé et léger dans sa forme et dans ses contenus – accompagné d’un roman écrit par un agent de la collectivité. Un dispositif innovant, qui valorise remarquablement bien les compétences des agents, et qui produit du sens.

Le magazine et le roman de l’été

Étaient également nominés dans cette catégorie :

  • L'Opérateur des systèmes d'information interministériels classifiés pour « Construisons ensemble notre OSIIC de demain »
  • L'Assurance Retraite pour « La petite entreprise de l'Assurance Retraite »

Communication institutionnelle

La ville et métropole de Saint-Étienne pour « SaintéMémo »

Une stratégie globale et un plan de communication très complet pour accompagner le lancement d’un nouveau service : SaintéMémo, le guide des aides aux étudiants stéphanois pour répondre à leurs besoins essentiels : logement, accès à la santé, soutien psychologique, loisirs, etc. La campagne s’articule autour d’une série de vidéos courtes diffusées sur le web et déclinées en affichage physique, en spots radio et en storytelling sur les réseaux. Un dispositif au budget maîtrisé, qui prend à bras-le-corps un enjeu sociétal d’actualité et qui vient judicieusement alimenter la stratégie d’attractivité de Saint-Étienne sur sa cible étudiante.

Sainté mémo

Étaient également nominés dans cette catégorie :

  • La Police nationale pour « Protéger, le plus beau des métiers »
  • Le département du Tarn pour son film promotionnel « Une belle vie »
  • La ville de Malaunay pour « L'aventure Malaunay »

Communication citoyenne

La ville d'Antony pour « 8 Antoniennes parlent du 8 mars »

À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, la ville d’Antony donne la parole à ses citoyennes pour rappeler le chemin parcouru et les droits qu’il reste encore à conquérir, tout en valorisant l’engagement de la collectivité pour l’égalité femmes-hommes. Incarnée, elle s’appuie sur des vidéos et un dispositif d’affichage astucieux et bien pensé. Une campagne esthétique, qui donne à voir la diversité des citoyennes de la ville et qui aborde le sujet de manière constructive pour faire avancer la cause de l'égalité hommes-femmes.

8 Antoniennes parlent du 8 mars

Étaient également nominés dans cette catégorie :

  • La ville de Bourgoin-Jallieu pour « Tous vigilants face au harcèlement scolaire »
  • Le département de La Réunion pour « Transition écologique et solidaire »
  • Le département de Loire-Atlantique pour « Les 20 et 27 juin, je vote ! »

Communication d'accompagnement de projet

La ville de Limoges pour « Déposez vos masques usagés »

En s'associant à une entreprise locale d'économie sociale et solidaire, la ville de Limoges met en place un système d’économie circulaire pour récupérer les masques jetables usagés et les recycler en kit scolaire (règle, équerre et rapporteur) à destination des élèves de la ville. 142 points de collecte sont mis en place et recensés sur une carte interactive. Promu par voie d’affichage, sur les réseaux sociaux et grâce à des reportages sur la télé locale, le dispositif a déjà permis de recycler 195 000 masques et de distribuer 3 500 kits. Un projet qui concentre toutes les problématiques d'actualité (protection de l'environnement, inclusion économique et sociale, crise sanitaire) et qui est porté par une communication pédagogique, aboutie et aux impacts forts.

« Déposez vos masques usagés »

Étaient également nominées dans cette catégorie :

  • La ville de Gignac-la-Nerthe pour « Gignac à l'écoute des jeunes »
  • La communauté de communes Aubrac, Carladez et Viadène pour « Radio parents »
  • L'université de Nantes pour « Tous avec Armel Tripon »

Communication culturelle et événementielle

L’Office public de la langue occitane pour « L’occitan, bien plus qu’une langue »

Pour sa première campagne à destination du grand public, l’Office public de la langue occitane souhaite interpeller, donner envie de découvrir et d’apprendre la langue régionale pour sensibiliser et recruter de nouveaux locuteurs. La campagne est menée en concertation avec les acteurs locaux et déclinée en affichage, sur le web et les réseaux sociaux. Une communication aux messages bien pensés et au positionnement juste, qui parvient à revendiquer tradition et identité sans clivage aucun.

L’occitan, bien plus qu’une langue

Étaient également nominées dans cette catégorie :

  • La ville de Blois pour « La bibliothèque idéale »
  • La ville de Mulhouse pour « Noël à Mulhouse »

Communication comportementale

La ville et l’eurométropole de Strasbourg pour « Ensemble contre le virus »

Pour montrer son engagement auprès des habitants contraints par les nombreuses restrictions en période de crise sanitaire, la ville et l’eurométropole de Strasbourg développent une campagne de communication originale et multi-cibles. Le concept est évolutif et s’adapte aux différents temps de l’épidémie : sensibilisation aux gestes barrières, vaccination, etc. Le dispositif compte sur le réseau local d’affichage, le web et les réseaux sociaux, mais également sur une importante communication de proximité avec la distribution de tracts et de dépliants, sur le terrain, par des ambassadeurs santé. Une campagne bien pensée et immédiatement reconnaissable, qui permet de s'adresser à toutes et tous, en se démarquant des communications nationales.

Ensemble contre le virus

Étaient également nominés dans cette catégorie :

  • Le département de Seine-et-Marne pour sa « Campagne de sensibilisation et de lutte contre le harcèlement scolaire »
  • L'ARS Bourgogne-Franche-Comté pour « #Pourquoijelefais »
  • L'ARS Provence-Alpes-Côte-d'Azur pour « Effets désirables »

Attractivité et marketing territorial

La ville de Calais pour « Calais LA plage »

Une campagne pour promouvoir la station balnéaire Calais LA plage – projet de grande ampleur qui s’inscrit dans une stratégie de développement touristique –, assurer le rayonnement de la ville de Calais et corriger la perception défavorable, parfois dégradée, de la ville en la présentant sous un jour plus conforme à la réalité. Cette campagne d’image, ambitieuse et de grande envergure, s’appuie sur la réalisation des visuels par un artiste, sur le choix de supports spectaculaires pour leur diffusion, sur la mobilisation de l’ensemble des acteurs locaux et sur un impressionnant événement de lancement. Un dispositif grandiose et esthétique, qui montre qu’on peut travailler son image et habilement lutter contre les clichés.

Lancement de Calais LA Plage

Étaient également nominés dans cette catégorie :

  • La CCI de l'Hérault pour « Ici, l'authenticité c'est pas du cinéma »
  • Le département du Rhône pour « Consommons les produits du Rhône »

Prix de la créa

La ville de Villeurbanne pour « Côté jardins »

Pour sensibiliser ses habitants à la biodiversité et à la nature en ville, la ville de Villeurbanne met en place une série d'animations ludiques, créatives et artistiques à destination des familles. Outre un dispositif très complet qui intègre affichage, programmation événementielle, réseaux sociaux et achat d'espace, la communication s'appuie sur une approche graphique ludique pour cibler les enfants et les familles. Une création fraîche, qui fait du bien, et qui sort des sentiers battus de la communication environnementale en personnifiant les animaux.

Côté Jardins

Prix spécial du jury

Le Prix spécial du jury 2021 est attribué à la ville de Gignac-la-Nerthe pour « Gignac à l'écoute des jeunes »

La ville de Gignac-la-Nerthe se mobilise aux côtés des jeunes. Après les avoir sondés sur leur moral et leurs besoins, elle co-construit avec eux un programme d'activités extrascolaires. Une campagne où les jeunes sont partie prenante d'un dispositif qui les concerne. C'est pour saluer cette belle manière d'inclure la jeunesse dans la vie de la cité et de les préparer à la citoyenneté que le jury 2021 a souhaité attribuer un Prix spécial à la ville de Gignac-la-Nerthe.

À voir aussi

Les jurys du Grand Prix Cap'Com 2021

Trois jurys successifs se réunissent pour analyser les campagnes et attribuer les prix sous la présidence d'une personnalité.

©Radio France / Christophe Abramowitz

La présidente du jury du Grand Prix Cap'Com 2021 est Emmanuelle Daviet, médiatrice des antennes de Radio France

Journaliste, Emmanuelle Daviet a été chef du service société chez France Inter. En 2015, à la suite des attentats, elle a créé Interclass’, un dispositif pédagogique et humaniste d’éducation aux médias et à la citoyenneté destiné à développer l'esprit critique par l'apprentissage de la vérification des sources. Actuellement médiatrice des antennes de Radio France, elle porte la conviction que, dans une société fragmentée, qui se polarise et se complexifie, le dialogue avec les publics est essentiel pour favoriser la confiance des citoyens envers les institutions. C’est avec ce regard, cette attention du public et cette volonté d’accessibilité qu’elle analysera les campagnes de communication publique du Grand Prix Cap’Com 2021.

Le jury pro

Composé d'une trentaine de professionnels de la communication publique et d'observateurs du secteur public local, le jury pro se réunit durant une journée à l'Assemblée des communautés de France pour analyser l'ensemble des campagnes présentées au concours et déterminer les meilleures campagnes de communication publique de l'année : les « nominés ».

Les membres du jury pro 2021 sont :

  • Virginie Albar ( * ), adjointe au maire de la ville de Villennes-sur-Seine chargée de la communication et de la culture
  • Sophie Aumon, directrice de la communication de la ville de Sartrouville
  • Céline Bedoyan-Lavrard, conseil en communication à l'Urssaf Centre-Val-de-Loire et à l'Urssaf caisse nationale
  • Salima Benichou, directrice marketing territorial du Grand Nancy
  • Laetitia Biard, community manager de la ville de Bezons
  • Anouck Briguet, directrice conseil associée de l'agence MMAP
  • Audrey Busardo, responsable de la communication du musée des Arts de Nantes – Nantes Métropole
  • Nancy Canoves-Fuster, directrice de la communication de Voies navigables de France
  • Aline Damoiseau, responsable de la communication et des partenariats du musée de Cluny
  • Vincent Deshayes, directeur associé d'Havas Territoires
  • Stéphanie Fuchs, directrice générale adjointe du pôle communication de l'agglomération de Saint-Louis
  • Xavier de Fouchécour, directeur de l'agence Bastille
  • Cindy Guillote, chargée de mission communication au centre de ressources politiques de la ville des Hauts-de-France
  • Sandrine Guirado, responsable de la communication de l'AdCF
  • Olivier Kohtz, chargé de communication à l'université de Strasbourg
  • Fatiha Kritter-Racheti, directrice générale adjointe de l'agence régionale du tourisme Grand-Est
  • Anne Lipp, directrice de la communication de Carcassonne Agglomération
  • Dominique Mégard, fondatrice de Cap'Com
  • Élodie Pincourt, directrice de la communication de Grand Orly Seine Bièvre
  • Noëlle Saunier, directrice de la communication de la ville de Bandol
  • Élodie Stordeur, directrice de la communication de la ville de Merville
  • Jean-Marc Treuil, responsable de la communication de l'Anacej

Le grand jury

Le grand jury est composé de représentants du monde de la communication et des médias ainsi que des lauréats du Grand Prix de l'année précédente. Il est présidé par une personnalité choisie pour le regard particulier qu'elle porte sur la communication des institutions publiques. Le jury des lauréats établit le palmarès en décernant les prix de catégories et le Grand Prix de l’année parmi les campagnes nominées par le jury pro.

Les membres du grand jury 2021 (liste non finalisée) :

  • Emmanuelle Daviet, médiatrice des antennes de Radio France et présidente du jury
  • Céline Bernard, fondatrice de l'agence Anecdoc, représentante du lauréat du Grand Prix Cap'Com 2020
  • Marc Cervennansky, responsable du centre web et réseaux sociaux de Bordeaux Métropole
  • Yves Charmont, délégué général de Cap'Com
  • Jean-Charles Lallouet, directeur de la communication de la Métropole européenne de Lille
  • Georges Pessis, président d'honneur des Deauville Green Awards
  • Julie Sedel, maîtresse de conférence en communication politique et institutionnelle à Sciences Po Strasbourg

Le jury des jeunes

Une sélection de campagnes est soumise à l’analyse d’une dizaine de représentants des conseils de jeunes qui décernent le Prix spécial jeunes. Ce prix spécial est organisé en partenariat avec l'Association nationale des conseils d'enfants et de jeunes (Anacej).

Le règlement du Grand Prix Cap'Com

Consultez le règlement du Grand Prix pour connaître ses catégories, la procédure d'inscription et les éléments d'analyse des dossiers :

Le règlement du Grand Prix Cap'Com

Qui peut participer ?

Le Grand Prix de la communication publique et territoriale concerne toute opération de communication menée par une collectivité territoriale, un EPCI ou une structure intercommunale, une administration déconcentrée ou un ministère, une chambre consulaire, un office de logement social, une SEM, un organisme public ou parapublic, une association d'intérêt général. La participation au prix est simple et gratuite, ce qui permet à toutes les structures, y compris les plus petites, de concourir. Les dossiers déposés par une agence prestataire doivent être co-signés par un représentant administratif ou élu de l'institution candidate.

Quand puis-je déposer ma candidature ?

Chaque année, les inscriptions pour le Grand Prix Cap'Com sont ouvertes du 1er juillet au 15 octobre. Les dossiers présentés concernent les stratégies et campagnes de communication dont les opérations sont intervenues durant les douze mois précédant l'acte de candidature.

Peut-on concourir plusieurs fois ?

Les candidats peuvent présenter un ou plusieurs dossiers, dans une ou plusieurs des catégories du Grand Prix Cap’Com. Un dossier spécifique doit être réalisé pour chacune des opérations présentées.

Quelles sont les catégories du Grand Prix ?

Le Grand Prix Cap’Com est organisé en sept catégories thématiques représentant les grandes fonctions de la communication publique territoriale : communication interne, communication institutionnelle, attractivité et marketing territorial, communication culturelle et événementielle, communication comportementale, communication citoyenne, communication d'accompagnement de projets et de chantiers.