Aller au contenu principal

Le Grand Prix Cap'Com 2022

Le Prix des campagnes de communication publique et territoriale

Le Grand Prix Cap'Com récompense les campagnes de communication des collectivités locales, institutions publiques et associations d'intérêt général. Au-delà de la reconnaissance de la qualité du travail des professionnels de la communication publique et territoriale, le Grand Prix Cap'Com est un véritable observatoire des tendances du secteur.

Le palmarès du Grand Prix Cap'Com 2022

Ce dispositif très accessible contribue à renforcer la démocratie participative sur l’ensemble du territoire, y compris dans les quartiers.

Jean-François Ebeling, coordinateur d'Arte junior et président du Grand Prix Cap'Com 2022

La campagne de promotion du nouveau budget participatif de la ville de Saint-Denis remporte le 34e Grand Prix de la communication publique et territoriale. Fruit d’une coopération exemplaire entre la direction communication et la direction vie de quartiers, ce dispositif très accessible contribue à renforcer la démocratie participative sur l’ensemble du territoire, y compris dans les quartiers.

La campagne de communication interpelle les habitants sur leur pouvoir d’agir pour améliorer leur quotidien grâce à leur participation et leurs votes. Pour mobiliser largement et jusque dans les quartiers, l’opération est multicanale et se déploie sur tous les supports à disposition de la ville : affichage urbain, site internet, réseaux sociaux, journal municipal, événements, réunions d’information, camion itinérant et ambassadeurs locaux. Évolutive, la campagne est organisée en deux temps pour accompagner les différentes phases du projet : un temps d’information et d’appel à participation ; puis une campagne de vote. Un dispositif inspirant alors que les questions de démocratie participative sont d’une actualité forte pour de nombreuses collectivités.

« Le jury a salué le côté exemplaire de la campagne de Saint-Denis. Elle mérite d’être rediffusée et partagée avec les autres collectivités », a conclu Jean-François Ebeling.

Le palmarès complet du 34e Grand Prix de la communication publique et territoriale a été dévoilé ce jeudi 17 novembre, en clôture du Forum Cap’Com de Strasbourg et en présence du président du jury. Au total, 10 collectivités locales ont été récompensées pour la qualité et l'efficacité de leur campagne de communication.

Le Grand Prix Cap'Com 2022

Le Grand Prix Cap’Com 2022 est attribué à la ville de Saint-Denis pour sa campagne autour du « Nouveau budget participatif »

Graphiquement cohérente et réalisée dans des codes qui parlent à tous, la campagne voit sa force résider dans un travail de dentelle pour aller chercher la participation. C’est ainsi qu’un camion itinérant va à la rencontre des habitants pour informer, créer du lien et récolter les contributions citoyennes. Un kit communication est également distribué aux porte-paroles spécialement mobilisés pour l'opération, ainsi qu’aux personnes ayant déposé une idée pour valoriser leur projet et inciter au vote. Autant de ressorts qui contribuent aux très bons résultats du dispositif avec 5 585 votants et 24 projets lauréats dont 6 à l’échelle de la ville et 18 à l’échelle des quartiers. Une campagne exemplaire, qui accompagne et favorise la participation citoyenne, et dont les résultats ont été salués par les membres du jury.

Nouveau budget participatif

Communication interne

Le département du Calvados pour « Et ton tri, t’as pris le pli ? »

Pour sensibiliser les agents à la sobriété numérique, le département du Calvados met en place un dispositif de communication interne drôle et étoffé, dont le point d’orgue est un challenge de trois semaines durant lequel les services sont invités à réduire leurs données numériques (mails et fichiers sur le serveur). Une campagne didactique et pédagogique, qui parle à tous. Très concrète, elle pose les bases des bonnes pratiques pour réduire la consommation énergétique du numérique et incite astucieusement à la participation des agents grâce à l‘implication des managers et du directeur général des services. Le challenge, quant à lui, s’il s’accompagne d’une réduction tangible des données stockées par la collectivité, est également un moyen de créer du lien entre les agents et de valoriser des directions parfois peu connues comme celle des archives. Une campagne au budget raisonné, qui fait œuvre de pédagogie sur un sujet d’actualité.

Et ton tri, t’as pris le pli ?

Étaient également nommés dans cette catégorie :

  • Pays de Montbéliard Agglomération pour « Semaine de l’info : avec vous, un territoire plus durable »
  • DRSM Paca-Corse pour « Tolérance zéro à la CNAM »
  • Mulhouse Alsace Agglomération et ville de Mulhouse pour « Une réunion, c’est comme un potager, il faut s’en occuper »

Communication culturelle et événementielle

La ville de Mamoudzou pour « SANAA, le Festival international des arts de Mamoudzou »

Un dispositif global pour promouvoir le Festival international des arts de Mamoudzou auprès de la population mahoraise et l’ancrer au sein de l’océan Indien. La campagne de communication active tous les canaux pour faire connaître l’événement. Les influenceurs et les artistes programmés dans le cadre du festival, ainsi que leurs communautés, sont particulièrement mobilisés pour toucher un large public, y compris les jeunes. Le budget de cette communication de grande ampleur est en outre bien maîtrisé grâce à un système efficace de mécénat et de sponsoring. Une campagne inclusive, à la direction artistique puissante et qui parvient à faire exister la culture pour toutes et tous à Mayotte, et au-delà.

SANAA, le festival international des arts de Mamoudzou

Étaient également nommés dans cette catégorie :

  • Gironde Tourisme pour « Iconiques en Gironde : le storytelling pour décoiffer le patrimoine »
  • La ville de La Rochelle pour « Histoires d'ours »
  • La ville de Villeurbanne pour « Réel, le Festival de la jeunesse »

Communication comportementale

La communauté d’agglomération du Cotentin pour « L’eau est précieuse, veillons sur elle au quotidien »

Dans le cadre des problématiques d’approvisionnement en eau durant l’été 2022, la communauté d’agglomération du Cotentin sensibilise les habitants à la préservation et à l’usage modéré de l’eau potable. Clairs et illustrés, les messages de la campagne sont conçus pour s’adapter aux évolutions de la situation. Pour en assurer la bonne diffusion et la bonne appropriation, le dispositif s’appuie sur le relais de nombreux partenaires présents sur le territoire. Ainsi, de nombreux kits de communication sont distribués aux communes de l’agglo, à l’office de tourisme, aux ambassadeurs du tri ou du littoral, etc. Une campagne très bien faite, aux messages efficaces et à l’humour bien dosé. Le parfait exemple d’une communication territoriale utile et qui réagit rapidement à une actualité brûlante.

L’eau est précieuse, veillons sur elle au quotidien

Étaient également nommés dans cette catégorie :

  • Le parc naturel régional des Pyrénées catalanes pour « Que la montagne est belle »
  • La région Occitanie pour « Je vote PPO »
  • La communauté de communes Seille et Grand Couronné pour « Les marchés de la Seille »

Communication citoyenne

La ville de Saint-Denis pour son « Nouveau budget participatif »

Véritable outil de démocratie et d’implication citoyenne, un budget participatif est mis en place par la ville de Saint-Denis depuis plusieurs années. L’édition 2021-2022 porte néanmoins une nouvelle ambition : celle de mobiliser le plus grand nombre grâce à l’augmentation du budget alloué, soit un million d’euros. De par son ampleur, son caractère très complet et très accessible, la campagne de communication qui vient porter ce nouveau projet en traduit la nature inédite. Bien fait, dans les codes et au budget raisonné, le dispositif sonne juste et engage une participation plus importante que pour les années précédentes.

Nouveau budget participatif

Étaient également nommés dans cette catégorie :

  • La ville de Villeurbanne pour « L'horoscope de l'inscription sur les listes électorales »
  • La ville de La Ferté-sous-Jouarre pour « En 2022, ça existe encore les inégalités femmes/hommes ? »

Communication institutionnelle

La ville de Saint-Marcellin pour « Des héros du quotidien »

Dans un contexte de difficultés de recrutement, la ville de Saint-Marcellin met en lumière les métiers du lien à forte valeur humaine ajoutée : les aides à domicile et le service de portage à domicile. Proche, humaine et authentique, la communication vise à faire connaître les métiers et services, tout en assurant une bonne identification. Ainsi, ce sont les agents volontaires qui prennent la pose au domicile des usagers et qui signent de leurs propres noms. Une campagne 100 % vraie, bien réalisée, qui fait lien et qui fait sens.

Des héros du quotidien

Étaient également nommés dans cette catégorie :

  • La ville de Villeurbanne pour « Fête du jeu »
  • Le CNRS/INSU pour « Combattre les idées reçues sur le changement climatique »

Communication d'accompagnement de projets

La ville et eurométropole de Strasbourg pour « Zone à faibles émissions – Mieux respirer, c’est ça l’idée »

Un dispositif complet et pédagogique pour accompagner la conduite du changement dans la mise en place de la zone à faibles émissions, pouvant être perçue comme contraignante par les habitants. Positive et très ludique, la communication accompagne – pas à pas – toutes les étapes de la mise en place du projet. Pour chacune de ces grandes phases, les outils de communication sont adaptés aux cibles, aux territoires de l’eurométropole et aux actions de terrain. Très structurée, la stratégie déployée accompagne ainsi efficacement la prise de conscience des changements à venir. Une campagne ultra-ciblée, qui permet la pédagogie d’un projet complexe de par les problématiques sociétales qu’il soulève. Un exemple de communication d’accompagnement de projet en période de transition écologique.

Zone à Faible Émission - Mieux respirer, c’est ça l’idée

Étaient également nommés dans cette catégorie :

  • La ville d'Antony pour « Ensemble, imaginons le parc Heller »
  • Grenoble Alpes Métropole pour « Environnement : mieux comprendre pour agir ensemble »

Attractivité et marketing territorial

Inspire Metz et Moselle Attractivité pour « Metz c’est mieux, la Moselle c’est mieux »

Pour inciter les jeunes Mosellans à rester étudier sur le territoire et attirer les jeunes étudiants, quelles que soient leurs origines géographiques, à choisir la Moselle pour la poursuite de leur formation, les deux agences de développement Inspire Metz et Moselle Attractivité s’associent. Elles s’appuient sur la création d’un film juste et original, en collaboration avec un rappeur issu du territoire. Diffusée à des moments-clés et bien choisis (la rentrée scolaire et la formulation des vœux sur Parcoursup), la vidéo est également testée auprès de 800 étudiants. Parfaitement choisis, les messages ne passent pas à côté de leurs cibles et parlent tant aux parents qu’aux étudiants. Une vidéo redoutablement efficace, qui fait évoluer l’image du territoire et qui ne laisse personne indifférent !

Metz c’est mieux, la Moselle c’est mieux !

Étaient également nommés dans cette catégorie :

  • La communauté de communes Fontenay-Vendée pour « Les Fontenautes »
  • Le département du Loiret pour « Menu signature Loiret »

Coup de cœur du jury

DRSM des Bouches-du-Rhône pour « Tolérance zéro à la CNAM »

Un dispositif de communication interne pour sensibiliser au harcèlement sexiste au travail, définir clairement les actes prohibés et rappeler l’existence d’une procédure de signalement. Pour trouver le bon angle, une série de messages et d’affiches est soumise à l’analyse critique des cibles elles-mêmes : les agents. Les supports sont retravaillés en tenant compte des recommandations formulées. La campagne est ensuite déclinée sur tous les supports. Un kit communication est distribué aux différents sièges, et un diaporama sur les idées reçues est fourni aux managers pour engager le dialogue en équipe. Une campagne vertueuse, participative et innovante, qui parvient à trouver le ton juste. Une campagne coup de cœur qui dit quelque chose de vrai sans agresser ni stigmatiser personne.

Tolérance zéro à la CNAM

Prix des jeunes Cap'Com/Anacej

La ville de Villeurbanne pour « L’horoscope de l’inscription sur les listes électorales »

Pour inciter le public jeune, de façon humoristique et décalée, à s’inscrire sur les listes électorales, la ville de Villeurbanne détourne sous forme de clin d’œil les principes et codes des stories Instagram et utilise de faux horoscopes. Une campagne fraîche qui s’appuie agilement sur les codes réseaux sociaux pour s’adresser aux jeunes. Très créative, elle parvient à parler de politique et à promouvoir l’engagement citoyen avec humour et clarté, donnant ainsi une nouvelle image à l’action de voter.

L’horoscope de l’inscription sur les listes électorales

Prix de la créa

Le département de la Seine-Maritime pour sa « Campagne compétences »

Après avoir mené une enquête qui mettait en lumière le manque de notoriété des compétences départementales, et compte tenu du taux d’abstention record aux dernières élections, le département de la Seine-Maritime mène une campagne de communication pour valoriser les compétences départementales de manière décalée. Le dispositif s’appuie sur des références à la pop culture, dans un univers graphique épuré et coloré.

Campagne compétences
À voir aussi :

Les jurys du Grand Prix Cap'Com 2022

Trois jurys successifs se réunissent pour analyser les campagnes candidates et attribuer les prix, sous la présidence d'une personnalité.

Le président du jury du Grand Prix Cap'Com 2022 est Jean-François Ebeling

Il est coordinateur junior Arte : rédacteur en chef « Arte journal junior » et « Arte junior le mag ».

Le jury pro

Composé d'une trentaine de professionnels de la communication publique et d'observateurs du secteur public local, le jury pro se réunit durant une journée à l'association Intercommunalités de France pour analyser l'ensemble des campagnes présentées au concours et déterminer les meilleures campagnes de communication publique de l'année : les « nommés ».

Les membres du jury pro 2022 sont :

  • Virginie Albar, adjointe au maire chargée de la communication et de la culture de la ville de Vilenne-sur-Seine
  • Thomas Azan, gérant de l'agence Goodway
  • Gwendoline Chantreau, responsable de la communication de la ville de Mordelles
  • Coraline Chevrier, responsable de la communication du département du Rhône
  • Naïm Damech, chargé de communication et community manager de la ville d'Annemasse
  • Bernard Deljarrie, président du conseil coopératif de Cap'Com
  • Claudie Durand, directrice de l’agence Civilis
  • Isabelle Elzière, directrice de cabinet de la ville de Dijon
  • Sandrine Guirado, responsable du pôle communication et animation du réseau d’adhérents de l’association Intercommunalités de France
  • Anne Javaux, cheffe de projet de La fabrik à click
  • Vincent Lalire, responsable de la communication interne du département de Seine-Maritime
  • Claira Lalo, responsable de la communication interne de la ville de Chambéry
  • Charlotte Le Gall, cheffe de projet communication et marketing de Val Touraine Habitat
  • Anne-Isabelle Lipp, directrice de la communication et de la culture de Carcassonne Agglomération
  • Nicolas Rambure, directeur de la communication de la ville de Grand-Quevilly
  • Anne Revol, rédactrice en chef de Cap'Com
  • David Rigot, directeur de la communication de l’agglomération de Cergy-Pontoise
  • Lucille Roué, responsable de la communication de la ville de La Tour-du-Pin
  • Soizic Sivy, responsable de la communication de Sénéo
  • Jean-Marc Treuil, responsable de la communication et des partenariats à l’Anacej
  • Dominique Yoyo, responsable du service communication interne de la Métropole de Lyon
  • Jérôme Zacchia, DGS de la ville de Chenôve

Le grand jury

Le grand jury est composé de représentants du monde de la communication et des médias ainsi que des lauréats du Grand Prix de l'année précédente. Il est présidé par une personnalité choisie pour le regard particulier qu'elle porte sur la communication des institutions publiques. Le jury des lauréats établit le palmarès en décernant les prix de catégories et le Grand Prix de l’année parmi les campagnes nommées par le jury pro.

Les membres du grand jury 2022 :

  • Nathalie Bolot, directrice de la communication ville et métropole de Nice
  • Karine Badr, analyste politiques publiques à l'OCDE
  • Alexandre Carré, directeur de cabinet de la ville de Bourgoin-Jallieu
  • Yves Charmont, délégué général de Cap'Com
  • Jean-François Ebeling, rédacteur en chef d'Arte junior journal
  • Frédéric Fougerat, directeur de communication
  • Julie Sedel, maîtresse de conférences en communication politique et institutionnelle à Sciences Po Strasbourg

Le jury des jeunes

Une sélection de campagnes est soumise à l’analyse d’une dizaine de représentants des conseils de jeunes qui décernent le prix spécial jeunes. Ce prix spécial est organisé en partenariat avec l'Association nationale des conseils d'enfants et de jeunes (Anacej).

Le règlement du Grand Prix Cap'Com

Qui peut participer ?

​ Le Grand Prix de la communication publique et territoriale concerne toute opération de communication menée par une collectivité territoriale, un EPCI ou une structure intercommunale, une administration déconcentrée ou un ministère, une chambre consulaire, un office de logement social, une SEM, un organisme public ou parapublic, une association d'intérêt général. La participation au prix est simple et gratuite, ce qui permet à toutes les structures, y compris les plus petites, de concourir. Les dossiers déposés par une agence prestataire doivent être co-signés par un représentant administratif ou élu de l'institution candidate. ​

Quand puis-je déposer ma candidature ?

​ Chaque année, les inscriptions pour le Grand Prix Cap'Com sont ouvertes du 1er juin au 15 septembre. Les dossiers présentés concernent les stratégies et campagnes de communication dont les opérations sont intervenues durant les douze mois précédant l'acte de candidature. ​

Peut-on concourir plusieurs fois ?

​ Les candidats peuvent présenter un ou plusieurs dossiers, dans une ou plusieurs des catégories du Grand Prix Cap’Com. Un dossier spécifique doit être réalisé pour chacune des opérations présentées. ​

Quelles sont les catégories du Grand Prix ?

​ Le Grand Prix Cap’Com est organisé en sept catégories thématiques représentant les grandes fonctions de la communication publique territoriale : communication interne, communication institutionnelle, attractivité et marketing territorial, communication culturelle et événementielle, communication comportementale, communication citoyenne, communication d'accompagnement de projets et de chantiers.

Consultez le règlement du Grand Prix pour connaître ses catégories, la procédure d'inscription et les éléments d'analyse des dossiers :

Le règlement du Grand Prix Cap'Com